:: Le Monde :: Le Continent Siltran :: La Forêt Kelenta :: Le Village SivianéPartagez | 

 Premiers pas dans la vie...[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
10
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
15/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lrdo.forumsrpg.com/
Posté le Dim 1 Nov - 12:51.
HRP : xD merci Anha ! et désolé d'avoir tardé à répondre ! Je me lance Smile

Outch !
Quel réveil indélicat après tout ce qui lui était arrivé depuis sa sortie de l’œuf. Une nouvelle personne, une elfe? une humaine? Il n'arrivait pas vraiment encore à mettre ses idées en place alors même qu'il venait d'apparaitre en ce monde. Draën grogna et observa la jeune femme d'un air inquiet. Après ses récentes mésaventures, il doutait des intentions de ce nouveau personnage.

Le nain s'était éveillé se qui lui semblait être un jour plus tôt dans cette forêt, perdu au milieu de nul part. Après avoir fait la connaissance de son grimoire des esprits, il s'était mis en quête d'autres personnes dans son genre mais en vain. Il avait dès lors passé sa journée à errer, choisissant une direction au hasard dans l'espoir de trouver d'autres personne comme lui. Après de longues heures infructueuses, il tomba enfin sur un être aux oreilles pointues au détour d'un ruisseau. Il devait s'agir d'un elfe, bien que cette créature fut la première que Draën voyait. Le nain, heureux, s’approcha avec enthousiasme de l'elfe et le hala dans l'espoir qu'il puisse lui indiquer le chemin d'une ville - si les villes existaient vraiment bien sûr. L'humanoïde, cependant, ne réagit pas du tout comme s'y attendait Draën puisque qu'au lieu de venir à sa rencontre, l'elfe préféra s'enfuir à sa vue. Il semblait effrayé ou tout du moins étonné de la présence d'un nain dans cette forêt.
Dépité, Draën s'assit sur un rocher au bord du ruisseau et patienta un moment. Il était lasse et ne comprenait pas la réaction de l'elfe. Il eut soudain le terrible sentiment d'être une créature moche et repoussante et que sa vie n'allait pas être tendre et paisible. Il s'en était douté déjà avec la hache qu'on lui avait procuré car il savait au fond de lui que cette hache n'était en rien faite pour couper du bois. Elle était faite pour se battre...
Mais il n'avait pas envie de se battre. Il n'avait aucune raison de se battre.
Soudain, de petits bruits se firent entendre tout autour du nain, brisant le silence de mort qui s'était installé dans la forêt...
-Qui est là ? C'est toi l'elfe? Je ne te veux pas de mal ! Cria le nain à l'encontre des arbres.
Il posa sa hache et leva les mains :
"Regarde, je n'ai rien, je ne suis pas dan...." Draën ne put finir sa phrase car tout à coup, une bande de plusieurs elfes apparut tout autour de lui pour le saisir. Pris d'une peur primaire Draën tenta de s'enfuir, mais ses courtes jambes fraichement acquises ne valaient guère celles de ses assaillants. On lui attrapa un bras, puis l'autre. Il gigota dans tout les sens sans grand espoir de s'échapper et abandonna finalement le combat, aussi curieux qu'effrayé par la tournure que prenait sa vie.
On l'avait ligoté et les elfes avaient commencé à le déplacer. Pour l'instant, on ne lui avait fait aucun mal mais cela pouvait changer en un rien de temps. Au bout d'un moment, on lui délia les pieds car - semble t-il - les nains sont des êtres lourds et les elfes, pas si fort que ça avec leur corps frêle. Ils avaient discuté dans leur langue et avaient décidé que le nain pouvait marcher, à condition qu'il soit tenu en laisse. A cet instant, Draën eut l'image en tête d'un animal à quatre patte, fidèle compagnon des humanoïdes, un chien. On le prenait pour un chien !
Pour le coup, le vague reste de peur qu'il ressentait encore quelques instants auparavant s’évanouit instantanément pour laisser place à une colère incontrôlable. Il poussa un cri de rage et donna un coup de tête dans les parties intimes de l'un des elfes (ils étaient décidément tous bien plus grand que lui) et courut aussi vite que possible dans la végétation dense qui l'englobait. Il avait bon espoir de réussir à semer ses ravisseurs s'il continuait sur sa lancée. Après une bonne minute de course effrénée, il se retourna pour voir où en étaient les elfes dans leur traque. Mais il ne vit rien. Rien d'autre que les arbres. Mais, comme si le sort s'acharnait sur lui, un nouvel événement inattendu se produisit. Il entendit des cris d'elfes et d'autres plus graves et rauques qu'il ne parvenait pas à identifier. Le sol résonnait des pas pesants d'un monstre gigantesque et ce ne fut qu'à cet instant qu'il remarqua l'état des arbres autour de lui. La plus part avaient été ravagés, renversé ou même disloqués par le passage d'un monstre sans commune mesure. Les pas semblaient maintenant se rapprocher de lui et Draën ne savait plus où aller tant le monde semblait sans pitié avec lui. Le bruits des pas se faisait entendre maintenant, la cadence accélérait et il percevait le bruit des arbres déracinés sur le passage de la bête. Draën se remit à courir, mais dans sa hâte, il se cogna contre un arbre et tomba au sol. Sans ses bras, il ne parvenait plus à se relever. Il tourna la tête en direction du troll qui venait d'apparaitre de derrière les feuillages. Il poursuivait un elfe qui avait déjà disparut dans les broussailles laissant le nain seul en compagnie de la créature. Il rampa discrètement sous un buisson pour tenter de se cacher. Deux autres monstre puants ne tardèrent pas à suivre et tous trois se rassemblèrent dans la petite clairière où se trouvait Draën. Le nain tremblait de tout son corps et peinait à rester silencieux. Les trolls se regardèrent d'un air stupide et reniflèrent l'air autour d'eux, décelant des fragrances qu'eux seuls arrivaient à percevoir. Puis ils se remirent en route, dans la direction de la cachette de Draën. L'un des troll percuta du pied le nain qui vola dans les airs pour s'écraser contre un arbre.
C'est là que le petit guerrier perdit connaissance.

