:: Le Monde :: Le Continent Akari :: La Forêt des SongesPartagez | 

 Promenons nous dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 2 Mar - 15:27.

Dernière édition par Miu le Sam 5 Mar - 1:24, édité 2 fois
Une fois la phrase du vieil ange terminée, Tisei commença à marcher un peu, et dit :

"Bon bah si c'est vrai, faut se dépêcher de le rattraper sinon on sera recherchés dans tout le comté et j'ai pas envie qu'à chaque village qu'une horde de péquenauds m'attaquent donc ça serait bien d'atteindre le village avant la nuit et avec le coucher de soleil ils ne nous reconnaîtront peut-être pas. Et je suis désolé le vieux si je vous ai fait mal mais ce sont mes techniques."
Je commençais à suivre Tisei mais attendit Pando. Elle se releva avec difficulté et tendit la main au vieil ange pour qu'il se relève à son tour. Elle lui dit :

"Je suis désolée si mon compagnon a été violent, cependant j'aimerais que vous gardiez votre langue. Les accusations nous serons fatales, ils n'écouteront pas ce que mes partenaires ont à dire. Et vous le savez déjà, n'est-ce pas ?... Et j'ai tout sauf l'envie de recourir aux menaces."

Le vieux répondit :
"Personne n'écoutera un ermite comme moi de toute façon, par contre l'homme qui a fuit, oui. Vous devriez suivre votre ami et partir à sa recherche."
Après ça, nous avons raccompagné le vieil ange jusqu'à chez lui. Maintenant, il me faisait de la peine à être blessé et à rester tout seul chez lui. Mais là n'était pas la question.
On devait retrouver un ange, sur lequel nous n'avons aucune information. Et puis, il a une avance considérable sur nous, d'autant qu'il peut se déplacer en volant, ce que je ne fais pas, puisque Derath ne pourrait pas me suivre... Et de toute façon, si on volait, tout le monde verrait nos ailes, donc on serait déjà mal vus.
Et l'autre problème, c'est comment savoir si la nouvelle ne s'était pas déjà répandue ? Comment savoir si des gens s'étaient préparés à nous tuer ?
Mais je tachai de relativiser : malgré que l'on soit tous blessés, on est quand même plutôt forts. Si les ennemis nous attaquent un par un, il seraient faciles à neutraliser. En groupe, ce serait plus dur, par contre.
Malgré cela, nous nous dirigions vers la direction indiquée plus tôt par le vieil ange, et voir ce que notre arrivée au village nous réservera.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
84
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
10
Date d'inscription :
15/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 2 Mar - 20:34.
J'avais continué ma route, sans vraiment me soucier des deux autres. Nous nous étions juste arrêtés un instant pour déposer le vieux chez lui, puis nous étions repartis aussi vite.
Il fallait absolument qu'on retrouver ce type avant qu'il ne prévienne tout le monde, mais encore fallait-il le reconnaître. Sinon, je n'aurais qu'à tous les détruire, ça ira plus vite.

Nous marchions toujours dans la direction indiquée par le vieux, mais toujours pas de village en vue. Je ne savais pas depuis combien de temps on marchait, à vrai dire, mais je commençais à m'impatienter, le soleil était de plus en plus bas et j'avais de plus en plus hâte de pouvoir laisser parler mes poings sur le lâche qui s'était enfui pour nous dénoncer.

Plus tard, j'aperçus quelque chose au loin, cela ressemblait à un village. Un sourire se dessina sur mon visage : nous étions enfin arrivés.
Lorsque nous entrâmes dans le village, il faisait déjà assez sombre, donc les habitants auront, comme je l'avais pensé, du mal à nous reconnaître, et de plus, comme il commence à être tard, les habitants rentrent chez eux pour la plupart, donc nous étions tranquilles.

Soudains, nous arrivâmes à côté d'une taverne, parfait pour se restaurer. Le problème, c'est de savoir si on allait être reconnus ou pas comme les auteurs de la boucherie d'hier. En plus, la présence de Derath attire l'attention vers nous, il faudra qu'on fasse attention à ce qu'on fait si on veut passer inaperçus.

« Bon, on a rien mangé depuis hier, donc on a pas trop le choix, on va devoir manger ici, à part si vous préférez crever de faim. Faites en sorte qu'on se fasse pas trop remarquer, quand même. »


Nous entrâmes dans l'établissement. C'était plutôt grand, avec plein de tables. Ça semblait assez convivial. Cependant, tout le monde était rassemblé autour d'une seule et même table, je me demandais bien pourquoi... Je me dirigeai donc vers cette table, et demandai, à voix haute pour que tout le monde puisse entendre  :

« C'est à qui que je dois demander pour avoir une table ? »

Un ange assez costaud se décala de la foule et nous regarda de haut en bas.

