:: Le Monde :: Le Continent Kajitsumi :: Les Terres de Solterhâ :: La Terre de l'OuestPartagez | 

 Ce monde qui nous est inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 4 Juin - 21:40.
Le soleil effleurait l’horizon de sa douce lumière. D’une quiétude fascinante il engloutissait les dernières étoiles et effaçait l’astre sélénite du ciel. La voûte n’était plus qu’un rouge laiteux, et commençait déjà à réchauffer les âmes qui vivaient sur ces terres. Plus bas, oui beaucoup plus, là où l’air laissait place à la terre, une forêt se profilait sur des kilomètres et des kilomètres. Des arbres immenses et centenaires étendaient leur branche vers le firmament, tentaient vainement de l’atteindre sans jamais y parvenir. Encore un peu plus bas, se trouvait le sol, des buissons, de l’herbe tendre et sauvage. Tout était colonisé par la nature rien n’était fait pour les humains.

Éleïssen se réveillait. C’était sa troisième nuit depuis sa naissance. Elle ne comprenait pas grand-chose à ce qu’il passait, elle avait marché, encore et encore, elle errait, sans savoir où aller. Tout village qu’elle croisait la fuyait, la chassait. Avait-elle fait quelque chose de mal dont elle ne se souvenait pas ?
Elle se leva et vacilla. Que se passait-il ? Elle ne se sentait pas bien, elle flottait, le monde tournait autour d’elle. Elle avait chaud également, quoi que, plutôt froid, non chaud. Elle ne savait pas. Son bras lui faisait mal. La plaie causée par une des flèches des villageois s’était infectée et ce n’était pas beau à voir. Elle avait déchiré un pan de son foulard et l’avait noué autour de son bras mais cela ne semblait pas suffire. Elle but beaucoup d’eau auprès d’une petite source et reprit sa marche perpétuelle. Quelqu’un pourrait-elle aider la jeune yokaï ? Elle en doutait, elle allait devoir guérir seule. Mais comment ?

Niri, une salamandre grande d’environ un mètre, noire rayée jaune s’approcha d’elle.  Elle ne savait pas pourquoi elle avait fait un rêve étrange où elle errait dans une montagne brûlante et où elle apprenait à faire des pièges et où cette bestiole l’avait aidée. Un rêve de fièvre ? Elle ne comprenait pas vraiment car à son réveil Niri était à son chevet et elle avait comme l’impression d’avoir acquis quelque chose de nouveau.

« On a une bonne journée de marche encore à faire Niri. Mais je crois que je vais aller plus lentement cette fois-ci »

L’amphibien ne fit que tirer la langue et partit dans des fourrées sans doute dans l’espoir de se trouver quelque chose à manger. La yokaï hybride ne voulait guère rester sur place et ne se sentait pas de se reposer. Marcher lui occupait l’esprit et lui permettait de ne pas trop se tordre la tête à comprendre ce qu’elle faisait ici. Une odeur l’attira et elle traqua un lapin à l’aide de traces et de fumet. Silencieuse mais alourdie par la fièvre elle attrapa de justesse le bestiaux et lui brisa la nuque.

« On a le repas de ce soir Niri ! »

Sa marche continua, cela lui sembla une éternité. Tout bougeait, n’était qu’un océan de verdure ondulé par de violentes vagues.  Lorsque le soleil atteint son zénith, Éleïssen s’effondra sur le sol. Pourquoi n’avait-elle pas de force ? Ce n’était qu’une égratignure non ?
Un bruit. Les sens en alerte elle entendit au loin des brindilles craquer. Quelqu’un ?
Oh non elle ne devait pas se montrer ! Et encore moins dans cet état. Elle se redressa tant bien que mal et prit sa lance. Elle se glissa derrière le tronc épais d’un arbre, alerte mais fiévreuse, elle se tapissait contre l’écorce, lance collée contre elle, sur le qui-vive. La jeune fille déposa le lapin qu’elle avait coincée dans son foulard afin de ne pas être encombrée et attendit silencieuse. Elle n’avait plus qu’à espérer que la personne ne fasse pas un détour vers elle.



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 6 Juin - 15:47.
Marcher. Les pieds endoloris qui tamponnent le sol, qui frôlent la semelle fatiguée, ces jambes meurtries qui bougent inexorablement, les muscles roulant avec les articulations sous la peau. Jour et nuit j’avançais, encore et encore, vagabond et tâche dans ce paysage. La nature tout autour régnait savamment et sauvagement, feuilles, herbes, écorces et fleurs, ombres et rideaux de lumière, parfum nauséabond, je me trouvais dans un endroit indéfinissable. Le Staïpil sur mon épaule serrait de plus en plus ses trop longues griffes, il se crispait, peureux et apeuré par le bruit des feuilles dans les arbres, par le chuchotement étrange des oiseaux, par mon silence de plomb depuis quelques jours. Depuis que ma pierre m’avait calmé, je n’osais plus vraiment agir comme avant. Quelque chose avait changé en moi, comme si mes nerfs n’étaient plus aussi sensibles, comme si je me métamorphosais en quelque chose d’autre, plus calme, plus réfléchis et plus… mauvais ? Des sentiments naissaient petit à petit, j’observais maintenant bien plus ce qui m’entourait avant d’avancer.

Un bruit. Ce n’était qu’un bruissement de plus, certes, mais pourtant, c’était différent. Plus lourd et plus pesant. Les griffes de mon Staïpil se plantèrent dans mon épaule, il montra les dents et grogna. Quelque chose était tout proche, quelque chose qui déplaisait fortement à mon compagnon. D’autres bruits, encore, on se mouvait tout proche. Je le savais. J’avançais encore un peu, avant de lancer d’une voix claire et précise ces quelques mots réfléchis :

- Je sais que quelqu’un est là ! Montrez-vous ! Je ne vous veux aucun mal, mais si vous n’apparaissez pas je serais obligé de vous traquer pour ma propre sécurité !

J’avais peur, mais j’étais aussi impatient. Une nouvelle aventure se préparait elle ?


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Sam 6 Juin - 16:58.
▽ The clearest way into the Universe is through a forest wilderness.


♦ Ki-Ja marchait d'un pas tranquille, le sourire aux lèvres, balançant les bras au rythme de ses enjambées. Il avait abandonné son œuf sans aucun état d'âme, et se promenait naïvement dans cette forêt, impatient de découvrir ce monde, certainement très joli. Imprudent, les bruits qu'il produisait résonnaient dans le silence sylvain, et ses griffes fendaient l'air alors qu'il les observait, tout fier.