C'est ainsi qu'un nain s'était retrouvé ligoté au milieu de nul part et qu'une humaine venait de la percuter, le sortant ainsi de sa torpeur. Encore hagard, le nain ouvrit sa bouche pâteuse pour s'adresser à l'humaine, le ton un peu sec :
-Vous allez me ligoter, me frapper ou vos intentions sont-elles plus noble, ma dame ?

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
29
Messages :
24
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t342-karima
Livre du destin :
Pas encore
Âge de votre personnage :
16
Compagnon :
Pas d'amis
Possessions :
- Épée wallonne
- Robe ouverte
- Armure de plates partielle
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
11/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 1 Nov - 19:16.
Ah mais quelle galère ! Même pas née depuis 24 heures et déjà un casse-dalle potentiel pour trolls. Et malgré ses débattements et ses coups d'estoc répétés, la bestiole ne semblait pas prête de lâcher prise. La fin de la route semblait proche pour Karima... Jusqu'à ce que l'animal lâche prise en hurlant et en se tenant le service trois pièces. Une braise qui avait volé au mauvais endroit ? Non, car un bâton en feu dans les mains d'Anha, qui prit vite la fuite en trimbalant la naine avec elle, révéla ce qui s'était passé. L'humaine avait cramé l'usine à bébés du troll pour sauver Karima ? Eh ben. Valait mieux pas la faire suer.

Pas de trace d'Eldric, ce qui laissait croire qu'il avait détalé. Trouillard ou poursuivi par un troll ? Karima n'allait pas chercher à le savoir. Tout ce qui importait à ses yeux et ceux d'Anha de fuir aussi loin que possible des trolls pour éviter leur vengeance.
Courant dans un petit tunnel, les deux dames continu au sol.èrent leur chemin penant un moment avant de trébucher sur un obstacle des plus incongrus : un nain ficelé comme un rôti au sol. Avan de leur demander ce qu'elles comptaient faire de lui. O. K.