« C'est moi le patron, ici. C'est pour vous trois ou je dois compter aussi la bestiole ? »

Ça coûtera plus cher si on demande à nourrir Derath, mais Miu se débrouillera pour payer, c'est son fauve après tout.

« Comptez le fauve. »

« Au fait, si vous voulez, on organise un tournoi de bras de fer. Si l'un d'entre vous bat ce mec... »

Il fit un mouvement de tête pour désigner le type qui était assis à la table. Il était gros et barbu, et avait un air supérieur.

« …Je lui fait le repas gratuit. Alors ? »

Un grand sourire se dessina sur mon visage. Le repas gratuit pour battre un pauvre type au bras de fer ? C'était une super occasion pour moi, même si je devais contrôler ma force pour ne pas lui briser les os.

« Marché conclu ! »


Il désigna la chaise en face du gros, sur laquelle je m'assis. Les gens tout au tour riaient, comme s'il était impossible que je gagne. Ils vont être bien déçus les pauvres...
L'ange et moi nous mîmes en position pour le bras de fer. Le patron indiqua l'ouverture des paris,  et tout le monde misa sur l'ange.
Le patron me regarda :

« Bon, comme personne ne mise sur toi, si tu gagnes, le repas des deux filles et du fauve seront gratuits aussi, en plus de gagner une partie de la mise. Allez, c'est parti ! »

En un instant, le bras de l'ange fut à plat sur la table. J'avais gagné, comme prévu.

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
88
Localisation :
Quelque part en France
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t377-a-la-decouverte-de-pando#3189
Âge de votre personnage :
20 ans
Possessions :
Chemisier noir, jupe longue noire et short
Arc en bois avec quelques flèches
Amulette Karia
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
03/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Ven 4 Mar - 23:34.
Je fis mes adieux à Gilbert, on lui en avait fait voir de toute les couleurs mais je pense qu'on ne se reverra jamais. Tisei avait pris la tête, et semblait motiver en découdre, Miu semblait plus préoccupée ou dans ses pensées. Je marchais lentement mais surement, l'écart entre moi et Tisei était de plus en plus grand mais je m'en fichais un peu. Je regardais le ciel, le soleil commençait à etre bas, je voulais tellement prendre mon envol maintenant qu'il n'y avait aucun arbre mais ce n'était pas une bonne idée le bandage de l'ange me serait fortement et impossible de déployer les ailes, c'était surement volontaire. On avait marcher longtemps l'homme nous avait dit, une heure j'avais l'impression d'avoir fait le double, il fallait que je me ménage mais avec l'homme qui était en liberté je n'en n'avais pas l'envie ni le temps.

Le clocher d'une église se fit voir puis des toits et enfin tout le village, ça tombait bien je commençais à sentir la fatigue à nouveau et la fièvre n'avait pas disparu mais elle avait bien baissé. Je rattrapa Tisei et Miu qui s’apprêtait à entrer dans une taverne. Le village était vide, je souhaitais qu'une chose que tout le village était rentré chez soit et pas en soirée à la taverne. Tisei nous regarda et nous annonça :
« Bon, on a rien mangé depuis hier, donc on a pas trop le choix, on va devoir manger ici, à part si vous préférez crever de faim. Faites en sorte qu'on se fasse pas trop remarquer, quand même. »
Maintenant qu'il le dit c'est vrai que je ne dirai pas non à un peu de nourriture. Je rentra à mon tour , la taverne était grande et très conviviale mais la foule était regroupé d'un seul coté et elle ne semblait rassemblé que des anges assez musclés, c'était pas ici qu'il fallait s'attirer des ennuis. Mais ces gens semblait nous ignorer, Tisei s'en approcha et demanda :
« C'est à qui que je dois demander pour avoir une table ? »

Un homme se dégagea, il était grand, quasiment de la même taille que Tisei, et il était bien bâti et ses ailes pourtant replié semblait énorme elles trainaient au sol. Comme je l'avais fait avec lui, il nous observa de la tête au pied. Mon cœur battait fort, si la rumeur était passé nous étions fichu, mais à ma surprise :
« C'est moi le patron, ici. C'est pour vous trois ou je dois compter aussi la bestiole ? »
La bestiole ? Il devait parler de Derath ça ne choquait personne de voir une telle bête, on pourrai croire que pour eux ce n'était qu'un chat.
« Comptez le fauve. »
Le patron rajouta :
« Au fait, si vous voulez, on organise un tournoi de bras de fer. Si l'un d'entre vous bat ce mec…Je lui fait le repas gratuit. Alors ?»
Je suivi le regard du patron jusqu'a un ange barbu, et composé totalement de muscles. Le regard de cet ange, je ne pouvais pas le supporter il avait quelques choses de malsain, comme si je n'était que de la vermine à ces yeux, j'aurais bien voulu relever le defi mais vu l'épaisseur de mon bras je risquait plus de me faire exploser le bras. Le seul capable de le vaincre c'était Tisei. Je regarda celui çi qui avait un sourire, depuis notre rencontre c'était la première fois que je voyais ce sourire, c'était pas celui qu'il avait fait à Miu à notre rencontre qui était chaleureux, mais plutot comme si il était sur de lui et qu'il avais fortement envie de relever le défi
« Marché conclu ! »

