:: Le Monde :: Le Continent Kajitsumi :: La Chaîne A'glhâPartagez | 

 Deccus se réveille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 2 Juil - 17:26.
Peu après mon réveil et la rencontre avec cette créature ailé, je me dit que après un moment de réflexion, il faut que je sache ou je suis exactement. Je fais alors plusieurs tours sur moi-même afin de contempler une vaste chaine de montagne enneigée. Mais je n'ai aucune indication précise sur ce lieu désert ou rien ne vit à part moi. Je me sens tout de même seul malgré mon indépendance. Je sens le vide autour de moi, mélangé avec de la peur, de l'angoisse. Ne sachant que faire exactement, je décide alors lentement, mais surement de me mettre en marche. J’avance d'un pas lourd, fatigué... je décide alors de m'arrêter. C'est alors que je me rend compte que j'ai faim et soif. Où trouver à manger ? Où trouver à boire ? Désespéré, je me remet alors en marche puis je me fige soudain sur place. Je contemple une chose étendue sur le sol. Qu'est-ce ? Je me rapproche d'elle, et je voit qu'il s'agit d'un Démon. Que faire ? Rester là à attendre son réveil ? fuir ? Je décide alors d'attendre son réveil.

Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 2 Juil - 17:55.
Manger. J'ai faim. J'ouvre péniblement les yeux, la lumière m'arrache un cri de désespoir. Et que vois-je, que vois-je ?! Un être, là, se penchant devant moi. Si il veut me manger, c'est raté. Je me relève vivement, puis retombe, déséquilibrer. Que se passe-t-il ? Je tâtonne mon corps. J'aurais perdu une jambe ? Non, elles sont là. Je me redresse, puis aperçoit quelque chose dans mon dos, des ailes . J'ai des ailes ?! Est ce une plaisanterie ? Je suis vraiment idiot, si je les avais vu plus tôt, je ne serais pas dans cet état. Serais-je déséquilibrer a cause de cela ? Oui, c'est bien ça. J'essaye de les faire bouger, en vain, j'ai des ailes, mais elles ne servent pas. Je me rapproche d'une des parois en rampant, l'agrippe, l'utilisant comme d'une canne pour me relever. Puis je reporte mon attention sur l'être, armé. Si nous nous battons, il aura le dessus. J'ai peur. Très peur. J'examine chaque pierre, chaque encastrement, qui pourrait me servir d'arme ou de cachette. La seule chance que j'aurais, c'est que cet être tombe en me fonçant dessus la tête la première, qu'il s'ouvre le crâne en deux, et juste à ce moment là, j'aurais peut être le temps de ramper jusqu'à lui et lui manger un peu de cervelle... Mais arrêtons, de rêver, et soyons dans l'instant. Je le fixe. Je met toute ma rage, toute ma haine dans ce regard. Si je meurs, j'aurais au moins blesser son orgueil.

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 2 Juil - 18:32.
Je le regarde se redresser péniblement, avec énormément d’efforts. Je ne cherche pas à l'aider, pour la bonne et simple raison que j'ai peur qu'il m'attaque, même si je lis la peur dans ses yeux. Il essaye de se cacher, je le voit se démener. Mais pourquoi faire ça ? peut-être que je lui fait peur ? Ou il veut me prendre par surprise pour m'attaquer. Je continue de le fixer. Mais je ne parvient pas à déterminer le bien ou le mal en lui. Que faire ? L'attaquer ? Non, je ne devrait pas. Peut-être que l'on pourrait s'allier lui et moi. Je me sentirait moins seul. Je m'approche alors de lui, petit à petit. Son corps, sa tête me font froid dans le dos. Je prend alors mon épée dans la main au cas où je doit me défendre. Mais il ne bouge pas. Pourquoi me regarde t-il ainsi ? Je m'adresse alors à lui :
- Qui es-tu ? Que fais-tu ici à me regarder de cette façon ?
En m'adressant de cette façon, j'ai la peur qui monte encore un peu plus en moi. J'ai l'impression de l'offenser avec le regard qu'il me jette. Je décide alors de me rapprocher un peu plus de lui, mais mes jambes ne m'obéissent plus. Je ne sais plus quoi faire à part attendre une réponse qui tarde à venir de lui...

Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 2 Juil - 18:48.
-Ce que je fais ici ? Ce que je fais ici ?!
J'inspire une grande bouffée d'air, puis éclate de rire en me roulant par terre. Toute haine a disparu de mon attitude, cet être ne me veut pas de mal, il a peur. Je me relève doucement, avec moins de mal cette fois. Je le regarde encore, mais cette fois ci, avec gentillesse. Je me dis qu'il est juste perdu, comme moi, que nous pourrions nous entendre.
-Je suis ici car on l'a décidé, je ne peux pas t'en dire plus en ne le sachant moi même.
Puis je lui récité mon histoire, en omettant certain point, en remixant tout pour la rendre amusante plus que pitoyable. Je lui raconte ma chute, mon éclosion, mais pas ma rencontre avec l'autre, ni ce que j'ai dans une de mes poches. A la fin de mon récit, mon ventre ne tient plus, il faut que je mange ! Je ne fais plus attention à lui, je cherche du regard toute chose qui pourrait me, nous nourrir. Je réfléchi furtivement, puis m'adresse à lui.
-Sais tu où nous pouvons trouver une ville ? Ah, et fait, je m’appelle Utopie, et toi ?
J'examine son regard, ses traits, est ce qu'il est vraiment de mon côté ? Je ne sais rien de ce monde, peut être qu'il me ment. Peut être que je suis fou de m'adresser ainsi a un inconnu.