- D'abord on dit bonjour !

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
63
Localisation :
Forêt Siviane
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t319-anha-fini#2726
Livre du destin :
Pas encore....
Âge de votre personnage :
25
Compagnon :
huum...<3
Possessions :
Sa ceinture supporte:
- un grand couteau
- un lance-pierre qui a besoin d'un boyau
- une besace pour ses 10 oris
- une poche destinée à collecter des projectiles

Un petit couteau dissimulé dans sa botte droite

Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
21/09/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 2 Nov - 22:47.
"- D'abord on dit bonjour !"
Anha regardait toujours le tas légèrement informe devant elle quand la voix de Karima arriva à ses oreilles. L'image d'un homme à barbe avec le son féminin des cordes vocales de son amie s'imposa tout de suite à son esprit, et elle ne put s'empêcher de rire. Après plusieurs secondes, elle se rendit compte du silence qui régnait autour d'elle et de l'incongruité de son comportement. Elle se reprit et se passa la main dans les cheveux pour se donner un peu de contenance.
"- Si vous continuez à m'appeler Ma Dame je pourrais effectivement être tentée de vous délivrer une jambe sur les deux...du moins si c'est bien ce que je reconnais à travers ces vêtements et ces cordes!"

Anha se remit sur ses jambes et elle se dépoussiéra les fesses et les coudes. Quand elle vit l'ampleur des dégâts sur ses vêtements, elle ne prit même pas la peine de finir ce qu'elle avait entrepris. Puis elle tendit la main à Karima pour l'aider à se relever.
"- Tout va bien? Dit, tu pourrais prendre de la hauteur pour vérifier que nous sommes seuls?"
Anha réfléchit un instant et ajouta à l'intention de la naine:
"- Regarde si tu ne vois pas de traces d'Eldric, je pense qu'il suffit de suivre le tunnel de végétations que nous avons quitté pour le retrouver mais sait-on jamais..."
*Si nous choisissons cette option, il nous faudra nous tenir à l'écart de cette voie trop exposée d'ailleurs!*
L'intention de la jeune femme se posa alors sur leur paquet surprise.
*Un deuxième nain! Mais qu'elles étaient mes chances pour que cela arrive!?*
Anha sourit et elle sortit son couteau de son fourreau tout en se penchant sur le nain. Cependant, à quelques centimètres de lui, elle s'arrêta et pointa le bout de sa lame sur le nez du prisonnier, ne sachant où se trouvait précisément sa gorge sous tout ses poils.
"- Ne nous cherche pas de noises petit inconnu, la naine derrière moi sait transformer les elfes en fusée!"
Elle entama alors la découpe des liens qui le retenaient ligoté. Ils étaient serrés et elle du s'arrêter plusieurs fois pour réfléchir et ne pas libérer un nœud coulant qui étranglerait le nain.
"- Ne gigote pas surtout! Dit nous plutôt ton nom!"
Quand Anha le retourna un peu pour découper des attaches dans son dos, elle tomba sur la hache du petit être. Elle la libéra en premier et se redressa avec l'arme dans ses mains. La lame était irrégulière mais de par sa finesse on devinait qu'il ne fallait pas y attarder ses doigts. La manufacture de l'acier était très belle et un frisson parcourut Anha lorsqu'elle eut une impression de déjà vue. Elle secoua la tête et tendit l'arme à Karima. Puis elle libéra enfin le nain.