Tisei alla s’asseoir la foule riait de Tisei alors le patron rajouta :
« Bon, comme personne ne mise sur toi, si tu gagnes, le repas des deux filles et du fauve seront gratuits aussi, en plus de gagner une partie de la mise. Allez, c'est parti ! »
Le regard de l'ange barbu était de plus en plus hauntain, il était sur de gagner pourtant il ne connaissait pas la force de Tisei et surtout la volonté de quelqu'un qui a faim, cet homme avait perdu d'avance. Je m'installa à une table à l'écart et pensa à mon repas. Mais je fis rammener à la réalité par la foule qui poussa un cri de désarroi, Tisei avait donc reussi, et rapidement qui plus est.

On pris nos commandes, je profita que le repas soit gratuit pour me remplir la panse. Mais je sentais un regard dans mon dos , je me retournai pour voir si j'étais bel et bien observé. La porte de la taverne s'ouvrit et se referma d'un coup. Je regarda Tisei et Miu dans les yeux. Et sorti rapidement de la taverne. Il faisait sombre, mais des bruits de pas se faisait entendre. Quelqu'un nous fuyait et nous nous n'avions eu aucun geste deplacé qui pourrait faire fuir des gens: ça ne pouvait qu'etre le fuyard. Je me mis à courir vers les bruits de pas mais plus je courais plus ils me paressait loin, j'avais mal mais cet homme tenait notre vie dans ses mains je ne pouvais pas le laisser prendre la fuite. Je n'entendis d'un coup plus les bruits de pas , je m’arrêta et écouta attentivement. Mon pendentif chauffait il n'était pas loin, je ne voyait quasiment rien, je me retourna quand je vis plusieurs silhouette. J'encocha une flèche et je me mis en position de tir, ma plaie me brûlait tellement mais si ça pouvait au moins effrayé ces gens et qu'ils ne m'approchent pas.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 5 Mar - 1:38.
Après quelques heures de marche, je pouvais apercevoir un ensemble de bâtiment au loin, enfin quelque chose qui avait l'air d'un village !
Il nous fallut quelques minutes pour arriver jusqu'à l'entrée de ce village. Au moins, il faisait assez sombre pour que l'on ne nous reconnaisse pas bien, ce qui représentait un avantage pour nous.
En plus, la majorité des habitants semblaient être chez eux, je pouvais distinguer une petite lumière par leur fenêtres. Cela voulait dire qu'il y avait moins de gens pour nous reconnaître, heureusement, car le fait qu'un fauve accompagne des humanoïdes n'était pas chose courante, et si le témoin du massacre le verrait, il se souviendra forcément de lui, et il nous reconnaîtrait à coup sûr.
Soudain, le groupe s'arrêta près d'une taverne. Tisei se tourna vers Pando et moi :

"Bon, on a rien mangé depuis hier, donc on a pas trop le choix, on va devoir manger ici, à part si vous préférez crever de faim. Faites en sorte qu'on se fasse pas trop remarquer, quand même."

Il avait raison. Avec le stress que l'on avait subi, je n'avais même pas pensé ni à ma faim, ni à ma soif, mais il est vrai que nous avions besoin de reprendre des forces.
Tisei entra le premier. L'intérieur de la taverne était grand, avec quelques tables placées un peu partout. Cependant, au lieu de voir quelques personnes à chaque table, toutes les personnes -tous des hommes- étaient rassemblées autour d'une table en particulier. Cette foule faisait beaucoup de bruit, il devait y avoir un jeu autour de cette table.
Tisei n'hésita pas à s'approcher de la foule, et à demander avec une voix forte :

"C'est à qui que je dois demander pour avoir une table ?"

Un ange, plutôt imposant s'écarta de la foule, et répondit à Tisei :

"C'est moi le patron, ici. C'est pour vous trois ou je dois compter aussi la bestiole ?"

Il ne semblait pas troublé par la présence de Derath, contrairement à ce que je pensais. Tisei répondit immédiatement :

"Comptez le fauve."

Le "patron" avait l'air plutôt amical, puisqu'il nous proposa de nous joindre à la foule :
"Au fait, si vous voulez, on organise un tournoi de bras de fer. Si l'un d'entre vous bat ce mec…Je lui fait le repas gratuit. Alors ?"