À vrai dire, il ne savait pas où aller, ni quoi faire. Mais le jeune homme n'en avait cure, et avait décidé de marcher jusqu'à trouver quelqu'un. Sans imaginer un seul instant que ce "quelqu'un" pourrait être hostile. Pourtant, ce fut assez rapidement qu'il remarqua la silhouette entre les arbres. Son visage s'illumina alors, et il accéléra le pas jusqu'à cette personne, avant de s’arrêter brutalement quand sa voix s'éleva. Une voix de jeune enfant. Ki-Ja décida alors de ralentir l'allure, avant de se manifester à la vue de l'inconnu.

« Je suis Ki-Ja, enchanté ! Je ne voulais pas vous faire peur, je suis désolé ! » lança-t-il d’une voix douce. « Et vous, qui êtes-vous ? »

Comme un réflexe, il cacha sa main reptilienne derrière lui, après tout il ne savait pas qui était cette personne, et il ne voulait aucunement lui faire peur.

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 6 Juin - 17:39.
La jeune Yokaï entendait les pas se rapprocher encore et encore. Son souffle se fit plus court, plus rapide. Elle ne voulait pas être vue. Elle voulait être seule, elle avait peur de la réaction des autres. Elle se blottissait tant bien que mal contre l’arbre.
D’autres bruits de pas semblaient venir de l’autre côté. Encore quelqu’un ? Éleïssen maudissait plus que tout ce jour de malheur.

« Je sais que quelqu’un est là ! Montrez-vous ! Je ne vous veux aucun mal, mais si vous n’apparaissez pas je serais obligé de vous traquer pour ma propre sécurité ! »

Un jeune garçon prononça ces paroles. Il était à tout juste deux mètre de sa cachette. Pitié ne bouge pas.

« Je suis Ki-Ja, enchanté ! Je ne voulais pas vous faire peur, je suis désolé ! Et vous, qui êtes-vous ? »

Un autre jeune homme parlait avec le garçon. Toujours cachée derrière l’arbre, ils ne semblaient pas l’avoir encore repéré. Elle ferma les yeux, se concentra et observa leur âmes. L’un était petit, l’autre un peu plus grand. Leurs deux âmes étaient grisâtre, quoi que celle du gamin tendait vers le blanc. Qu’avait-il fait pour être un peu entaché du mal si jeune ?

Quoi qu’il en était elle ne devait faire du bruit en aucun cas. La lance serrée dans ces mains elle ne sentait plus son sang passer sous ses écailles. Les oreilles semblables à des radars elle cherchait à savoir ce qu’ils faisaient exactement. Pourtant toujours fiévreuse elle voyait à nouveau le monde tourner autour d’elle et la fatigue l’emporta. Pas maintenant !
Éleïssen sursauta et reprit pleinement connaissance. Malheureusement pour elle les feuilles sèches qui étaient sous elles prirent le malin plaisir de prévenir de sa présence quand elle bougea.
Déjà les deux jeunes hommes semblaient avoir remarqué son existence. Il fallait faire vite.

Plantant ses griffes sur le tronc assez épais pour la masquer, s’aidant pleinement de son ergot elle escalada l’arbre et se planque dans le feuillage. Bon ça faisait du bruit. Mais c’était son dernier espoir et elle ne voulait pas qu’ils la voient.



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 6 Juin - 18:11.
Il apparut comme une fleur au beau milieu du paysage. Un jeune garçon, une main dans le dos et l’autre tendue, était debout face à moi, souriant. J’observai l’étrange individu, je le jaugeai du regard. Etait-ce vraiment lui que j’avais entendu arriver ? Plus vieux et plus grand que moi, plus fort peut être… Mais je pouvais le vaincre, je le savais. Cet avorton n’avait aucune arme apparente, ni aucun muscle d’ailleurs. Maintenant, je devais savoir s’il pouvait me servir. Je m’assis sur le sol sans répondre à sa question, un petit sourire au coin du visage. Je pouvais bien le tuer maintenant, lui éclater la tête contre le sol où le castrer d’un coup sec, mais je n’en avais pas envie. Je continuais mon manège quelques instant, examinant ses jambes, son torse, son bras. Et l’autre alors ? Soudain, un bruit éclata tout proche. Une forme se faufila à la cime d’un arbre et se cacha dans ses feuillages, rapidement et bruyamment. Nous n’étions donc pas seuls. Je me relevais, me dépoussiérais.

- Utopie. Désenchanté. Bon, on fait quoi pour ce qu’il y a dans l’arbre ? J’ai la dalle, si c’est un animal on le partagera. Si c’est autre chose, on avisera.

Je m'étirais un peu et bayais. Une nouvelle aventure commençait, et ça n'était pas pour me déplaire. Faire un bout de route avec cet individu, qui qu'ils soit et qu'elles que soient nos intentions réciproques, n'était pas une perte de temps. J'allais bien m'amuser. Je ris.


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Sam 6 Juin - 19:04.
▽ The clearest way into the Universe is through a forest wilderness.


♦ Le jeune garçon ne semblait aussi enchanté que Ki-Ja. Son sourire s'effaça légèrement, sans pour autant disparaître. Utopie ? Quel étrange nom. En tout cas, son apparence était guère attrayante, mais le jeune homme savait pouvoir compter sur sa main, qu'il avait appris à manier en marchant. Ce jeune garçon était également rudement impoli, mais Ki-Ja ne voulait pas gâcher ses chances avec le premier venu.

Il leva les yeux vers la voûte de la forêt, et aperçut une silhouette humanoïde perchée sur une branche. Il sortit alors sa main de derrière son dos, l'exposant à la vue des deux personnes présentes. Lentement, il déroula les bandages qui la cachaient, puis leva sa paume vers l'emplacement de la silhouette. Les écailles blanches immaculées luisaient à la lumière du soleil, qui filtrait à travers le feuillage, les griffes avaient un éclat meurtrier.

Ce bras gonfla alors, doublant sa taille jusqu'à atteindre celle de Ki-Ja, ce qui lui permit d'arriver facilement là où se tenait la personne inconnue. D'une simple traction, il se retrouva face à elle, en équilibre sur la branche, heureusement épaisse. L'ombre procurée par la frondaison empêchait à Ki-Ja de voir l'apparence de son interlocuteur, mais cela semblait peu lui importer.

« Bien le bonjour, inconnu. Je me prénomme Ki-Ja. »  commença-t-il, tout sourire, de sa voix toujours aussi douce. « Et toi ? Pourquoi te caches-tu ? »

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 6 Juin - 23:29.
« Utopie. Désenchanté. Bon, on fait quoi pour ce qu’il y a dans l’arbre ? J’ai la dalle, si c’est un animal on le partagera. Si c’est autre chose, on avisera. »

Je ne suis pas un animal ! Néanmoins elle ne put se retenir d’émettre un grognement du fond de sa gorge. Les oreilles retirées en arrière, sur le qui-vive, enfin du moins autant qu’elle le pouvait. Éleïssen s’enfonça un peu plus dans le couvert des feuilles. Mais malheureusement le plus grand des inconnus parvint à sa hauteur par elle ne savait qu’elle miracle. Ah ! Si après avoir mieux regardé entre deux feuilles il avait agrandi son bras. Drôle de créature. Mais il sentait l’humain à plein nez, et ça les humains elle en avait un souvenir amer. Le plus jeune qui s’avérait aussi le plus dangereux était un enfant démon. Les deux ne paraissaient pas effrayés par les inconnus et semblaient savoir se battre. Bon là je suis vraiment mal barrée…

« Bien le bonjour, inconnu. Je me prénomme Ki-Ja. Et toi ? Pourquoi te caches-tu ? »

La jeune yokaï sursauta au son de sa voix, pas très bien accrochée car plutôt ramollie par la fièvre elle glissa de sa précieuse branche et s’écrasa sur le sol. Désormais les deux individus pouvaient très bien la voir, et c’est là que les problèmes commençaient vraiment. Bon et maintenant ?