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 2 Juil - 19:59.
En écoutant son récit, je commence à éprouver de la compassion pour lui, je sens même un lien d'amitié naitre entre nous. Mais il est instable. Je lui dit alors :
- Non tu n'es pas fou de t'adresser à un inconnu tel que moi. Je suis dans le même cas que toi. Je ne sais rien de ce monde, rien de ce qui peut y avoir ici. J'ai peur tout simplement. Je constate aussi que tu n'as pas de mauvaises intentions. Tu es donc du côté du bien. Il en va de même pour moi.
En m'écoutant, je voit que la peur n'est plus présente en lui. Peut-être qu'il commence à me faire un peu confiance. c'est décidé, je vais lui demander. Je continue donc :
- Comme je ne sais rien de l'endroit où nous sommes, je ne peut pas te dire où nous pouvons trouver de quoi manger, de quoi boire. Mais si nous commençons à s'allier, nous pouvons unir nos forces face à l'ennemi et aussi trouver une ville pour nous rassasier. Qu'en dis-tu ?

Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 2 Juil - 20:18.
- Non tu n'es pas fou de t'adresser à un inconnu tel que moi. Je suis dans le même cas que toi. Je ne sais rien de ce monde, rien de ce qui peut y avoir ici. J'ai peur tout simplement. Je constate aussi que tu n'as pas de mauvaises intentions. Tu es donc du côté du bien. Il en va de même pour moi.
La rage bouillonne dans mes veines. Je fixe le sol. Je ne dois pas m'énerver.
- Comme je ne sais rien de l'endroit où nous sommes, je ne peut pas te dire où nous pouvons trouver de quoi manger, de quoi boire. Mais si nous commençons à s'allier, nous pouvons unir nos forces face à l'ennemi et aussi trouver une ville pour nous rassasier. Qu'en dis-tu ?
Je ne veux pas répondre, le bien et le mal ... Qu'est ce qu'il en sait ? Qu'est ce qu'il peut en savoir ?! Je ne sais pas pourquoi, mais je suis en colère. Oui en colère, en colère de ne rien savoir de ce monde, en colère de ne pas connaitre mes origines. Je ne suis qu'un asticot dans une marre remplie de poisson. Je vais me faire manger, sans rien pouvoir faire. En étant aussi naïf, lui aussi, même en étant mieux armé.
-Ne me fais pas confiance, ne crois jamais que tu es en sécurité, tu ne sais rien de ce monde et ta naïveté causera surement ta perte. Mais soit, soit, accompagne moi.
Je me retourne, ne le regarde plus. Des choses ici ne sont pas normales. On dirait que des roches ont étés déplacées, comme pour se frayer un chemin. J'examine tout ça plus attentivement, oui, un chemin a bien été tracé. Je marche en empruntant cette indication, vers le haut de la montagne. Nous y trouverons surement un village, ou quelque chose. Je regarde a mes pieds, cherchant des yeux l'objet qui me servira. Je le trouve et le met dans ma poche libre le plus discrètement possible. J’espère qu'il n'aura pas à servir. Tout en marchant, je réexamine le sol, et en fait une conclusion.
-Bon, tu viens ? On va en haut, il y aura surement un village, et j'aime bien faire de l'exercice avant de manger ! A, au fait, tu vois, ce chemin que je suis, et bien il a été crée soit par des hommes, qui ont déplacé les pierres, soit par une énorme chose se trainant là. Tu veux toujours me suivre ?
Je lui souris a pleine dent, on va bien s'amuser.

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 3 Juil - 11:52.
Je l'écoute de plus en plus attentivement. Je le sens tout de même réticent. Peut-être qu'il ne veut pas s'allier avec moi. Pourtant, je suis sûr que c'est la meilleure chose à faire. Je sens de la colère en lui. Mais pourquoi donc ? Aurais-je dit quelque chose de blessant à son égard ?
Je lui demande :
- Pourquoi parais-tu en colère contre moi ? Est-ce le fait de te dire que tu es du côté du bien ? Si c'est uniquement cela, sache que j'ai la faculté de faire la différence entre le bien et le mal simplement en regardant quelqu'un.
-Ne me fais pas confiance, ne crois jamais que tu es en sécurité, tu ne sais rien de ce monde et ta naïveté causera surement ta perte. Mais soit, soit, accompagne moi.
Ais-je dit une seule fois que je me sentais en sécurité ? Je suis tout de même libre de faire confiance à qui je veut. Je suis peut-être naïf comme il dit, mais c'est le prix à payer pour s'en sortir et je vais courir le risque.
- Oui je ne sais rien de ce monde. Mais notre situation à tous les deux est similaire. Je pense donc que nous pouvons avoir confiance l'un dans l'autre. Ma naïveté causera peut-être ma perte. Mais pour moi, c'est un risque à prendre pour que je puisse m'en sortir. J'espère que tu penseras pareil. Donc moi choix est toujours de t'accompagner.
-Bon, tu viens ? On va en haut, il y aura surement un village, et j'aime bien faire de l'exercice avant de manger ! A, au fait, tu vois, ce chemin que je suis, et bien il a été crée soit par des hommes, qui ont déplacé les pierres, soit par une énorme chose se trainant là. Tu veux toujours me suivre ?
Pourquoi ce sourire étrange à la fin de ses paroles ? Me veux-t-il du mal ? Me serais-je trompé sur lui ? Non ! Impossible... C'est une personne bien, je le sais, je le sens.
- Je pense qu'il s'agit d'une œuvre des hommes en ce qui concerne le chemin... Mais assez parler, ça ne fait que nous retarder. Partons !

Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 3 Juil - 12:40.
- Je pense qu'il s'agit d'une œuvre des hommes en ce qui concerne le chemin... Mais assez parler, ça ne fait que nous retarder. Partons !
J'espère qu'il a raison. Je ne veux pas avoir affaire à un ennemi, pas maintenant. J'avance lentement, m'accrochant aux murs pour ne pas tomber. La lumière devient plus soutenable, mais me fait toujours aussi mal. J'examine attentivement le chemin. Peut-être qu'il a raison, peut-être que je me fais des idées quand à la bête. Mais ! Mais, cet étrange chemin ne cesse de faire fonctionner mon imagination, tel une source d'énergie infinie. Ça ne suffit pas à calmer mon estomac, et pas de village en vue. J'ai les crocs !! Je ne sais pas quoi faire. J'ai pris les devants, sans lui demander son avis, j'ai choisi une route qui nous emmènera peut être a notre perte. Je ne veux pas mourir sans avoir des questions à mes réponses. Je ne veux pas mourir sans savoir pourquoi je suis ici.
Si je pouvais voler, si mes ailes acceptaient de s'étirer et de battre, là, je pourrais voir ou nous allons. Mais non, je suis inutile, j'avance vers un point inconnu en quête de liberté. Est ce ça être libre ? Non, ce serait trop simple. Je n'avais pas remarqué, mais le paysage est magnifique. Une palette de couleur s'étale devant moi et sublime toute chose. Est-ce qu'il me suit encore, est-ce qu'il a confiance en moi ? Le Soleil se couche doucement, si nous n'arrivons pas avant que la nuit ne nous recouvre de son épais voile,  je ne donne pas cher de notre peau. Je presse le pas, ne m'accroche plus à la paroi, et plus j’accélère, plus mon corps est stable et motivé. L'adrénaline afflue dans mes veines et me donne envie de courir, non, je dois courir. Je dois trouver un lieu pour nous abriter avant la nuit, je suis notre pilote.
-Suis moi et cours, la nuit ne tardera pas, et je donnerai tout pour manger de la viande.
Tien au fait, quel gout ça a, la viande ?

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 3 Juil - 13:17.
Je le vois bien : il se démène pour que nous puissions trouver de quoi manger. Mais il ne cesse de s'accrocher au parois. Pourquoi n'arrive-t-il pas à marcher comme moi, normalement ? Est-il vraiment à bout de force ? Ou bien ses ailes lui sont trop lourdes encore pour lui ? Je reste en arrière... Je n'ai pas totalement confiance en lui. Mais je devrait pourtant, seulement je ne le connais pas et lui non plus. Mais il continue sa marche. Il tient tout de même à nous sortir d'affaire, et ça me rend plutôt joyeux. Mon ventre fait du bruit aussi. Je suis aussi exténué que lui à force de marcher. Pourtant, si on s'arrête maintenant, on aura rien découvert : ni à manger, ni les réponses à nos question. Nous ne savons même pas où nous allons, nous ne connaissons absolument rien ici.
Après 5h de marches, je commence à être de plus en plus fatigué, j'ai aussi de plus en plus faim. L'idée de lui sauter dessus pour le manger me ronge. Non ! Pourquoi je lui ferait ça ? ça serait injuste que je m'attaque à lui après lui avoir soutenu que je veut voyager avec lui pour trouver ce que l'on cherche. Jamais je n'oserait lui faire de mal. Pourtant, si on ne se dépêche pas, on risque de mourir de faim. J'espère qu'il se rend compte qu'il peut me faire confiance. Même si cela le conduit à sa perte... nous conduit à notre perte même.
Je sens la nuit tomber. Qu'allons nous faire ? Il faut que je l'aide à trouver un endroit où l'on pourrait s'abriter cette nuit.
-Suis moi et cours, la nuit ne tardera pas, et je donnerai tout pour manger de la viande.
Tien au fait, quel gout ça a, la viande ?

- Je ne sais pas, je ne sais plus... Mais peut-être que nous en trouverons.
Je doute moi-même de ce que je dit. Quand trouverons-nous à manger ? Et à boire ? Toutes ces questions sans réponses. Et puis aussi, où trouverons nous des informations sur l'endroit où nous sommes ?
Je pense qu'il est tant pour nous de faire une halte.
- Tient, regarde ça. Une grotte. On pourrait se reposer ici avant de continuer de marcher.
C'est alors, que à bout de force, je tombe au sol. Inconscient...

PNJ omniscient & Maître Tout-Puissant qui vous garantis des ennuis (Mouahaha)
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
366
Localisation :
Je suis à droite, je suis à gauche.. Retourne toi, je suis derrière toi ! Mais non, je suis reparti....
Niveau :
1
Expérience :
25
Date d'inscription :
25/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origin.forumgratuit.fr
Posté le Mer 3 Juil - 13:27.
Vous vous mettez à courir sur le chemin qui vous a été présenté et qui semble se refermer derrière vous : impossible de faire demi-tour. Soudain, la terre se met à trembler, et une fissure commence à apparaître dans le sol, menaçant de vous séparer. Que faîtes-vous ?



Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 3 Juil - 13:47.
- Tient, regarde ça. Une grotte. On pourrait se reposer ici avant de continuer de marcher.
Deux chosent me séparent de mon ami, une faille béante qui s'élargit entre nous, et le fait qu'il soit inconscient. Je saute de son côté, le prend dans mes bras, et réalise que je en pourrais pas sauter avec lui. Je fais la seule chose qui s'impose à moi, le jeter au dessus du vide. J'inspire, j'expire, j'inspire, je lance ! Il est de l'autre côté de la faille, sans moi. Je recule pour prendre mon élan. Je ne passerais pas. Je le sais. Mais je saute quand même. Cette sensation dans les airs est incroyable. Je me sentirais pousser des ailes, si je n'en avais pas. Malheureusement pour moi, ma tête cogne la première contre la paroi du gouffre, ou je me suis déjà "engouffré" à 5 ou 6 mètres de profondeurs. Le sang coule doucement, partant du haut de mon front, coulant jusqu'à mon oeuil droit, qu'il aveugle, et ruisselant jusqu'à mon menton où là il tombe jusqu'au fond de cette cage. J'arrive a me saisir de ce mur instable, et entreprend de grimper. Tout mes muscles sont tétanisé par l'effort, je ne sens plus mes mains. Mais je remonte, oui je remonte. Debout devant mon ami, je vérifié qu'il n'a rien. Sa lèvre est gonflée et injectée de sang, à part sa, il na rien. Je le prend dans mes bras et l'emmène jusqu'à la grotte. Il pèse son poids, le bougre ! Je le met dans un coin de la grotte, sort, cherche une pierre. Je sais laquelle, oui, très exactement, je ne sais pas pourquoi je le sais, mais je le sais. Je sors l'autre pierre de ma poche, et les frotte. Des étincelles en résultent, le résultat attendu et là. Je cueille les différentes sortes de végétation environnantes, les mets dans la grottes autour de mon ami en y laissant une ouverture, et y met le feu. Il sera en sécurité ici. Moi, je vais fouiller cette grotte. J'enlève le haut de ma tunique que j'humidifie et enflamme. J'ai froid, mais j'y vois plus clair, maintenant je me met en route vers l'inconnu, comme d'habitude en fait. Je ne m'attendais pas à une grotte aussi facile de visite, je peux aller où je veux, il n'y a aucun obstacle. J'entends des bruits étranges, gouttes d'eau, raclements, langues qui claque. Quelque chose m'observe, et je le sais. Je me trouve un endroit calme, plat, et je m'assois en tailleur par terre, ferme les yeux. J'écoute, analyse les sons. Si on m'attaque, je saurais riposter.
Un cri bestial déchire mon attention, la bête me saute dessus, mais je l'évite et me remet debout. C'est une sorte de lézard bleu, au yeux turquoises, long. Ses dents couperaient surement plus que du métal, et ses griffes déchireraient jusqu'à le plus épaisse cuirasse. Mais je dois le tuer, oui je me le dois. Je suis notre pilote ! Je le fixe avec dédain et indifférence, mais mes yeux trahissent ma peur. Le lézard me saute encore dessus, en visant ma tête. Une sensation de ralenti s'empare de moi, je vois chaque détail, je sais la trajectoire qu'il va prendre. Je m'abaisse, puis me relève en poussant de toute mes forces quand il est au dessus de moi. Il est alors propulsé a une vitesse folle contre le haut de la grotte, et retombe en un grand fracas. Il est assommé, mais ce n'est pas assez. Je prend sa tête dans la paume de ma main, puis sent une douleur atroce me transpercer le bras qui le tient. Il vient de me griffer. Le sang gicle. Je veux le tuer. Une haine incontrôlable s'empare de moi, je lui éclate la tête contre le sol. Ses yeux roulent par terre, et je reviens vers notre campement de fortune en en écrasant un au passage. Je passe la seule porte entre les flammes, laisse la bête morte contre le sol, et m'endort à côté de mon compagnon, au moins si je meurs, il pourra se nourrir.

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 3 Juil - 16:17.
Quel est ce bruit étrange ? On dirait que quelqu'un creuse dans la terre. Malgré mon inconscience, j'entends tout ce qui se passe. Je ne supporte plus ce bruit assourdissant. Il faut que ça cesse.Mais je suis trop faible pour ouvrir ne serait-ce qu'un œil. Je sens que c'est la fin pour moi, pour mon ami. Nous n'aurons jamais su pourquoi nous étions ici, quel est ce monde, et toutes nos questions qui resteront à jamais sans réponses.
Malgré que je sache que c'est la fin, je sens une ombre, qui rend mon visage obscure. Cette chose me prend dans ses bras. Qui est-ce ? une personne que je ne connais pas ? Un ennemi ? Non, pas un ennemi. Sinon, il m'aurait déjà attaqué. Je sais ! C'est mon ami. Il doit me faire confiance pour vouloir me sauver. Il a enfin comprit qu'il faut courir le risque de me faire confiance même si il se disait que ça le conduirait à sa perte. Notre lien d'amitié se renforce davantage. Alors que je suis content que ça arrive, je suis toujours trop faible pour faire quoi que ce soit. Je sens que l'on me jette. Finalement il veut me tuer. Il faut que je réagisse, mais ma chute n'en finit pas. Que faire ? Je n'arrive pas à voir où je suis, je ne peut même pas bouger. Aïe ! Je suis tombé sur la tête. Je ressens une douleur atroce au visage. Pourquoi m'a t-il fait ça ? Que lui ais-je fait ? Rien pourtant.
A nouveau, je sens cette ombre qui me prend dans ses bras, avec douceur. Va t-il me refaire subir le même sort qu'il y a quelques secondes ? Non, il me pose délicatement dans un endroit sombre. Finalement il a voulu me sauver. J'ai douter de lui pendant un instant. Je m'en veut. Il devait être trop faible pour sauter avec moi dans ses bras. Je ne peut pas lui en vouloir pour son acte. Il m'a sauver. J'éprouve une gratitude infinie envers lui.
Je sens alors une douce chaleur approcher de moi. Il a fait un feu. Mais il part. Il m'abandonne ? Ou alors il va chercher de la nourriture dans la grotte peut-être.
J'entends alors un hurlement déchirant, une plainte. Il est en danger, je le sens. Le mal est présent ici, je le perçoit. Il faut que j'aille l'aider, mais je ne peut pas. J'ai usé de toutes mes forces.
Plus rien, plus de bruit. Je sens alors qu'il revient vers moi. Il dépose quelque chose au sol. Puis, malgré moi, je parvient à ouvrir un œil, et le voit s'endormir à mes côté.
Dans un murmure, je parvient à dire un seul mot :
- Merci.
Puis, je me rendort aussitôt.

Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 3 Juil - 16:54.
Je rouvre les yeux d'un seul coup. J'ai froid et faim. Je me relève, sort de la grotte, prend un bâton pointu, revient dans la grotte et empale l'animal mort dessus. Je le fais cuir, ne coupant pas ses chairs, attendant juste qu'il soit assez chaud pour être mangeable. Trente, quarante minutes, je ne sais pas, mais c'est le temps que j’attends pour sentir une odeur agréable se répandre. Elle va attirer les ennemis, mais j'ai vraiment trop faim. Je mange goulument les muscles de mon cher adversaire, en en laissant une part pour mon ami que je malaxe et broie sous des pierres. J'en met un peu dans ma main, entrouvre la bouche de Deccus avec l'autre, et laisse glisser la purée de lézard dans sa bouche. Il ne mâchera pas, alors je le fais mâcher et avaler du mieux que je peux en bougeant sa tête. Après lui en avoir fait avaler une quantité raisonnable, j'inspecte le feu. Il durera encore une petite heure, et éloignera les bêtes. Je fixe les flammes, rougeoyante, ondulante. On dirait une danse funèbre destinait aux anciens guerriers morts au combat. Je vois les larmes des familles, les armes s'entrechoquer, le sang gicler. Cela me fascine autant que cela me dégoute. Je me lève. Je dois explorer cette grotte. Je suis le Pilote. Je dois nous trouver une autre issue, je dois savoir ce que cette grotte cache. Je n'ai pas de feu, ni d'arme, je ne sais pas ce qui m'attend, mais je dois le faire. Car je suis le Pilote. Je regarde mon ami, puis murmure doucement, en priant pour qu'il m'entende:
-Si je ne suis pas là quand le feu s'éteindra, pars sans moi.
J'ai mal partout. Mais je me lève et part vers le fond de la grotte. J'arrive à entrevoir les formes, les passages où je vais. Je vais au fond, le plus au fond possible. J'avance, encore et encore. Cette grotte n'en finira donc jamais ?! Je trébuche, tombe, me relève. Je me sens pourtant à mon aise dans cette grotte. Comme si j'étais ... chez moi. Je suis fatigué, la viande fait son effet mais mon bras continue d'éjecter du sang. Je vais perdre tout mon sang. Je remarque enfin la lumière émanant de ma poche. Je sors la pierre de ma poche, et me roule par terre. Pourquoi suis-je si sensible à la lumière de cette pierre ?! Mais je suis obliger de l'utiliser, je plisse les yeux, je regarde partout. Je vois alors des dizaines, voir des centaines de lézards comme celui de tout à l'heure.
Je vais me faire tuer.
Mais c'est de la crainte qui se lit dans leurs yeux. Oui, de la crainte. Je remarque alors qu'ils sont moins beaux et moins grands que le lézard que j'ai assassiné. Était-ce leur roi ? Ou un supérieur ? Je le crois. Il me regarde avec respect. Je le leur rend, le respect réciproque est la meilleur marque a prendre. Je continu d'avancer, avec obstination. Plus j'avance, plus les lézards sont moins nombreux. Ils vivent dans le noir, et ils ont des écailles, je décide donc de les appeler Noirades. Il n'y a plus de Noirade, ça m'inquiète, un danger plus grand qu'eux m'attend donc ? Dans cette grotte, même la lumière de ma pierre n'éclaire pas partout. Plus j'avance, plus j'ai peur. J'entends un souffle régulier, puissant. Mais je ne sais pas à qui il appartient, je ne sais pas d'où il vient. Je range la pierre dans ma poche, pour être plus discret et pouvoir me concentrer sur mon Ouïe. Cela n'arrange rien. Je ne vois pas, et n'entend pas mieux. Je tombe, et sent un souffle chaud juste au dessus de ma tête.