Anha se rendit alors compte que la lumière avait pratiquement disparut des sous-bois. Ses yeux eurent besoin de quelques minutes pour s'habituer au noir et enfin distinguer les formes les plus imposantes autour d'elle sans pour autant la mettre à l'abris des trous dans la terre.
"- Il va falloir trouver un endroit où dormira Karima...Et demain on cherchera de l'eau et de la nourriture..."
"- Sinon je ne passerai pas une journée de plus sur cette terre."
ajouta-t-elle plus bas.
Son ventre se fit alors douloureux comme pour souligner cette nécessite. Elle se tourna vers le nouveau nain et lui posa une ultime question:
"- Resteras-tu avec nous? ET qu'en penses-tu Karima?"
Que se soit à cause de la fatigue, de la faim ou de cette étrange impression quand elle regardait le nain, Anha finit par baisser sa garde. Elle porta alors son attention sur les arbres.
*Je ne sais pas ce qui rôde la nuit ici, vaudrait-il mieux dormir en hauteur et qu'ils meurent de froid et moi de faim? Ou se relayer en montant la garde autour d'un feu en ne sachant pas si je pourrais dormir assez pour survivre à un assaut au milieu de la nuit?*



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
72
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t341-eldric-le-poingt-lumineux#2817
Âge de votre personnage :
27 ans
Possessions :
Gants acérés , tunique bleu , pantalon en lin , bottes en cuir et L'Aérosoyouz.
Savoirs :
- Conservation des aliments [http://origin.forumgratuit.fr/t345-le-siege-eldric]
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
08/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 3 Nov - 19:01.
Eldric se réveilla, tous ses membres étaient douloureux surtout son épaule gauche. Il resta immobile au sol pendant un long moment. Etait-ce un rêve ? Non, il avait belle et bien une plaie sur son épaule gauche à cause de ces elfes. Il resta longtemps au sol en réfléchissant. Pourquoi ces elfes les ont attaqué ? Le feu était-il un appât pour les trolls ? Où sont Anha et Karima ? Bon, il n'aurait pas pas de réponse aux deux premières, il pouvait toujours chercher mais il se refusa de revenir sur ses pas.

Il tenta de se relever, il se sentait débordant d'énergie. Ce sommeil avait été réparateur. Il regarda le ciel entre les multiples branches et les feuillages, il faisait encore nuit. Heureusement, aucune bête ne l'avait attaqué durant son sommeil. Il se mit à marcher dans une direction aléatoire, il ne savait pas d'où il venait et où il devait aller. Ces aventures commençaient à peine et il était déjà blessé. Mais il garda son éternel sourire, il voyait toujours le côté positif des choses. Au moins il n'était pas mort et il parvint à trouver facilement un peu de nourriture.

Il reçu quelques gouttes d'eau, il commençait à pleuvoir. Il commença à se hâter pour trouver un abri. Il vit alors un arbres beaucoup plus immense que les autres il se réfugia en dessous grâce à ces nombreux feuillages la pluie de l'atteignait pas. Il faisait encore sombre mais l'aurore laissait place à l'aube. Eldric ne voyait pas de danger alentours. Il décida alors de se concentrer sur cette magie qui coulait en lui. Il passa plusieurs heures à s'entraîner à la contrôler. Il arriva à contrôler le fait de soit produire une explosion soit un flash lumineux et d'éviter de se blesser lui-même avec l'explosion. La pluie s'était arrêté Et le soleil brillait. Eldric décida de reprendre le chemin cela ne servait à rien de rester là.

Il marcha pendant un moment et recroisa le tunnel creusait dans les arbres par le troll l'ayant poursuit. Il vit que le troll n'était plus à l'endroit précédent. Il était réveillé. Le troll devait être dans les environs. Il se mit à accélérer le pas à l'opposé du début du tunnel et continua sa marche. Depuis un certains temps, il sentait les choses autour de lui. Il pensait être traqué à nouveau. Sans doute par les compagnons des elfes précédents.