Elle se redressa tant bien que mal. Un peu essoufflée par ses récents efforts et évènements, et tenait sa lance de manière à être prête à s’en servir. Un grognement sourd sortait de sa gorge. Elle ne pouvait pas fuir, elle n’en avait pas la force. Et les affronter ? Non plus, mais avait –elle le choix ? Ils la recevaient tous de la même manière.

La jeune fille commençait à détester ce monde. Tout juste sortie d’un truc visqueux, sans rien comprendre et chassée de partout elle se demandait encore et encore quel monstre avait bien pu l’amener ici. Avait-elle fait quelque chose de mal ?

Son regard passait du jeune homme pâle au gammin aux cheveux immaculés. Qu’allaient-ils faire ? Dans son état actuel, elle n’était que semblable à un monstre sanguinaire… Ses cheveux en bataille, ses oreilles en arrière, ses cornes, son corps pâle et maculé de tâches de sang de ses derniers repas –oui elle ne mangeait, ni ne dépeceait ses proies très proprement- et surtout son regard écarlate et écarquillé. Ce n’était pas la chose la plus rassurante, mais en même temps la jeune fille ne savait pas trop comment se comporter avec les autres alors… Allez lui apprendre ça vous !Surtout masque tes faiblesses, ne leur montre pas que tu vas mal et que ton bras te fais souffrir le martyr…

« N’approchez-pas ! »

Sa voix devenue rauque par la fièvre aiguisa la menace et la rendit plus froide, plus forte.



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 10 Juin - 15:46.
Le jeune homme déroula les bandages qu’il avait sur son bras, lentement et surement, révélant à mes yeux l’envers de son humanité. Des écailles blanche et immaculées recouvraient maintenant son bras tout à l’heure caché derrière son dos et derrière ses bandeaux. Il leva son bras vers l’arbre, vers là où devait se trouver l’être, et tout s’accéléra. Son membre s’agrandit, enfla, gonfla, s’élargit jusqu’à avoir une taille similaire à son corps, le garçon n’eut alors aucun mal à monter dans l’arbre. Il parla sans que je puis l’entendre, je ne vis qu’un habituel sourire sur son visage, le même que celui que j’avais reçu à notre rencontre, quelques instants auparavant. Je m’assis en tailleur, et regardais l’étrange scène. Cet être me semblait de plus en plus intéressant, de plus en plus dangereux, et même si je savais que c’était une mauvaise chose, je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’un combat avec lui serait passionnant. Une forme tomba et s’écrasa mollement sur le sol, dans un bruit rauque. Elle se redressa vivement, inspecta nos deux êtres en brandissant une arme que je savais tranchante. Elle hurla d’une voix forte et assurée :

- N’approchez pas !

Ne pas approcher ? Comme si je pouvais suivre un tel ordre… Levé, j’avançai vers l’être calmement, les mains dans les poches et surtout contre ma pierre. L’anxiété native en moi ne s’estompait pas, mais elle n’augmentait pas non plus au fur et à mesure que les pas qui nous séparaient diminuaient. L’humanoïde était étrange, indéfinissablement et indubitablement étrange. Elle était, car c’était une femme, un amas de choses éparses et animales, un mélange savant et original. Je souris. Mon pied balaya le sol et envoya quelques brindilles, cailloux et résidus en tout genre voler vers son visage, pour la déstabiliser afin de la désarmer d’un coup de pieds.


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Mer 10 Juin - 19:09.
▽ The clearest way into the Universe is through a forest wilderness.


♦ L'être tomba de l'arbre, apparemment surpris par l'intervention de Ki-Ja. Ce dernier sauta de la branche et se réceptionna à côté du jeune Utopie. Ce qu'il vit l'étonna profondément. Ce n'était pas un humain, il en était sûr, et c'était assez laid. Comme un réflexe, il brandit sa main, qui grossit légèrement, comme une arme, quand l'inconnue brandit sa lance. Elle était sur la défensive, et ressemblait vraiment à une bête sauvage, avec tout ce sang qui recouvrait sa bouche et son corps.

Le jeune homme ne put réprimer une moue de dégoût, qu'il rectifia rapidement, ne sachant pas si la créature était vraiment dangereuse. Il n'osa pas bougea, secrètement soulagé que l'être ne possédasse aucune partie du corps semblable à celui d'un insecte. Il observa Utopie l'aveugler en donnant un coup de pied dans la poussière, puis la désarmer.

Ki-Ja s'avança, peu sûr de quelle attitude à adopter. Il ne connaissait personne, ni cet enfant ni cette créature. Peut-être était-elle inoffensive ? Utopie allait-il la tuer ? Trop de questions dans le crâne du jeune homme, et finalement il décida d'attendre de voir la suite, restant malgré tout en position de défense, ses griffes acérées bien en vue.

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 11 Juin - 17:14.
Éleïssen observa le jeune démon s'approcher d'elle, calmement, les mains dans les poches. Que cherchait-il ? Elle ne voulait pas d'eux ! Elle recula un peu, il avançait quand même. Son pied bougea, elle reçue des cailloux et des résidus dans les yeux. Ne les perds pas de vue ! Elle recula et s'essuya d'un revers de main rapide les yeux. En furie désormais, elle dû reculée pour éviter d'être désarmée par un coup de pied, elle trébucha, s'effondra par terre et lâcha son arme non loin d’elle.
Désormais son regarde était noir, elle montrait les crocs et ne cessait de grogner, les oreilles retroussées en arrière.

« Laissez-moi tranquille bon sang, j’ai rien demandé ! »

La violence, toujours cette même violence. Elle-même finissait par être agressive, pour sa survie, pour cacher sa peur, sa peur de souffrir. Mais pourquoi ? Quel était donc ce monde absurde ? Cela faisait quelques jours qu’elle y vivait, et elle en était déjà écœurée. Je veux que ce soit comme avant, c’était bien non comme avant ? Mais quel avant ?
Elle ne se souvenait de rien, c’était… Le néant… Comment pouvaient bien naître les gens de ce monde ? Ah oui quelque chose dans sa tête, un souvenir ? Même pas, lui rappelait que les humanoïdes, simples mammifères naissaient du ventre de leur mère. Pourquoi n’en avait-elle pas elle ? L’avait-on rejetée dès sa naissance pour l’anomalie qu’elle était ?