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 3 Juil - 21:05.
Je sens de la lumière... La lumière du jour est là, mais j'ai toujours faim. La faim et la soif vont finir par me terrasser. Que puis-je faire ? Rien. Je suis encore trop fatigué pour faire un geste, même ouvrir les yeux. Mon ami n'est plus présent ? Ou est-ce mon imagination qui me joue des tours ? En tout cas, je ne le sens plus à mes côtés, donc je suis vulnérable face au danger qui pourrait être présent ici, dans ce monde. En pensant à ce monde, ces questions me rongent l'esprit. Je suis avide de savoir enfin ce que je fait ici, pourquoi je suis ici, et où je suis exactement.
Tient ? je sens quelqu'un approcher. Qui est-ce ? Je peut sentir le bien autour de moi, donc j'en conclut que c'est mon ami. J'espère qu'il va bien lui. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis préoccupé autant par son sort que le mien. Pourquoi cela ? Pourtant, nous nous connaissons que depuis très peu de temps. J'ignore pourquoi il m'arrive cela, alors que je n'ai jamais eu cette impression. Peut-être est-ce parce que le danger nous guette et que je veut quelqu'un pour se battre auprès de moi. Mais je ne sais pas, pas encore.
Je sens alors qu'on m'ouvre la bouche. Que va-t-on me faire ? Je ne suis pas très inquiet, mais un peu tout de même, malgré mon entière confiance envers lui. Je sens un liquide déversé dans ma bouche. C'est pas très bon à mon goût, mais je suis satisfait que ça me remplisse le ventre. Il me murmure des paroles :
-Si je ne suis pas là quand le feu s'éteindra, pars sans moi.
Jamais ! Jamais je ne pourrait partir sans mon nouvel ami. Quoi qu'il arrive, je ne partirait pas seul. Même si je doit parcourir tout ce monde pour le retrouver.
Je le sens maintenant, il s'éloigne de moi. J'ai peur de ne jamais le revoir.
Pourquoi est-il partit ? pourquoi il n'a pas attendu mon réveil pour que nous puissions marcher à nouveau ensemble ? Je pensais qu'il me faisait confiance... J'espère ne pas m'être trompé sur lui, parce que c'est une personne bien. Il a été le pilote jusque là. J'ai pas envie de me retrouver seul, malgré le fait que j'ai un gros penchant pour être très indépendant.
Avec beaucoup de mal, je commence à ouvrir les yeux, me mettre sur le dos pour contempler l'endroit sombre, éclairé par un faible feu. Bizarrement, je commence à sentir le mal autour de moi. Cela me parait étrange. Il y aurait une personne indésirable ici ? Mon ami est peut-être en danger. Il faut que j'aille l'aider si c'est le cas. Je me relève, mais retombe aussitôt. Pour autant, je ne renonce pas. Cette fois, je me suis levé. Il faut maintenant que je me mette en marche pour aller vers le fond de la grotte. Je marche, encore, et encore. Je n'en voit pas la fin. A cet instant précis, je sens que le mal est bien là, proche. Armé de mon épée, je voit mon ami de dos. Mais quelque chose est avec lui. Qu'est-ce ? Je m'avance sans faire de bruit. Je me rend compte alors qu'il s'agit de la créature que j'ai vu peu après mon apparition ici.
- Derrière toi, attention !

PNJ omniscient & Maître Tout-Puissant qui vous garantis des ennuis (Mouahaha)
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
366
Localisation :
Je suis à droite, je suis à gauche.. Retourne toi, je suis derrière toi ! Mais non, je suis reparti....
Niveau :
1
Expérience :
25
Date d'inscription :
25/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origin.forumgratuit.fr
Posté le Mer 3 Juil - 23:29.
Enervé. Il était énervé. Voilà des jours qu'il errait dans cette maudite grotte, et il fallait en plus que ces fichus reptiles viennent se mesurer à lui, à jouer en escarmouches. Il en avait massacré bien une dizaine, et le voilà qu'il s'acharnait sur le corps d'une de ces créatures hideuses et dépourvues d'ailes. Pas même fichus de penser convenablement, et voilà qu'elles se mettaient à lui ressembler. Lui ! Une majestueuse créature parcourant aussi bien ciel et terre ! Comme si devoir rester en ces lieux le temps de soigner son aile ne lui suffisait pas. Il ne manquerait plus qu'il croise ces humanoïdes qu'il ne devait blesser qui venaient farfouiller la grotte ! Eh bien... Si. Cet irritant parfum était venu effleurer ses nasaux. Un Démon. Blessé qui plus est. Et quelle est la réaction ou l'effet groupe lorsqu'une personne est blessée...? Deux choix, s'attaquer à ce qui se trouve sur le passage ou fuir, apeuré. Tiens... Voilà une autre odeur qui lui parvenait. Celle d'un Elfe, affaiblit. Surement armé, à en juger l'aura qui l'entourait... Non, laissez-le deviner. L'Elfe allait lui foncer dessus, manquer de briser son artefact sur ses écailles, endommager celle-ci le blessant davantage, et surtout l'irriter à un point tel qu'il allait commettre l'irréparable. Inspirant profondément,  il ouvrit grand ses yeux reptiliens, qui perçaient les moindres secrets de cette grotte infâme. Quelques chauves-souris dormaient encore au plafond, trop engourdies pour se préoccuper de ce qui se passait plus bas. les parois de pierres irrégulières et le sol partiellement recouvert d'humus trahissait une cavité naturelle plutôt ancienne. Âgé de près d'un demi-siècle, il n'était qu'un jeune Dragon, et de petite taille. On ne lui avait pas encore confié la même tâche qu'à ses Aînés. Pour le moment, de toute manière, il aurait été bien incapable de la réaliser. Las de jouer avec la bête qui traînait dans ses pattes, il la happa finalement et l'envoya plus loin. Ses sens en alerte, il fondit cependant sur la bête qu'il broya d'un coup sec. Deux morceaux du lézard tombèrent de part et d'autre du Démon. Il mâcha machinalement le fragment de lézard resté dans sa gueule. Ce n'était même pas bon. Une viande fade. sans trop de gout. Ferme. Et ses écailles qui lui chatouillaient le palet... Du sang dégoulina sur le Démon.