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
10
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
15/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lrdo.forumsrpg.com/
Posté le Mer 4 Nov - 2:28.
La tête lourde et le corps meurtri par les recents mauvais traitements qu'il avait subit, Draën tentait encore de mettre ses idées en place quand il entendit une voix qui n'était pas celle de l'humaine qui venait de la percuter.
Il grimaça en tournant la tête, le geste éveillant en lui une multitude de petites douleurs partout dans son corps et regarda l'individue qui venait de lui parler.
Elle était petite et charmante et sa tenue ne laissait que peu de place à l'imagination. Draën devina, non sans un plaisir certain, qu'il s'agissait d'une naine. Celle-ci le réprimanda pour son manque de politesse et il se sentit vaguement honteux d'avoir parlé de si mauvaise manière à ces inconnues, mais il était fatigué et avait peur qu'une autre mésaventure lui tombe dessus.
Il préféra rester silencieux et laissa l'humaine organiser un peu la suite des évènements. Elle semblait avoir été flattée par le fait d'avoir été appelée madame mais tout de suite après elle le menaça de sa lame pour finalement couper les liens qui le maintenait encore attaché. Draën se demandait si la jeune femme avait toute sa tête ou si tout les humains avaient un comportement aussi versatile. Quoi qu'il en fut, à cet instant, il était persuadé de ne jamais pouvoir comprendre un traitre sens de ses agissements ...
Sauf qu’apparemment elle n'avait pas l'intention de le tuer.
C'est très attentionné de sa part... pensa ironiquement le nain à ce sujet.
- Resteras-tu avec nous? demanda l'humaine à son attention. Cette fois-ci, elle semblait attendre une réponse de sa part.
Draën se redressa péniblement et resta assis un instant à se frotter les yeux pour se remettre une bonne fois pour toute les idées en place. Il se palpa le corps pour vérifier que rien n'était abîmé et se racla finalement la gorge en vue de donner une réponse.
-Hum... Bonsoir. Je m'appelle Draën. Je suis un ... un nain, je crois. commença t-il hésitant. Croyez bien que je ne vous veux aucun mal et que s'il en est de même pour vous envers moi, je pense que l'on devrait pouvoir s'entendre.
Draën fit une tentative pour se lever et y parvint étonnamment vite tant son corps ne semblait être que douleur. Il poussa un long soupir.
"Bref, je reste avec vous, mais avant je dois retrouver mon livre. Il doit être un peu plus loin par là bas (il pointa du doigt la direction d'où étaient venu les trois trolls quelques heures auparavant) et c'est là bas que je vais."
Le nain s'était déjà mis en route car plus le temps s'écoulait moins il aurait de chance de retrouver son grimoire. Après seulement quelques pas, il entendit les petits clapotis des gouttes d'eau s'écrasant sur les feuilles et Draën s'arrêta soudain.
Pluie.
Il n'avait jamais vu la pluie, et il trouva ça parfaitement fascinant. Savoir que l'eau pouvait tomber du ciel et s'écraser sur le sol en milliard de gouttelettes était une magie à laquelle il ne s'était pas attendu. Il resta planté là de longues minutes, tous ses sens aux aguets pour contempler ces nouvelles sensations.
-Dites, vous existez depuis longtemps vous ? Je n'avais jamais vu la pluie, c'est pour ça que je dois paraitre bizarre. Mais c'est beau je trouve. Et j'aime son bruit.
Il avait prononcé cette phrase sans regarder ses interlocutrices, sans vraiment leur porter d'attention. Il leva les yeux vers le ciel et le regarda. Une grosse goutte qui devait s'être agglutinée sur une feuille s'échoua en plein dans l’œil du nain qui secoua la tête brusquement pour la chasser. Cela le réveilla et lui rappela son objectif. Il posa sa main sur le coté où était accroché sa hache et n'y rencontra que le vide. Ç’avait été un pur réflexe qu'il ignorait posséder mais cela lui indiqua l'absence de son arme.
Ma hache... Ah oui, l'humaine l'a...
-Vous m'accompagnez ? Je ne pense pas qu'il fasse bon rester ici, vu le nombre de créature hostile que j'ai croisé, et j'ai vraiment besoin de retrouver mon livre, il m'est précieux.
"Quand on l'aura retrouvé, nous discuterons et vous me raconterez ce que vous faites dans les parages, j'en ferai de même, et tout ça dans un endroit abrité de préférence, je commence à avoir froid."