Ils voient tous en moi un monstre que je ne suis pas… Ils le veulent vraiment ? Et bien ils l’auront…

Éleïssen oublia sa fièvre, oublia son manque de force. Telle une bête sauvage elle se redressa à peine. Sur ses quatre pattes hideuse, prête à se servir de ses crocs, ses griffes et de ses cornes, agitant sa queue elle grognait, prête à sauter le premier qui viendrait de trop près. Les muscles bandés, sur le qui-vive elle observait les deux inconnus. Le plus jeune semblait toujours le plus dangereux bien que l’autre son bras était inquiétant. Elle vit son pied, ce pied qui lui avait envoyé la poussière et la caillasse. La rage lui pris, elle se jeta sur Utopie et lui mordit la jambe. Elle planta ses crocs dans cette dernière, le gout du sang chaud arriva à ses papilles et une satisfaction l’emporta. Elle ne se contrôlait plus, la fièvre devait aider, même beaucoup. Elle n’était pas bien, elle avait peur, la jeune yokaï était perdue et voulait juste être seule, tranquille.



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Ven 12 Juin - 21:07.
Ses crocs étaient plantés dans ma jambe, profondément, ils perforaient ma chair de tout leur long. J'avais mal, les nerfs à vif, je ne bougeai, j'avais peur que la bête essaye de déchirer mon membre. Cette étrange situation dura quelques instants, et me plongea dans un mélange amer de dégout, d'amusement, de colère, de crainte et de douleur. L'instant présent me dictait de la tuer de sang-froid, de ne pas poser de question et d'exploser son visage déjà torturé. Mais mon esprit me dictait le contraire, il m'imposait de réfléchir un peu à la situation, d’en tirer le meilleur avantage. Mes doigts blanchirent autour de ma pierre, mon pied cueillit son visage à l’instant d’après. Je secouai alors violemment ma jambe prise, essayant de la libérer à renfort de coups. J’enrageai, mes nerfs étaient à vif.

- Lâche ma jambe ! Ne me force pas à te faire du mal. Ca ne serait pas amusant, ce genre de combat ! Allez, bordel ! Je ne vais pas te tuer sans raison ! Criai-je avant de sourire, Du moins pas pour le moment.

Je ne savais pas si j'avais bien souris et pas eu une expression de dégout douloureux, si l’humour était bien passé dans cette dernière phrase, ni si elle aurait l’effet escompté, alors, comme dernier recours, et avec beaucoup de peine, mon pied la frappa encore une fois. Je détestais vraiment tabasser les gens au sol, mais je devais m'y résigner. Mon regard pivota vers l'autre garçon, je l'implorai d'un geste de la main de venir m'aider.


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Sam 13 Juin - 12:20.
▽ The clearest way into the Universe is through a forest wilderness.


♦ D'un regard étonné, Ki-Ja vit la créature sauter littéralement sur la jambe d'Utopie, enfonçant ses crocs dans sa jeune chair. Maintenant que les hostilités étaient lancées, le Dragon Blanc opta pour une position d'attaque, face à l'inconnue, sa main, enflée, pointée, toutes griffes dehors, vers elle. Elle était rapide et, qui sait, sa prochaine cible pourrait être lui.

Après l'avertissement du garçon, apparemment pris au dépourvu, Ki-Ja s'attendait à ce qu'il riposte, voire qu'il la tue d'un coup bien placé. Or, il n'en fut rien. Au lieu de cela, il secouait la jambe, comme s'il avait des insectes répugnants grimpant dessus. Son regard attentif remarqua le mouvement de demande d'aide d'Utopie. Il réfléchit. Pourquoi l'aider ? De toute évidence, cette personne semblait assez violente, et pas digne de confiance. En tout cas, c'était ce qu'il ressentait.

Mais d'un autre côté, il n'aimait pas la créature. Ni la violence. Il voulait simplement que ça cesse. Les sourcils froncés, il s'approcha la bête, le bras levé, ses griffes brillant d'un éclat létal. Elles faisaient maintenant deux fois leur taille d'origine, et s'apprêtait à s'abattre sur l'inconnue, à une vitesse meurtrière.

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 13 Juin - 14:45.
« Lâche ma jambe ! Ne me force pas à te faire du mal. Ca ne serait pas amusant, ce genre de combat ! Allez, bordel ! Je ne vais pas te tuer sans raison ! Cria-t-il avant de sourire, Du moins pas pour le moment. »

Il la frappa, encore et encore à la tête. Cela faisait mal oui. Mais elle vivait, elle se sentait vivante et elle voulait encore le sentir. Avait-elle si peur que ça de la mort ? Non c’était une petite voix en elle qui le lui disait, qui la forçait à survivre. C’était idiot hein ? D’où ça tenait tout ça. De nulle part.

Au fur et à mesure que sa tête recevait des coups de pieds de plus en plus violents elle serrait d’avantage les dents. La sens-tu cette douleur ? Elle s’était rendu compte trop tard de son acte de violence, acte causé par ses délires et craintes de la fièvre ? Sans doute. Mais maintenant que ces canines s’enfonçaient dans la matière fragile chaude et agréable elle ne pouvait plus faire demi-tour.

Quelque chose. Un danger ? Ses oreilles perçurent un bruit peu rassurant, son sixième sens lui hurla de partir. Éleïssen ouvrit soudainement grand les yeux, comme si elle reprenait conscience, revivait une nouvelle fois. Juste à temps elle vit une main géante s’abattre sur elle et la jeune yokaï se propulsa en arrière de toutes ses forces. C’était juste à temps mais elle émit un son de douleur, plus proche de celui de la bête que de l’humain, quand le bout de l’une des griffes de l’étrange humain déchira le foulard à son bras et écorcha sa blessure boursoufflée. Cela faisait mal, très mal. Le pue mélangé à son sang neuf s’écoulèrent le long de son membre. Ce n’était pas agréable, pas du tout. Elle mit rapidement sa main afin de cacher sa blessure. Ne montre pas tes faiblesses .  Elle essaya de se relever, sa tête lui tournait, elle bascula, elle dû reprendre appuie sur le sol.  

En piteux état elle se déplaça sur à même la terre et récupéra sa lance, d’un coup sec elle la sépara en deux, laissa un poignard à terre et l’autre dans sa main qui ne cachait pas sa blessure. Grognant, toujours en furie,  elle vacilla un peu, se ressaisit et elle vit quelque chose qu’elle redoutait. Niri, la petite salamandre qu’elle avait sauvée dans un étrange rêve se jeta sur l’humain au bras étrange. La bestiole n’était pas grosse, tout juste un mètre avec la queue mais elle était tout ce que la yokaï avait en ce monde étrange.