Il avait montré un homme barbu, assez imposant comme tous les hommes présents, et affichait un sourire hautain et supérieur. Le genre de gens que je ne supporte pas, en somme.
J'espérais intérieurement que Tisei allait se mesurer à lui pour lui faire ravaler sa fierté. Je ne connaissais même pas cet homme, et je ne l'aimais déjà pas, car il me faisait vraiment penser à nos assaillants, et cela ne me plaisait pas.
La proposition avait l'air d'intéresser Tisei, puisqu'il affichait un grand sourire :

"Marché conclu !"

Il s'assit sur la chaise, en face du barbu. Comme les grands hommes me cachaient la vue, je me frayai un chemin pour être près de la table. J'étais contente que Tisei accepte ce défi, et je voulais le voir gagner.
Tous les hommes autour de moi se moquaient de Tisei, mais celui-ci restait calme et sûr de lui. Le patron avait ouvert des paris, et, comme prévu, tout le monde avait misé sur l'ange. J'avais hâte de voir leur tête lorsqu'ils verront qu'ils ont tout perdu. En revanche, j'étais mal à l'aise, puisque j'étais écrasée parmi tous ces hommes.
Le patron, qui semblait avoir confiance en la victoire de l'ange, annonça à Tisei :

"Bon, comme personne ne mise sur toi, si tu gagnes, le repas des deux filles et du fauve seront gratuits aussi, en plus de gagner une partie de la mise. Allez, c'est parti ! "

Il tenait décidément à tout perdre, lui aussi.
Tisei plaqua immédiatement le bras de son adversaire sur la table. C'était une victoire facile.
Tous les hommes autour criaient, me bousculaient, tandis que j'affichai un petit sourire satisfait.
Plus tard, le patron prit nos commandes, après nous avoir laissé un petit paquet de pièces sur la table. Je ne m'étais pas privée pour commander de la viande à Derath, il pouvait enfin satisfaire entièrement son estomac titanesque. Le patron regrettait sûrement la victoire de Tisei, puisqu'on dévalisait ses réserves. Pour le fait de ne pas être remarqués, c'était un peu raté, mais au moins on avait à manger, gratuitement, et en plus Tisei avait reçu de l'argent.
A un moment, un ange sortit de la taverne, suivi de près par Pando. Sûrement avait-elle pensé que l'homme qui venait de partir était celui que l'on cherchait.
Je finis ma cuisse de poulet avant de la rejoindre, en courant accompagnée de Derath.
Il faisait déjà presque nuit, nous avions dû passer pas mal de temps à table s'il était déjà cette heure-ci...
J'entendais des bruits de pas et le bruit d'une flèche, mais je n'arrivais pas vraiment à distinguer la scène, mes yeux ne s'étant pas habitués à l'obscurité.
Derath, par contre, étant un fauve, avait une excellente vision de nuit, il serait donc un atout s'il y avait un combat.
Ressentant le danger, il se mit à grogner, je pense qu'il était prêt à attaquer.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
84
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
10
Date d'inscription :
15/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 5 Mar - 22:21.
J'avais gagné ce défi, qui était plutôt …. facile. Si c'est ça leur homme le plus fort je ne crains rien ici. Miu avait observé toute la scène et avait l'air heureuse, mais c'était pour le fait que je gagne ou qu'elle n'avait pas à payer la nourriture ? Bah, ça changeait rien. Si on me laissait manger ce que je veux je me fichais de ça. Je m'assis à une table et l'aubergiste apporta la nourriture. De la viande, quelques légumes et de l'alcool. Je ne pense pas que les deux autres vont toucher à ça donc je vais m'en occuper.

On resta un certain temps à table et je commençais à voir un peu trouble et sommeil mais je continuais à boire et je ne sais même pas pourquoi je buvais ça mais je le faisais. J'étais à moitié endormis quand Pando se leva et alla vers la sortie de l'auberge. Elle avait trop chaud ? Elle allait prendre l'air sans doute. Je riais légèrement de mes propres blagues que je faisais, je riais pour n'importe quoi. Peu de temps après Miu le suivit et j'étais seul sur la table. Je commençais aussi à avoir chaud, toute cette alcool m'affectait beaucoup, mais bon ce n'était pas déplaisant donc je me laissais aller.