Alors Draën se remit en route et marcha durant quelques minutes sans se soucier qu'on le suivît ou non. Il retrouva finalement l'endroit d'où il s'était échappé en hâte et retrouva, échoué dans une flaque, son grimoire magique. Il s'empressa de le récupérer pour le mettre à l’abri de la pluie, sous sa barbe protectrice.

hrp : Mon pauvre nain doit découvrir le monde, c'est pour ça que je fais pas beaucoup avancer l'intrigue, je fais encore un peu l'intro de mon personnage, désolé ^^

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
29
Messages :
24
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t342-karima
Livre du destin :
Pas encore
Âge de votre personnage :
16
Compagnon :
Pas d'amis
Possessions :
- Épée wallonne
- Robe ouverte
- Armure de plates partielle
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
11/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 12 Nov - 3:57.
Le nouveau copain d'Anha et Karina, Draën de son nom, s'avéra être une personne de petite taille avec une barbe touffue... Un nain ! Karina n'était enfin plus la seule représentante au monde de son espèce ! Une fois détaché et après qu'Anha se soit assurée de sa loyauté pour le moment, le nain partit à la recherche de ''son livre''. Sans doute un très bon bouquin, se dit Karima. Il faudrait lui demander le titre pour voir s'il était trouvable en bibliothèque.
Le temps que Draën trouve son bouquin, le ciel avait fini de se couvrir et... De l'eau en tombait ? Oh, c'était de la pluie. La première pluie que tout le monde devait avoir vu depuis leur ''naissance'' dans ce monde. Difficile de savoir ce qu'Anha en pensait, mais le nain était émerveillé devant à l'entendre. Ce qui n'était pas le cas de tout le monde...



- C'est peut-être beau mais c'est froid ! Je vais m'enrhumer moi !


Karina étant à moitié à poil, sa remarque avait du sens. Pourquoi celui ou celle qui l'avait mis dans cette espèce d’œuf n'avait pas prévu de vêtements plus chauds, d'abord ? Cependant, tout le monde était dans le même cas : juste avant de retrouver son livre, le nain commenta comme quoi il commençait à avoir froid sous la pluie. Eh bien, si lui avait froid, difficile d'imaginer ce que vivait Karima.


- Avant de nous trouver un abri, il faudrait peut-être chercher Eldric, non ? On ne va pas le laisser dehors avec cette pluie et ces trolls et ces elfes fous !

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
63
Localisation :
Forêt Siviane
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t319-anha-fini#2726
Livre du destin :
Pas encore....
Âge de votre personnage :
25
Compagnon :
huum...<3
Possessions :
Sa ceinture supporte:
- un grand couteau
- un lance-pierre qui a besoin d'un boyau
- une besace pour ses 10 oris
- une poche destinée à collecter des projectiles

Un petit couteau dissimulé dans sa botte droite

Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
21/09/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 19 Nov - 18:52.
"- Bref, je reste avec vous, mais avant je dois retrouver mon livre. Il doit être un peu plus loin par là bas et c'est là bas que je vais."
Anha n'entendit réellement que le début de la phrase car quelque chose s'écrasa sur sa tête. A cause de l'effet de surprise, elle la rentra dans ses épaules, fléchit les genoux et contracta brièvement ses muscles. Ce qui l'avait touché était rentré en contact avec son cuir chevelu et était froid. Elle leva alors la tête au ciel tout en portant sa main au lieu de la collision. Le bout des doigts humides, le visage offert aux gouttes, une pensée que tous avaient eu s'imposa à son esprit *La pluie*. Cette eau qui coulait naturellement du ciel fût son salut. Chaque perles de pluie qui touchaient sa peau lui donnaient l'impression de revivre par petits bouts. Elle ouvrir la bouche dans l'espoir de pouvoir s'abreuver, mais le temps n'en était pas encore au déluge.