Effrayée à l’idée qu’il n’arrive du mal à l’amphibien, elle se releva, oubliant sa faiblesse, sa blessure, elle hurla. L’étranger aussi réagit de manière exagéré, avait-il eu… Peur ? Peut-être, mais d’un revers de main violent il propulsa le petit être sur le sol.

« NIRI ! »

Elle se jeta sur la salamandre, se mit au-dessus d’elle afin de la protéger.

« Niri, pars de là je t’en supplie. »

Elle ne bougeait, elle restait là, et Éleïssen… Pleurait ? Oui c’était ça, des larmes s’écoulaient de son visage, c’était la première fois qu’elle ressentait cela. C’était… Étrange. Niri ne bougeait pas. Elle était encore vivante, mais elle semblait sonnée.

« Faites ce que vous voulez de moi, mais ne touchez pas à Niri »

Et elle resta là dans cette piteuse position, espérant que le démon sadique ne tente rien afin de la faire souffrir d’avantage, ou que l’autre n’essaye d’abattre à nouveau son bras géant.



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 15 Juin - 17:21.
Le bras géant du garçon s'abattit sur l'étrange être, cruellement et rapidement, il déchira la peau bandée de la bête, une trainée sanguine gicla dans l’air. La blessée émit un râle douloureux, se releva et tituba, finissant par poser sa main sur le sol pour ne pas tomber. Elle se mut jusqu’à son arme non loin, la récupéra et elle la sépara en deux lames. Elle n’en garda qu’une. La bête tourna alors sa tête et hurla, se jetant corps et âme vers le garçon. Une sorte de petit lézard avait été propulsé par l’humain, et la bête protégeait maintenant le reptile de tout son corps. Elle pleurait. De douce larmes effleuraient lentement sa peau, descendez vers le sol où elles s’écrasaient et dépérissaient durement. Elle nous supplia de ne rien faire à son petit compagnon, elle restait là, piteuse, dans cette effroyable position de soumission et de vulnérabilité. Je ris. C’était si facile. Je n’avais qu’à attraper sa lame, la tuer, tuer son petit compagnon, tuer l’autre gamin avec son bras énorme, tuer tout le monde. Mon Staïpil avait cependant une autre idée, il se glissa jusqu’à son compère et le calma dans le sens le plus reptile du terme, à coup de langues et de regards acérés. Je récupérai l’arme au sol, m’avançai à côté de la bête et m’assis. Je baillai, et posai sur elle un regard de défi. Elle s’énervait vite, trop vite. Je sortis ma pierre de ma poche, et lui tendis, doucement, sans faire de mouvement brusque. Je savais qu’elle n’aurait aucun effet sur elle, mais j’espérais que sa lumière douce et apaisante agirait quand même.


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Ven 26 Juin - 13:04.
▽ The clearest way into the Universe is through a forest wilderness.


♦ Ki-Ja devait bien l'admettre, cette salamandre lui avait fait peur. Et si elle avait été un énorme insecte ?! Sans réfléchir, il l'avait envoyer valser d'un coup de sa main draconique, bien qu'elle ne soit en soi pas dangereuse. Malgré son immonde blessure au bras, elle se précipita au chevet de l'animal, en larmes. Elle implora presque qu'on l'épargne, et de toute manière, le jeune homme n'avait aucune intention de tuer.

Il se calma, et sa main reprit sa taille normale. À l'origine, il ne voulait pas que ça mène au combat. Il entendit Utopie rire, et se dit que ce rire était plus affreux que l'apparence de la créature. Décidément, il n'appréciait pas cet enfant, qui semblait prêt à tuer l'humanoïde.

Mais, au lieu de cela, le lézard qu'il portait sur son épaule alla rassurer, semblait-il, l'amphibien. Et le garçon s'approcha de la blessée, lui tendant une pierre luminescente. Étrangement, la lueur aida Ki-Ja à se calmer, et maintenant il se sentit presque gêné d'avoir griffer cette étrangère. La tête légèrement baissée, il les rejoint, sa main cachée dans les bandages.

« Je souhaiterais m’excuser, jeune inconnue. Je n’avais pas vu votre blessure, et je ne voulais pas faire du mal à votre animal. J’avoue que votre apparence me trouble assez, et que je peine à retenir mon dégoût... Mais j’ai l’impression de ne plus être moi-même, et je ne veux pas combattre. »

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Ven 26 Juin - 23:44.
Quelque chose approcha. À l’odeur c’était le jeune démon, qu’allait-il faire encore ? Lui taillader le dos ? La pousser et tuer Niri ? Elle se sentait mal, délirait avec la fièvre et avait terriblement peur. Tout tournoyait, tout semblait se transformer en des ombres maléfiques venues la tuer. Elle serra les dents, écarquilla les yeux, prête à ressentir la douleur. Au lieu de cela ? Elle sentie non pas une présence, mais comme une force, très légère, presque apaisante vers elle. Elle tourna la tête et vit le jeune démon assis près d’elle. Il tenait dans sa main une pierre. Non pas juste un simple caillou, le galet était lumineux et devait renfermer quelque chose de spécial. Lorsqu’il l’approcha d’avantage près de son visage, elle recula, apeurée, les oreilles abattues, les yeux écarquillés. Qu’elle était donc cette chose ? À moitié accroupie et un peu maintenue par ses pattes avants elle avait oubliée qu’elle devait cacher sa blessure et ne se souciait plus du sang et du pu qui s’écoulait de sa plaie. Ni de la douleur d’ailleurs, car si elle s’en rendait compte, elle sentirait une brûlure intense et l’impression qu’on lui arrachait la chair de l’intérieur.
Niri fut calmé par un reptile étrange, et l’amphibien retourna dans quelques fourrées proches non sans surveiller le déroulement des évènements qui allaient suivre.

« Je souhaiterais m’excuser, jeune inconnue. Je n’avais pas vu votre blessure, et je ne voulais pas faire du mal à votre animal. J’avoue que votre apparence me trouble assez, et que je peine à retenir mon dégoût... Mais j’ai l’impression de ne plus être moi-même, et je ne veux pas combattre. »

Éleïssen sursauta : elle ne l’avait pas remarqué s’approcher d’elle. Elle l’observa, lui cet humain à la main étrange mais qui ressemblait pourtant à tous ceux qui l’avait chassée. Un sentiment de rancœur l’emprise, mais elle l’ignora, vacilla, à bout de force, se retint de tomber et recula encore un peu. Son apparence… Encore et encore. Pourquoi donc ? Qu’avait-elle fait pour ressembler à cela ? Et puis c’était eux qui étaient à plaindre sur leur apparence. Leurs mains fragiles, leurs sens si peu affûtés, ces pattes arrières si peu pratiques, ces ongles si souples et inutiles. Ils étaient comme incomplets. Mais pourtant c’était elle qui était rejetée. Oui ce monde était bien étrange.