Elles ne revenaient pas depuis un bout de temps alors je me levai avec une bouteille à la main et avança vers l'entrée en titubant un peu. Elles dormaient ou quoi ? Elles m'auraient abandonné quand même ? En tout cas j'avançais dans le noir. Je ne voyais absolument rien. Après un certain moment je me cognai contre quelqu'un je me redressais un peu et dit :

« Excusez-moi. Vous n'aurez pas vu une petite fille et une autre femme par hasard je les cherche. »

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
88
Localisation :
Quelque part en France
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t377-a-la-decouverte-de-pando#3189
Âge de votre personnage :
20 ans
Possessions :
Chemisier noir, jupe longue noire et short
Arc en bois avec quelques flèches
Amulette Karia
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
03/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 6 Mar - 13:22.
Mon médaillon était chaud, les silhouettes se rapprochaient sans faire aucun bruit et je n'arrivais pas à distinguer certaines formes, elles étaient grandes, c'était peut être des hommes ? J'entendis un grognement, Derath ? Si Derath était la, Miu l'était aussi. Ça me rassurai de la savoir à côté et d'un autre je m'en voulais de l'avoir mêlée à ça j'étais partie seule tête baissée, c'était à moi seule d'en subir les conséquences. Mais si j'avais entendu le grognement du fauve, les silhouettes devait également l'avoir perçus et avaient cessés d'avancer.
De nouveaux des bruits de pas se firent entendre, mais ils étaient plus lointain et dans une direction différente, pour que les bruits de pas diffèrent autant, nous étions forcement sur la place du village. Une voix familière s'éleva  après un bruit sourd :
« Excusez-moi. Vous n'auriez pas vu une petite fille et une autre femme par hasard je les cherches. »
C'était bien la voix de Tisei, mais il semblait ivre. C'est vrai qu'il était le seul à table à avoir consommé, l'alcool ne m'attirait pas spécialement surtout que je n'y tenais pas et Miu était trop jeune pour y toucher. Mais que Tisei sois en état d'ivresse n'arrangeai pas la situation il risquait de faire des conneries et attiré l'attention. Une silhouette s'approcha suffisamment rapidement de moi pour que je ne puisse pas réagir avant, et appuya sur mon bras afin de faire baisser mon arc. C'était un ange légèrement plus grand que moi, je n’arrivai pas à voir son expression., mais lui avait réussi à me repérer. Je me dégagea en faisant un saut vers l'arrière. Mon médaillon réagissait énormément à sa présence comme avec l'ange mage d'hier, ce qui m'inquiétait d'autant plus. Une voix inconnue rompit le silence :
« Nous voilà face à un drôle de groupe de voyageurs : une ange armée, un homme saoul avec une force impressionnante, une gamine aux cheveux écarlate et un gros chat. »
Cet voix venait de l'ange qui m'avait forcé à baiser mon arc. Sa voix était arrogante et grave et je n'aimais pas trop ça, j'avais un mauvais pressentiment. Un flash lumineux m'éblouis et une aura lumineuse apparu autour de l'ange qui nous avait parlé.

Je pu observer la scène la lumière produite était un peu faiblarde mais suffisamment forte pour voir ce qui m'entourait, l'ange était accompagné de 2 autres anges sur leur garde. Je vis Miu avec Derath qui grognait toujours ils étaient à quelques mètres de moi. Je cherchais Tisei du regard, il était fasse à un ange plutôt menu ils était dans la direction inverse ou se trouvait Miu. L'ange me tourna autour en observant de la tête au pied et arrivé dans mon dos il s'exclama :
« Une aile noir c'est vraiment pas courant et ça correspond parfaitement à la description qu'on nous a faite des meurtriers. Quelques choses à dire avant qu'on s’occupe de votre cas ? » Chacun des anges se déplaça vers l'un d'entre nous. Il me mit une dague à la gorge et me chuchota à l'oreille :

« Je n'arrive pas à croire qu'une beauté pareil, ai pu tuer de sang froid. »

Je resta calme et muette à ses accusations, je respirai calmement et je concentra ma force dans mon bras droit et frappa avec la pointe de mon arc l'abdomen de l'ange qui lâcha sa dague. Je donna un coup de pied dans la dague pour l'éloigner de lui. Il me fusillait du regard. Et se releva la main sur son ventre. Je lui dit froidement :

« Vous n'avez même pas pris la peine de nous écouter. Nous n'avons pas tuer de sang froid, c'était soit notre vie soit la leur. Ils nous ont attaqués en lâche ! »

Avec de la rage plein le regard, il répondit :
« C'est pas vraiment ce qu'on nous a raconté. Allez, rends toi sans faire d'histoire tu aura peut être une chance de survivre, par contre tes compagnons leurs chemins s’arrête ici. »



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 6 Mar - 16:32.
Mes yeux s'habituèrent peu à peu à l'obscurité. De plus, les quelques maisons éclairées à côté m'aidaient un peu à voir autour de moi : Pando était devant moi, avec son arc, prête à attaquer.
Quelques mètres plus loin se tenaient plusieurs personnes, des anges, logiquement.
Elles semblaient réticentes à nous approcher, Derath ayant l'air agressif et prêt à attaquer.
Je ne sais pas combien de temps nous étions restés à se regarder, mais cela devait faire assez longtemps lorsque j'entendis un bruit derrière moi, comme deux personnes qui se bousculent.