Lorsque Draën reprit la parole, le son de sa voix indiqua à Anha qu'il s'était éloigné.
"-Dites, vous existez depuis longtemps vous ? Je n'avais jamais vu la pluie, c'est pour ça que je dois paraître bizarre. Mais c'est beau je trouve. Et j'aime son bruit."
Elle lui emboîta naturellement le pas.
"- A vrai dire non, je pense que c'est notre première douche aussi d'ailleurs!"
*Et elle était attendue!*
Anha, qui avait repris la hache à Karima, la lui tendit.
"-Vous m'accompagnez ? Je ne pense pas qu'il fasse bon rester ici, vu le nombre de créature hostile que j'ai croisé, et j'ai vraiment besoin de retrouver mon livre, il m'est précieux.
"Quand on l'aura retrouvé, nous discuterons et vous me raconterez ce que vous faites dans les parages, j'en ferai de même, et tout ça dans un endroit abrité de préférence, je commence à avoir froid."
"- Je ne vois pas de raison au fait de nous séparer....
C'est quoi un livre? Ca se mange? Se serait vraiment génial...."

Avant de répondre à sa question, le nain se pencha et ramassa un objet volumineux et dégoulinant d'eau et de terre mouillée. Anha sût tout de suite que c'était un livre, tout comme ils avaient l'air de tous se souvenir de mot aussi naturellement que s'ils les avaient déjà utilisés auparavant.

La pluie commençait à tomber drue. Les feuilles des arbres au dessus d'eux qui s'étaient remplies d'eau se pliaient pour laisser tomber leur contenu ce qui intensifiait artificiellement la pluie. Ils pressèrent alors le pas, car ils se rendirent vite compte que les vêtements collés à la peaux et l'absence de soleil pour réchauffer la peau les frigorifiaient. Anha avait le nez qui coulait et son corps était parcouru de spasmes réguliers. Elle faisait de grands pas pour aller plus vite tout en tâchant d'observer au mieux son environnement. Bien sûr, avec les cordes qui tombaient du ciel, se n'était pas évident. Elle finit par s'arrêter car elle avait l'impression de tourner en rond. Ils marchaient depuis un moment et Anha avait le souffle court. Il ne lui viendrait que plus tard à l'esprit que ses compagnons avaient dû avoir du mal à la suivre avec leurs petites jambes. Exténuée par sa journée et énervée de ne pas trouver d'abris, elle ne se rendit pas tout de suite compte qu'à l'endroit où elle s'était arrêtée, elle était presque à l'abris. Anha haussa les sourcils et regarda vers les hauteurs. Elle se trouvait sous une surface construite sombre, lisse et haute. Seuls quelques filets d'eau tombaient et s'écrasaient autour d'elle. Intriguée, elle s'approcha du tronc et, à tâtons, elle chercha un moyen de monter.
*Après tout, personne ne construirait ça sans moyens d'y monter....*
L'idée que l'espace était occupé ne lui vînt absolument pas à l'esprit. Elle finit par trouver des encoches dans le bois mais celles-ci étaient relativement espacées..
Anha se tourna vers ses compagnons et tout en indiquant de la tête le sol au dessus d'eux elle leur demanda:
"- Alors, on tente le tout pour le tout? Draën, tu risques d'avoir un peu de mal maiis..."
Un frisson l'empêcha d'articuler correctement la fin de sa phrase, mais il était assez emblématique pour qu'on comprenne ce qu'elle voulait dire.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
72
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t341-eldric-le-poingt-lumineux#2817
Âge de votre personnage :
27 ans
Possessions :
Gants acérés , tunique bleu , pantalon en lin , bottes en cuir et L'Aérosoyouz.
Savoirs :
- Conservation des aliments [http://origin.forumgratuit.fr/t345-le-siege-eldric]
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
08/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 23 Nov - 16:56.
Eldric se sentait toujours observé, il accéléra le pas pour tenter de semer ces espions sous cette pluie incessant. Il se sentait oppressé, comme si l''elfe précédent était encore collé sur son dos. Comment avait-il pu tuer quelqu'un ainsi avec tant de violence ? Eldric savait que son corps était robuste mais il ne savait pas qu'il avait une force aussi colossale capable de broyer des os humains aussi facilement. Son sourire avait disparu de son visage, il semblait inquiet mais il s'arrêta d'un coup en plein milieu de sa course. Il se retourna, rien. Il commença à se raisonner, les elfes qui m'ont attaqué sont morts, il n'y a aucune raison pour qu'il soit poursuivis. Son esprit lui jouer des tours et il le savait. Allait-il devenir fou ? Des milliers de possibilités emplissaient sa tête, chaque fin de sa vie possible lui venait à l'esprit, une fois tué par les elfes, une fois tué par sa propre folie.