Comme toute réponse elle émit un gargarisme plus proche d’un cri d’animal que d’autre chose, sa tête tournait de plus en plus, sa fièvre montait encore, et elle recula pour s’adosser à un arbre. Ils semblaient avoir laissé de côté leur agressivité pendant un cours instant. Allaient-ils profiter de son moment de faiblesse pour reprendre de plus belle ? Elle s’en fichait, elle voulait juste dormir. Oui une bonne nuit de repos ne lui ferait pas de mal. Ils ne pouvaient pas partir eux ?



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 27 Juin - 16:52.
Je ne faisais plus attention à rien, plus aucune chose ne m’importait, j’étais dans une bulle où il n’y avait que ce drôle d’être effrayé, ma pierre et moi. Je savais l’humain proche, je l’entendais parler comme j’entendais le chant des oiseaux, il était présent comme l’herbe sous mes pieds, il n’était qu’un élément du décor comme les autres. J’étais calme. Je ne craignais rien, ni cet être au bras étrange, ni cet autre au corps inhabituel. Je n’étais qu’intrigué, intrigué par les réactions contradictoires de la chose face à moi. Elle était blessée, fatiguée, et pourtant elle continuait de fuir. Était-ce à cause de la peur qui transpirait dans ses yeux ? Je me rapprochai d’elle au moment où elle émit un râle, je la transperçai du regard. Elle pensait terriblement mal, elle imaginait des choses fausses que trahissaient ses actes.

- Si tu veux rester ici, libre à toi. Si tu veux qu’on parte sans toi, libre à toi aussi. T’es blessée, t’es souffrante aussi et tu piges pas vraiment ce qu’on essaye de te dire, à ce que je vois. Et j’en ai marre. J’aurai pu te buter depuis longtemps déjà, aucun soucis vu ton état. Alors, là, t’as trois possibilités. Soit on reste avec toi, prononçai-je en lançant un regard à l’humain, soit je te tabasse et je te traine de force avec moi, soit je tu m’expliques un peu tes délires et je m’en vais.


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Sam 1 Aoû - 2:14.
Rasséréné d'avoir pu faire des excuses à la créature, Ki-Ja resta sans bouger tandis qu'Utopie semblait tenter de rassurer l'inconnue. Étrangement, l'atmosphère s'était assainie, et tout semblait bien calme. Seul le gargarisme légèrement bestial de l'être troublait cette sérénité irréelle. Le jeune garçon semblait dans une sorte de bulle, coupé de la réalité. Il semblait sourd à ce qu'il se passait autour de lui, ce qui intrigua le jeune homme à la main draconique.

Alors il commença à parler, et Ki-Ja s'en voulut d'avoir pu croire un instant que cette personne pouvait se montrer sympathique. Il tressaillit quand Utopie mentionna qu'il aurait pu la tuer, et quand le passage à tabac de la créature se présenta comme une possibilité. Il fronça ses sourcils blancs, indigné : il avait pourtant bien dit qu'il refuserait toute violence, et il ne comptait absolument pas oublier ses paroles !

D'un pas résolu, il marcha jusqu'au niveau de ses deux compagnons, fit grossir sa main et s'interposa brutalement entre les deux. Il faisait face à Utopie, ses griffes luisantes et acérées pointées vers lui. Malgré son fort dégoût de l'inconnue, il ne voulait pas qu'elle souffre plus que ça. Après tout, elle restait un être vivant !

« Il semble que je viens de dire que je ne voulais voir aucun acte de violence, jeune homme. » articula-t-il, les dents serrées. « Vous ne la toucherez pas pour des raisons aussi futiles. »

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 2 Aoû - 22:17.
« Si tu veux rester ici, libre à toi. Si tu veux qu’on parte sans toi, libre à toi aussi. T’es blessée, t’es souffrante aussi et tu piges pas vraiment ce qu’on essaye de te dire, à ce que je vois. Et j’en ai marre. J’aurai pu te buter depuis longtemps déjà, aucun soucis vu ton état. Alors, là, t’as trois possibilités. Soit on reste avec toi, prononçai-je en lançant un regard à l’humain, soit je te tabasse et je te traine de force avec moi, soit je tu m’expliques un peu tes délires et je m’en vais. »

Son regard azur et froid était plongé dans l’océan d’incertitude et de sang qu’étaient les yeux d’Éleïssen. Tout ce qu’elle voulait depuis le début, c’était être seule, elle parvenait tout juste à suivre le flot d’émotions et de sensation qui émanaient de son être. La fièvre la rendait folle, ces êtres la coupaient de l’infime parcelle d’humanité qui restait dans sa conscience. Elle en oubliait ce qu’elle était, elle en oubliait toutes les questions qui tournoyaient sans arrêt dans sa tête, sur son existence, sur ce monde. Seul un bruit aigu vrillait en permanence ses tympans, et des battements de cœurs aussi, toujours plus accélérés les uns que les autres.

La seule chose qu’elle parvint à faire, fut d’émettre un nouveau gargarisme, de secouer la tête, de reculer. Seule. Oui. Elle voulait être SEULE. La rage l’envahissait. La peur. Mais on lui proposait de l’aide non ? NON ! Les humanoïdes n’apportaient que souffrance. Mais ?... Perdue. Souffrante. Fiévreuse. Que se passait-il bon sang ?

« Il semble que je viens de dire que je ne voulais voir aucun acte de violence, jeune homme. Vous ne la toucherez pas pour des raisons aussi futiles. »

Des mots, des sons, un bruit. Voilà tout ce qui en restait. Ses yeux passaient du démon à l’humain, à ces deux étranges créatures qui avaient tout bouleversé, peut-être aurait-elle pu mourir silencieusement non ? Oui se reposer là ici, tout de suite. Plus de souffrance. Une vie courte, inintéressante, dans l’oubli. NON ! Si… Ses yeux étaient écarquillés. Elle tenait sa tête entre ses mains, elle pleurait, elle ne savait plus rien. Elle n’était pas bien, elle voulait s’arracher le bras, elle voulait partir, elle voulait oublier son existence même.