"Excusez-moi. Vous n'auriez pas vu une petite fille et une autre femme par hasard je les cherche !"

C'était Tisei. Il avait toujours sa voix bizarre de quand il était à la taverne. Je ne savais pas exactement ce qu'il avait bu, mais il avait l'air bizarre depuis, et en plus, il rigolait à ses propres blagues, ce qui était bizarre. Si ça se trouve, les gens de la taverne étaient déjà au courant de notre identité et on fait en sorte qu'on gagne de la nourriture et des boissons pour nous empoisonner !
Je ne vois pas d'autre solution, ça ne peut être que ça, ils veulent nous affaiblir pour mieux nous tuer, c'est malin de leur part. Mieux valait agir avant que que je ne ressente à mon tour l'effet secondaire de leur nourriture empoisonnée.
Je vis une silhouette s'approcher de Pando, qui recula d'un saut, puis entendit une voix :

"Nous voilà face à un drôle de groupe de voyageurs : une ange armée, un homme saoul avec une force impressionnante, une gamine aux cheveux écarlate et un gros chat."

Je n'aimais pas sa façon de nous parler. Est-ce que parler de façon arrogante et hautaine est une spécialité locale ? Parce que depuis que j'étais arrivée dans cet endroit, j'ai l'impression que presque tous les gens que j'y ai rencontré étaient comme ça.
Soudain, l'ange qui avait parlé fut entouré d'une lumière qui sur le coup, m'aveugla. Au fur et à mesure, j'arrivais à supporter cette lumière. Je pus voir que l'ange était accompagné de deux autres individus. Pando regarda en arrière. En suivant son regard, je vis que Tisei faisait face lui aussi à un ange. Ce dernier ne ferait pas long feu, ce n'était donc pas un souci.
L'ange tourna autour de Pando en l'observant, je lui trouvais un air malsain.

"Une aile noire c'est vraiment pas courant et ça correspond parfaitement à la description qu'on nous a faite des meurtriers. Quelques chose à dire avant qu'on s’occupe de votre cas ?"

Les autres anges commencèrent à avancer vers nous, mais j'étais paniquée, je n'arrivais plus à bouger : l'ange malsain avait placé son couteau sur la gorge de Pando.

"Je n'arrive pas à croire qu'une beauté pareille ait pu tuer de sang froid."

J'arrivai finalement à bouger, j'attrapai ma dague et m'apprêtai à la lancer sur l'ange malsain, lorsque Pando réussit finalement à la taper, et éloigner sa dague, que je m'empressai d'attraper pour ne pas que quelqu'un d'autre la prenne pour nous attaquer.
Pando répliqua :

"Vous n'avez même pas pris la peine de nous écouter. Nous n'avons pas tué de sang froid, c'était soit notre vie soit la leur. Ils nous ont attaqués en lâches !"

"C'est pas vraiment ce qu'on nous a raconté. Allez, rends-toi sans faire d'histoire tu auras peut-être une chance de survivre, par contre tes compagnons, leur chemin s’arrête ici."

Là, je repris totalement le contrôle de mes mouvements et de mes pensées. Je refusais qu'on nous considère comme des sanguinaires après ce qu'on avait subi. Je n'ai jamais voulu faire de mal à quelqu'un... Enfin jusqu'à ma rencontre avec les anges. Je crains que cette tuerie m'ait définitivement révélé un côté meurtrier que je m'efforçais de cacher. Mon sang bouillonnait, j'avais l'impression que j'allais exploser. J'avais envie de crier et de leur taper dessus. Pour l'instant, on se contentera de parler, plus ou moins calmement, si je me mettais à attaquer, je ne ferais que leur donner raison. Je rangeai donc ma dague, et dit :

"Ah parce que vous croyez tout ce qu'on vous raconte, vous ? De toute façon, j'ai l'impression que vous êtes tous comme ça ici : chacun pour soi, toujours à vous considérer supérieurs aux autres. Dès qu'il y a des personnes différentes, vous les méprisez. Vous êtes la pire chose à laquelle j'ai eu affaire de toute mon existence."

Les trois anges se regardèrent et éclatèrent de rire. Le malsain se rapprocha de moi, et se baissa légèrement, comme un adulte qui voulait réprimander un enfant.

"Oh, regardez ça... Je l'ai vexée ! Tu vas pas pleurer quand même ? Rassure-toi, quand je te tuerai, ça ne fera pas mal, je te le promets."

Il me caressa la tête. D'un geste, je dégageai sa main.

"Ne me touche pas !"

"Ah d'accord. Tu préfères comme ça ?"