Ces suggestions ne faisaient que le rendre de plus en plus instable. Mais il se concentra et fit partir de sa tête ces idées noires. Il sait très bien que c'est en pensant à ça qu'il deviendrais fou. La pluie ruisselait tout le long de son corps passant, entre ses muscles. Il était trempé, il décida de se réfugier sous un arbre plutôt massif.

Pour tuer le temps, il essaya de comprendre pourquoi il avait deux trous dans ses coudes. Il essaya de toucher à l'intérieur mais une vive douleur lui fit changer d'avis. Le vent se levait. C'était bien la seule chose qui arrivait à rentrer et à sortir de cela. Après une rapide déduction, il sut qu'il y avait un rapport avec ces deux orifices et le vent. Il lui manquait juste à savoir lequel et comment l'utiliser.

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
72
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t341-eldric-le-poingt-lumineux#2817
Âge de votre personnage :
27 ans
Possessions :
Gants acérés , tunique bleu , pantalon en lin , bottes en cuir et L'Aérosoyouz.
Savoirs :
- Conservation des aliments [http://origin.forumgratuit.fr/t345-le-siege-eldric]
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
08/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 10 Jan - 20:15.
Eldric était maintenant seul depuis un bon moment. La pluie se calmait et pour lui, il était temps de partir. Les personnes rencontrées auparavant avaient beaux être sympathiques, Eldric ne les portait pas dans son coeur, il ne leur faisait pas confiance. Ils ont "combattu" ensemble certes mais cela n'est pas suffisant. Est-ce que les soldats d'une bataille deviennent amis après la bataille ? Non.  Et puis ils étaient peut-être déjà morts à ce moment. Tués par des trolls ou par une autre créature trainant dans les environs.

Ce monde était dangereux. Et dans les mondes dangereux, il n'est jamais bon de rester trop longtemps au même endroit. Eldric avait suffisamment attendu. Cette forêt est dangereuse et le meilleur choix était de partir loin de cela. De cette zone où il a failli mourir quelques jours après sa "naissance".

Avec de la chance, ils sont encore en vie. Eldric les reverra peut-être autres part, dans des circonstances plus agréables, sans ennemis, sans créatures écervelées qui veulent tout tuer. Eldric se leva et commença à partir. Il repassa par l'endroit où les trolls étaient apparus. A part les cadavres d'elfes, il n'y avait rien. Eldric ne s'attarda pas plus longtemps et continua son chemin.


HRP: du coup mon personnage quitte la zone. Vous devrez continuer seul.

Il arrivait à la sortie de cette enfer vert. Le monde s'ouvrait à lui, il allait pouvoir continuer à vivre. Il était joyeux, il était libre rien ne l'arrêter. Face à lui s'étendait une plaine qui lui paraissait infinie. Il entama cette plaine verdoyante d'un pas déterminé vers de prochains périples.
Contenu sponsorisé


Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Posté le .
Premiers pas dans la vie...[Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Seul sur la plage (libre)
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin :: Le Monde :: Le Continent Siltran :: La Forêt Kelenta :: Le Village Siviané-