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 2 Aoû - 22:50.
J’aurai tant voulu m’énerver, hurler contre ce misérable être puis lui écraser la tête contre le sol, le piétiner et rire de sa défaite. Ou partir ! Quitter cet endroit et les laisser seuls, courir à toute jambe, sentir le vent dans mes cheveux… Mais seul un calme froid et distant m’habitait. Je jaugeai les deux individus. L’humain se faisait de plus en plus menaçant, et il tendait son bras gonflé vers moi, étrange chose parmi cet étrange monde. La situation m’échappait. Je voulais jouer avec eux, les pousser à bout et les découvrir au travers de leurs réactions, mais je ne voulais pas y laisser ma peau. Car il fallait l’avouer, si ce membre s’abattait sur moi, ma chair finirait en charpie. Je reculai d’un pas et m’allongeai dos au sol, je regardai l’immensité du ciel à travers le nuage de feuilles, je réfléchissais aussi par la même occasion à une façon de sortir de cette situation, une fois pour toute, que tout se calme. Il me fallait gagner du temps, j’argumentai alors un discours sur la beauté du paysage,  sur son atmosphère paisible et ses couleurs apaisante, sur tout et rien, surtout sur rien. Puis je me tu, les nerfs à vif, je ne trouvai que deux solutions. Révéler mon histoire tout de suite, ou mentir, devenir le méchant qu’ils pouvaient voir en moi, frapper et me faire frapper. Tout aller dépendre d’eux.

[Oy. Utopie est un peu stupide niveau réflexion, vous avez déjà dû le remarquer. C'est court mais j'ai bien les 140 mots, je vous promet du plus long au prochain post, de toute façon, vous savez déjà comment il va réagir.]


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Ven 7 Aoû - 18:28.
Ki-Ja fut plutôt satisfait de l'effet produit par son bras. Finalement, c'était plus un don qu'une malédiction ! Utopie sembla hésiter, le regard braqué sur son membre de dragon. Il recula légèrement, puis se laissa tomber par terre, allongé sur l'herbe. Le jeune homme resta méfiant, finalement il n'aimait vraiment pas ce garçon. Il était instable, et semblait du genre à agir avant de réfléchir. De plus, il ne connaissait pas sa force, mais après tout, il était très jeune. Et la peur qu'il avait de sa main draconique le renforça dans l'idée qu'il pourrait le battre.

Derrière lui, l'inconnue était toujours tremblotante, de peur comme de souffrance pensait Ki-Ja. Visiblement, elle ne voulait pas d'eux, elle voulait être seule. Le jeune homme imagina sans problème la vie qu'elle avait dû avoir, avec cette apparence. Lui pouvait cacher sa main, mais elle... C'était tout son corps qui était... "Différent". Mais différent de qui ? Jusqu'à maintenant, il n'avait rencontré que des gens différents. Lui-même avait cette main monstrueuse, alors pourquoi l'apparence de cet être le dérangeait-il ? Il ne comprenait pas. C'était comme si son esprit le forçait à éprouver du dégoût.

Mais qu'importe qu'il soit beau ou laid, n'importe quel être mérite de vivre. C'était ce que Ki-Ja croyait depuis sa naissance, il y a peu. Un œil vigilant posé sur Utopie qui débitait un discours sans intérêt sur la météo du moment, le jeune homme s'approcha avec une extrême douceur de l'inconnue et se plaça à côté d'elle, de sorte à être prêt à l'action si le garçon tentait quelque chose. De ses doigts humains, il déroula le bandage qui camouflait sa main difforme, et lui tendit, un air étrangement grave flottant sur son visage.

« Tu ne veux pas de nous, tu veux être seule, je l'ai senti. » lui dit-il, presque dans un murmure. « Mais je ne peux pas te laisser comme ça, c'est contraire à mes idées. Ce n'est pas grand chose, mais ce bandage est propre et tient très bien. Ton pansement tombe en lambeaux, sers-toi de ça pour le remplacer au moins. Et ne t'inquiètes pas pour lui, je le forcerai à partir s'il le faut. J'espère que tu tiendras le coup, tout être mérite de vivre. »

Il se releva alors, lui laissant le bandage dans les mains, mais resta près d'elle, au cas-où le garçon passe à l'action.

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 9 Aoû - 11:43.
Le démon venait de se coucher par terre, comme perdu dans ses pensées. Et elle, que pouvait-elle faire ? L’humain s’approcha d’elle, mais elle était trop attaquée par la fièvre et le délire pour se rendre compte qu’il semblait avenant. Et elle recula, jusqu’à buter contre un arme. Il se pencha, elle retint son souffle et il parla, d’une voix douce.


« Tu ne veux pas de nous, tu veux être seule, je l'ai senti. Mais je ne peux pas te laisser comme ça, c'est contraire à mes idées. Ce n'est pas grand-chose, mais ce bandage est propre et tient très bien. Ton pansement tombe en lambeaux, sers-toi de ça pour le remplacer au moins. Et ne t'inquiètes pas pour lui, je le forcerai à partir s'il le faut. J'espère que tu tiendras le coup, tout être mérite de vivre. »

Il lui tendit un bandage propre d’un blanc immaculé. Il était vrai que son bout de foulard sale faisait pâle allure et ne servait plus à grand-chose. Elle hocha la tête, toujours incapable de parler de manière intelligible, mais c’était sa manière à elle de le remercier. Elle se détendit un peu et doucement agrippa le bandage de ses mains griffues et hideuses. Elle constata que la main aussi de l’humain était écailleuse et munie d’épaisses griffes, pourtant, d’un blanc immaculé, elle semblait plus gracieuse, moins monstrueuse. Qui que ce soit qui l’avait créée, mise au monde, devait être totalement sadique pour avoir créé telle monstruosité et l’avoir lâchée ainsi dans la nature.

Éleïssen observa sa plaie, elle saignait et du pue en sortait. Il faudrait mieux qu’elle la nettoie avant de passer le bandage, et surtout qu’elle se repose après. Les deux humanoïdes semblaient ne pas réagir encore et la yokaï glissa le bandage dans sa ceinture, elle se traîna sur le sol pour récupérer son arme, qu’elle garda en lance et en main, avant de se lever. Elle tituba, vacilla mais se retint à un arbre. Elle allait bien oui. Très bien. Et elle pouvait partir. Elle tomba sur le lapin qu’elle avait chassé plus tôt, elle se rendit compte qu’elle avait tout sauf faim, que son estomac était vrillé et qu’elle voulait juste dormir. Elle pourra se trouver à manger à nouveau plus tard. Elle lança le gibier dans leur direction, comme offrande pour qu’ils la laisse partir tranquillement. Elle attendit leur réaction avant de pouvoir leur tourner le dos et s’éclipser.





Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 22 Aoû - 13:37.
Et finalement, une autre idée me vint en tête, une idée qui désenvenimerait la situation et qui m'éviterait, nous éviterait, un combat et des complications inutiles. Je me levai, n'écoutant déjà plus depuis longtemps que le vent dans les arbres. C'était le plus simple, finalement, et je n'y avais pas encore pensé. Ma main serrée contre ma pierre, je m'excusai auprès de ces deux êtres pour cette première rencontre désastreuse. Si simple. Partir sans se retourner et abandonner le chaos d'une explication. J'étais déjà loin, porté par l'insouciance d'une réponse, quand mon corps se bloqua. Cette pierre, son pouvoir sur moi, était-ce vraiment ce que je croyais ? Son pouvoir, ou devrais-je dire son emprise sur moi, ce frein qui me ronge et que je ronge depuis qu'elle me calme. Et si je lâchais ce vulgaire caillou ? Si j'écrasais ces vermines ? Si je me détendais ? Je glissai la main dans ma poche, attrapai la pierre et la laissai s'écraser sur le sol. Je me retournai, vers les deux autres, pliai les jambes, prêt à bondir, courir, prendre le plus de vitesse possible pour broyer le plus d'os possible dans un de ces corps, n'importe lequel, détruire tout sur mon passage jusqu'à ce que je me calme vraiment. Car cette pierre ne me calme pas, elle m'arrête et me fait bouillonner de plus belle. J'entamai ma course, la distance qui me séparait de ces proies diminuait au fur et à mesure que ma vitesse, elle, augmentait. J'étais heureux, le vent dans les cheveux. Ils apparurent enfin... Je me jetai sur l'humain, le poing en avant, prêt à me battre.


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.

Membre & Humain entomophobe
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
20
Messages :
55
Localisation :
Tongues are just meat tentacles in your mouth.
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t127-ki-ja-le-dragon-blanc-complete
Âge de votre personnage :
20 ans.
Possessions :
Habits bleus et blancs, bandages pour cacher sa main.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilnesworld.tumblr.com/
Posté le Sam 22 Aoû - 15:21.
Ki-Ja sourit quand la jeune créature saisit la bandelette et lui offrit le lapin. Il se tourna pour voir Utopie s'éloigner tranquillement, sa pierre à la main. Mais le jeune homme sentait que ce n'était pas fini, le garçon semblait instable... Et il avait raison. Il s'arrêta un instant, avant de faire demi-tour et de foncer sur lui, le poing levé, prêt à frapper.

Le regard de Ki-Ja se durcit, le temps était à l'affrontement. Sa main grandit, jusqu'à prendre une taille certes impressionnante, mais néanmoins toujours facile à manipuler. Le gamin semblait le sous-estimer, et il était déterminé à profiter de ce manque de vigilance. D'un pas sur le côté, le jeune homme esquiva et lui porta un coup de patte digne d'un ours furieux qui l'envoya valser quelques mètres plus loin, non loin de la créature.

Mais Ki-Ja ne remarqua pas ça, trop absorbé dans le combat. Il se devait de mettre ce gosse hors d'état de nuire. Il tenait de se relever, une expression confuse sur le visage, et envoya vivement son pied dans le tibia de l'humanoïde, comme s'il cherchait à se défouler. Puis il entreprit de charger à nouveau le jeune homme, avec une rapidité renouvelée. D'un geste, Ki-Ja se protégea de son membre draconique, mais la force de l'enfant était suffisamment grande pour que sa propre main ne le frappe au visage. Il goûta pour la première fois à la saveur ferreuse du sang.

Les dents serrées, il referma ses griffes sur le poing au creux de sa paume, lacérant les chairs de son bras. Avec une facilité déconcertante octroyée par son membre démesurée, il le souleva dans les airs et le jeta avec fracas sur le sol, l'immobilisant ensuite sous son membre de dragon. Ses yeux bleus glaçants le foudroyaient.

« Comment as-tu osé ? » prononça-t-il lentement d'une voix dure comme l'airain.

Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 24 Aoû - 0:30.
L’humain sourit lorsqu’il reçut le lapin en présent. Peut-être n’étaient-ils tous pas si mauvais que ça au final ? Le démon quant à lui s’excusa et partit soudainement, comme la nausée pouvait vous prendre en un rien de temps, lui avait était pris de l’envie de s’en aller. Que lui arrivait-il ? Elle recula et s’éloigna, pressentant le danger, son poil était hérissé, elle ressentait toute l’instabilité du démon. Ce dernier jeta sa pierre pourtant si spéciale et se tourna vivement, le regard fou il se jeta sur l’humain. Éleïssen observait avec horreur la scène qui se déroulait sous ses yeux, le gamin qui se déchainait sur l’humain, qui avait agrandit sa main et ne cessait de frapper l’enfant. Elle était prise entre l’envie de s’enfuir, ou d’intervenir. Mais pour faire quoi ? Elle était mal en point et ne valait plus rien… Ses jambes la lâchèrent sous l’effroi et elle s’effondra contre un arbre, au loin, les yeux rivés sur la bataille. À un moment l’humain envoya valdinguer le démon près d’elle, Éleïssen se fit petite, elle tenta de s’éloigner, mais croisa le regard fou de l’enfant, c’était déjà trop tard. Il envoya un coup de pied dans son estomac qui lui coupa le souffle. La douleur fusait dans tout son corps et elle était pliait en deux, elle toussa même du sang. Elle le haïssait. Lui il était déjà partit, il se battait à nouveau. Pourquoi faisait-il cela ? Dans toute l’absurdité de la vie, dans toutes ses questions, toutes ces incertitudes, pourquoi fallait-il apporter en plus la souffrance. Elle n’avait que ça depuis sa naissance. Pourquoi ? Qu’avait-elle fait ? Cela l’énervait. Une puissance s’éveillait en elle, la rage ? Oui. La haine et la colère montaient à nouveau en elle, elle était emprise d’une nouvelle énergie, d’où sortait-elle ? Le savait-elle au moins ? Non. Mais elle était là, et lorsque l’humain plaqua le gamin au sol, la yokaï se jeta sur le petit groupe, hérissée, les oreilles an arrières, les yeux écarquillés par la rage et les crocs sortis. Elle agrippa le poignet de l’humain qui tenait le démon, sous la surprise il lâcha prise et elle le poussa du côté de son bras qui était fiché dans le sol. Elle se positionna ensuite sur le démon, elle était en furie, elle l’agrippa par le col, la tentation de planter ses crocs dans son coup était forte, mais elle se retint, au lieu de cela, accompagnée de sa rage et de son grognement puissant elle lui hurla :

« Mais tu vas te reprendre oui ? Pourquoi tu fais-ça ? POURQUOI ? Si tu te reprends pas je te plante mes crocs dans la gorge et je te déchiquète ! »

Du sang coulait de sa bouche, tout en elle n’était plus que haine et colère, et elle n’était à nouveau, plus qu’un monstre en furie.



Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Posté le .
Ce monde qui nous est inconnu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le monde qui nous entoure
» Sio { ◃ Je paris qu'il est plus difficile de se procurer la pilule que de la drogue, ce qui prouve à quel point ce monde où nous vivons est dingue ! ▹
» Nous avions créé notre monde. C’était nous contre eux. - EZRA'
» Le monde est à nous, il suffit de le prendre ! ~ Trojan
» Pourquoi fêter le 1er mai? Jean Erich René Miami le 1er mai 2009 Nous nous co

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin :: Le Monde :: Le Continent Kajitsumi :: Les Terres de Solterhâ :: La Terre de l'Ouest-