Il entoura mon cou de ses énormes mains et me souleva. Il appuyait si fort que j'eus le souffle coupé. Je me débattais, mais en vain. Les anges riaient de plus en plus, et ma vision devenait trouble, et mes oreilles bourdonnaient, j'allais perdre connaissance, et peut-être même la vie. Qui était le tueur de sang froid, maintenant, l'ange ?
Soudain, je tombai violemment au sol. L'ange m'avait lâchée, je respirais à nouveau, et je repris une vision et une ouïe normales.
La raison pour laquelle l'ange m'avait lâchée était simple : Derath lui avait sauté dessus et l'avait immobilisé. L'ange n'était pas pour autant blessé, Derath n'ayant encore rien fait.
Je me relevai avec difficulté, et cette fois-ci, je sortis ma rapière. Il avait essayé de me tuer, donc tuer les assaillants était de la légitime défense, même si les autres n'avaient pas encore bougé, ils étaient complices.
Derath me regarda, comme s'il me demandait la permission de faire du mal à sa proie. Je hochai la tête sans hésitation, c'était mérité.
Derath lui mordit violemment le bras gauche, arrachant les cris de sa victime.
Je décidai de ne pas aller plus loin que ça, et de ne pas le tuer, pas pour l'instant.

"Ça suffira pour l'instant, Derath, merci."

Il s'arrêta immédiatement, mais immobilisait toujours l'ange, qui poussait des gémissements plaintifs. Je me tournai ensuite vers les deux autres :

"Vous voyez ce que vous nous forcez à faire ? Nous sommes des bonnes personnes, seulement les gens d'ici nous attaquent, nous n'avons pas d'autre choix que de nous défendre. Alors, vous voulez qu'on vous fasse pareil ou vous nous laissez parler ?"



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
84
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
10
Date d'inscription :
15/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 6 Mar - 21:09.
L'homme devant moi en répondez pas, il était pas très costaud, je le distinguais un peu. Il avait l'air faible :

"Nous voilà face à un drôle de groupe de voyageurs : une ange armée, un homme saoul avec une force impressionnante, une gamine aux cheveux écarlate et un gros chat." Puis une lumière apparue éclairant Pando entourée de trois hommes avec à quelques mètres Miu et Derath. J'étais à dizaine de mètres d'eux. "Une aile noire c'est vraiment pas courant et ça correspond parfaitement à la description qu'on nous a faite des meurtriers. Quelques chose à dire avant qu'on s’occupe de votre cas ?" Et puis saoul je le suis pas vraiment enfin je crois, ils verront bien si je suis ivre quand mon poing s'enfoncera dans leurs visages.

Celui devant moi ne répondez pas il me regardait, il devait faire partie de cette bande d'abrutis.

"Vous n'avez même pas pris la peine de nous écouter. Nous n'avons pas tué de sang froid, c'était soit notre vie soit la leur. Ils nous ont attaqués en lâches !"


"C'est pas vraiment ce qu'on nous a raconté. Allez, rends-toi sans faire d'histoire tu auras peut-être une chance de survivre, par contre tes compagnons, leur chemin s’arrête ici."

Je les regardais discuter et ce menaçait l'un l'autre.


"Ah parce que vous croyez tout ce qu'on vous raconte, vous ? De toute façon, j'ai l'impression que vous êtes tous comme ça ici : chacun pour soi, toujours à vous considérer supérieurs aux autres. Dès qu'il y a des personnes différentes, vous les méprisez. Vous êtes la pire chose à laquelle j'ai eu affaire de toute mon existence."

Les trois éclatèrent de rire devant ces propos. Leur chef se rapprocha de Miu et dit :


"Oh, regardez ça... Je l'ai vexée ! Tu vas pas pleurer quand même ? Rassure-toi, quand je te tuerai, ça ne fera pas mal, je te le promets."

"Ne me touche pas !"

"Ah d'accord. Tu préfères comme ça ?"


Il leva Miu par le coup et était entrain de l'étrangler mais je n'allais pas l'aider elle savait très bien se sortir de cette situation. Derath sauta sur l'homme et après que Miu se soit relevé il mordit le bras gauche de l'individu.

"Ça suffira pour l'instant, Derath, merci. Vous voyez ce que vous nous forcez à faire ? Nous sommes des bonnes personnes, seulement les gens d'ici nous attaquent, nous n'avons pas d'autre choix que de nous défendre. Alors, vous voulez qu'on vous fasse pareil ou vous nous laissez parler ?"

Je me tournai vers l'autre et dit :

« Franchement ton chef c'est pas une lumière, et je riais légèrement. Mais toi tu es le poids plume de l'équipe non ? Et je riais de nouveau devant lui. »

Il semblait s'énerver, il commençait à perdre son sang-froid et serrait ses poings.
« Au fait j'ai une question vous mangez du poulet non ? C'est pas un peu du cannibalisme venant vous ? » Et je riais encore et encore.