- Attention ! Derrière toi !

Le Dragon redressa légèrement la tête, contemplant ces deux humanoïdes qui se dressaient devant lui. Il avait assez de problème en ce moment, et il n'avait jamais maîtrisé une quelconque magie de soin. Ce n'est pas maintenant qu'il allait commencer à le faire.

"Mère m'a interdit de vous blesser, vous autres humanoïdes." Sa voix grave, presque rocailleuse, raisonna dans la tête des deux créatures pourvues, normalement, de raison. Il esquissa un sourire, contemplant leurs visages béats.

"Vous ne rêvez pas. Mais je vous déconseille de vous en prendre à un Dragon, quel qu'il soit."
de l'irritation traversait sa voix. Il était las. Las d'être immobilisé au sol, et l'entrée qu'avaient emprunté ces deux êtres était trop étroite pour lui. Sa magie était encore trop instable pour qu'il puisse se permettre d'agrandir ce passage sans conséquences. La présence de ces deux êtres supplémentaire dans son refuge imposé n'était pas la bienvenue. Surtout aussi près. il ne pouvait se permettre de rester davantage en leur compagnie. Avalant le lézard, il en happa un autre, qu'il retint entre ses crocs. Il irait jouer avec plus tard. D'abord, il devait se débarrasser de ces deux là.
"Filez ! Il n'y a rien qui vous attend plus loin."

Sans un mot ou un regard supplémentaire, il fit volte face et s'enfonça dans les ténèbres, loin du regard des deux hommes. Comme seule trace de son passage restait des marques de griffe et ce cadavre mutilé.

Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 4 Juil - 17:04.
Il était parti.
-Je n'ai pas fini ce que je fessais là, je dois explorer les environs, c'est mon rôle. Nous allons devoir nous séparer, nos objectifs communs étant différent. Je veux découvrir, je veux savoir, je veux beaucoup de chose. Toi ... toi tu veux autre chose. Je vais partir de cette grotte, on nous a dit de partir ? Je pars, sans toi.
Je ne le regarde plus. Je dois découvrir. Je dois savoir. Pourquoi, pourquoi je suis là. Pourquoi mes yeux me font souffrir dans la pénombre, et pourquoi je veux tant découvrir. Je sais où nous devons passer pour sortir. Je suis le Pilote. Je repense aux mots, aux pensées du dragon. "Mère". Il avait donc prononcer ce nom. Ils sont donc plusieurs. Je connaissais mon objectif. Visiter ce monde dans son intégralité, et chercher ces dragons. Je les trouverais, et apprendrais. Je me le dois. Une voix résonne alors dans ma tête : Et après, que feras tu ? Je ne le sais pas, je verrais bien. Telle est ma quête, telle est ma vie. Je suis né sans famille, je mourrais seul aussi. Mon ami ne peut m'accompagner, car je dois être seul. Je le veux, le sens. Je m'assois en tailleur, récupère de mes émotions de la journée. Je réfléchie. Je dois trouver un village, quoique ce soit où me reposer. Puis je poserai des questions, je demanderais où est ce que je cherche. Et au fur et à mesure des mes recherches, je saurais. Jusqu'à que j'ai des réponses, ou jusqu'à ma mort simplement. Peut être pourrais-je me trouver un compagnon, bête me comprenant, partageant mes convictions. Je ne verrais surement plus de Dragon, mais c'est mon but. Je me lève, essuie tout le sang coaguler sur ma peau. J'ai froid, le haut de ma tunique a bruler, et sans vivre je ne résisterais pas longtemps. Dès que je sortirais d'ici, j'irai trouvé un village. Je me ferais de l'argent, quelle qu'en soit la façon. Je leur poserais des questions, sur ce monde, sur les gens qui le régissent, sur ce que je cherche. Je deviendrais connu comme le Pilote, celui qui a tout vu, tout visité. Je serais celui qui marche sans faille, jusqu'aux terres inconnues. Je serais celui qui veut être plus que ce qu'il ne peut être. Je serais le Pilote. Pilote. Je me tourne, ne regarde pas mon ami, ne l'écoute pas.
-Suis moi jusqu'à la sortie, je sais où aller.
Je me dirige vers la sortie, sans le regarder. Il peut me suivre, je ne le sait pas, je ne veux pas le savoir. Je viens de couper sa première amitié, je viens de mettre un terme à ce qu'il croyait. Peut être cela va t'il le faire mûrir un peu, qui sait ? Est ce qu'il parle ? Je ne le sais pas. Est ce qu'il me parle ? J'avance péniblement. Mon corps usé ne veut plus répondre, car il a froid, est exténué. En un seul jour d'utilisation, il aura fournit des efforts colossaux. Je le comprends, mais il doit suivre la cadence. Je m'accroche aux murs de la grottes, lisses et humides. Un frisson me parcourt l'échine dès que j'ai une de mes mains dessus. C'est visqueux. Peut être est-ce la bave des Noirades ? Les Noirades ! Si il y a un roi, il doit y avoir une reine. Je sais quoi faire. Nous arrivons bientôt a l'entrée. Je regarde mon ami qui est en dehors de la caverne, puis le pousse de toute mes forces pour qu'il soit de l'autre côté de la faille. Il pourra la sauter. Je recule doucement, en continuant de le regarder. Je suis dans la grotte maintenant. Je lui souris faiblement.
-Adieu, ami.
J'éclate alors mes dernières forces dans un douloureux coup de poing contre le mur gauche de la grotte. Je sens mes os s'entrechoquer à une puissance destructrice, je sens mes os se briser, déchirer un peu de ma chair. Et je l'entend enfin. Son désiré. Des rochers tombent devant moi, et bloquent l'entrée de la grotte. Enfin. Il ne pourra pas venir me chercher, et je serais libre de mourir ici si je le veux. Je dois trouver la reine des Noirades. Mais pas le dragon. Je lui ai ... comme promis de ne pas le chercher, alors je ne le chercherais pas. Mais mon bras gauche est inutilisable, et je souffre le martyre. Le sang coule abondement. J'ai à peine la force de me déplacer. Je vais surement mourir ici. J'avance dans la pénombre, cherchant le moindre son. Mes yeux s'habituent au noirs, et je distingue les formes de ces chères Noirades. Ou est mon ami ? Que fait il ? Je la trouve. Plus grande, plus humble. Je ne distingue pas ses couleurs, mais je sais qu'elle n'est pas comme les autres. Je vois dans son regard qu'elle veut me tuer. Je me met à genoux, et attend mon châtiment. Mais la Reine ne se venge pas, elle n'attaque pas. Elle s'approche doucement de moi en pleurant. J'ai pitié. Je lui tend ma main, et elle vient blottir sa tête de ma paume, tête que je caresse. Sois mon amie Noirade, accompagne moi et pardonne moi de t'avoir enlevé celui que tu aimes. Ou fais-de moi ce que tu souhaites. La reine ne dit rien.
-Peux tu m'emmener jusqu'à une autre sortie ?
La bête avance alors, je la suis. Jusqu'à un endroit lumineux. Je distingue alors ses formes, ses couleurs. Elle est d'un étrange noir bleuté, ses yeux rouges trahissent sa pureté. Grande. Plus grande que son défunt aimé. Je sors de la grotte, personne n'est dehors à m'attendre, nous sommes de l'autre côté de la montagne. Je la regarde, elle se rapproche de moi. Elle me suivra. Jusqu'à la mort, et plus encore.

MJ Silbermond & Elfe prudent
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
21
Messages :
32
Niveau :
1
Expérience :
34
Date d'inscription :
24/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 4 Juil - 18:03.
-Je n'ai pas fini ce que je fessais là, je dois explorer les environs, c'est mon rôle. Nous allons devoir nous séparer, nos objectifs communs étant différent. Je veux découvrir, je veux savoir, je veux beaucoup de chose. Toi ... toi tu veux autre chose. Je vais partir de cette grotte, on nous a dit de partir ? Je pars, sans toi.
Ses paroles me bouleverse totalement. Il m'abandonne donc. Je suis triste. Comment vais-je faire sans pilote, sans amis avec moi ? Je suis perdu. En tout cas, si tel est son choix, il a une entière confiance en lui-même pour continuer seul.
- Je te faisait confiance pour rester avec moi. Finalement, tu ne veux pas, seulement parce que nous avons des objectifs différents. Mais soit. Si il faut qu'il en soit ainsi... Séparons nous. Sache que je suis content d'avoir pu voyager avec toi. Je vais de nouveau être indépendant. Seul.
Je ne veut pas être séparé de lui, malgré ce que je viens de lui dire. Il va me manquer plus que tout.
-Suis moi jusqu'à la sortie, je sais où aller.
Je le regarde, marcher. Il marche doucement, parce qu'il est mal en point. Mais je ne désire pas l'aider. Je préfère rester en arrière, parce que c'est ce qu'il attend de moi. Il n'ose pas me regarder en face. Il est obligé de s'agripper au mur, il me fait pitié. Mais je ne ferait rien.
Je l'attend dehors. Puis je dit ceci :
- Le moment de se quitter est donc venu. Sache que tu auras toujours une place dans mon cœur. Si un jour, j'ai besoin de toi, sache que je ferait tout pour te retrouver.
Je le sens, il me pousse de l'autre côté de la faille. En me relevant, il me regarde toujours.
- Adieu, ami.
Puis un éboulement de pierre condamne l'entrée de la grotte.
Et voila, je suis là, seul...

Co-Fonda psychopathe Psychy & PNJ mystérieux
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
227
Niveau :
1
Date d'inscription :
29/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 25 Aoû - 16:42.
Vous gagnez tous deux 17 oris et 34 xp


♣️.Je suis mais je ne suis pas.♣️



Mystérieuse PNJ aux long cheveux de jais, aux pupilles cinabres et vêtue d'une simple robe blanche. Elle viendra vous rendre visite, peut-on lui faire confiance ? Vous avez juste à suivre votre âme.
Contenu sponsorisé


Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Posté le .
Deccus se réveille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La vidéo qui réveille^^"
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» philip ∇ on ne force pas la curiosité ; on l'éveille.
» Lendemain de veille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin :: Le Monde :: Le Continent Kajitsumi :: La Chaîne A'glhâ-