Il sortit son épée et commença à me pointer :

« Ola ! J'ai la chair de poule, tu me terrorises. Regarde, je sortis mon couteau, moi aussi j'en ai un » Je le faisais passer d'une main à l'autre et le fis tomber. « Ah ! Bah maintenant j'en ai plus ! Et puis tu peux toujours m'attaquer mais tu vas y laisser des plumes comme les trois pigeons d'hier. »

Et j'éclatais de rire devant lui. Il s'avança, et enfonça son poing gauche dans mon ventre. Cela me fais soulever de quelques centimètres et je crachais sur l'alcool dans ma bouche parterre.

« Tu vas passer l'arme gauche l'emplumé. »

PNJ & Esprit taquin de la forêt
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
26
Niveau :
100
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 9 Mar - 20:17.
Petit Kobold, éloigné de ton refuge, tu t'es aventuré dans un coin de forêt. Grand mal t'en a pris ! Car alors que tu te baladais, le paysage changea du tout au tout. Mais tu n'eu guère plus que le temps d'entendre un rire féminin résonner, que déjà, le paysage changea une nouvelle fois. Mais regarde, là-bas, ne serait-ce pas un village ? Peut-être quelqu'un pourra-t-il t'indiquer le chemin vers ton chez-toi... Si du moins, tu parviens à te faire écouter, au milieu de tout ce tumulte.

Skorian se joindra à votre rp, libre à vous de décider s'il intervient de suite ou pas. Bon jeu !



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 9 Mar - 20:33.
J'observais avec stupeur le paysage changer, observant tout autours de moi, espérant trouver quelque chose de familier, en vain. Je pris donc le chemin de ces lueurs étrange : Dans ce crépuscule, les bois se faisaient terrifiants et je pouvais voir mes écailles blêmir, devenant blanches comme l'os sous l'effet de la terreur qui m'envahissait.

*Ou suis-je ? J'ai parcourus cette forêt une bonne dizaine de fois et je n'avais jamais vu un endroit comme ça ? On se croirait dans un autre pays, avec de la chance, ces villageois pourront m'indiquer mon chemin*

Un frisson glacé me parcourut, me forçant à me blottir de plus belle dans mon manteau, seul chose qui me rattachait encore à chez moi. J'ai finis par atteindre le village, et, attiré par un tumulte de cri, je me suis dirigé vers une ruelle. Il y avait une petite foule, six d'entre eux portaient, à mon grand étonnement, des ailes rattachées aux dos, dont une gamine aux cheveux rouges et aux ailes entièrement noires, et une jeune femme dont les ailes étaient chacune d'une couleur différente, il y avait aussi un humain blond portant un vêtement azur et un énorme félin, je me suis approché doucement, ils semblaient se battre, et, malgré ma peur, j'étais curieux de savoir ce qui allait se passer. J'ai vu l'un des ailés étrangler la fillette avant que le fauve ne la libère, et j'entendait d'une oreille distraite l'humain provoquer les anges.

"Il se passe quoi ici, où suis-je ?!"

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
88
Localisation :
Quelque part en France
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t377-a-la-decouverte-de-pando#3189
Âge de votre personnage :
20 ans
Possessions :
Chemisier noir, jupe longue noire et short
Arc en bois avec quelques flèches
Amulette Karia
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
03/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 9 Mar - 21:36.
Miu avait saisit la dague que j'avais éloigné de son porteur, ainsi les autres ne pouvait pas la prendre. Et elle rajouta :
"Ah parce que vous croyez tout ce qu'on vous raconte, vous ? De toute façon, j'ai l'impression que vous êtes tous comme ça ici : chacun pour soi, toujours à vous considérer supérieurs aux autres. Dès qu'il y a des personnes différentes, vous les méprisez. Vous êtes la pire chose à laquelle j'ai eu affaire de toute mon existence."
Je partageais également son point de vue, c'est ce que les anges étaient et je devais être.  L'ange qui m'avait menacé regarda ses camarades. Ils riaient, leur rire me fit frissonner.  Puis le pseudo-chef se déplaça vers Miu et s'abaissa à son niveau :

"Oh, regardez ça... Je l'ai vexée ! Tu vas pas pleurer quand même ? Rassure-toi, quand je te tuerai, ça ne fera pas mal, je te le promets."

Il lui caressa la tête mais Miu dégagea sa main

"Ne me touche pas !"

"Ah d'accord. Tu préfères comme ça ?"
Il souleva Miu par la gorge. Je fis quelques pas mais je fus vite arrêter par un des hommes qui me bloquait le passage. Ils riaient. Je ne pouvais quitté Miu des yeux. J'avais envie de les voir mourir.

Je ne vis même pas quand Derath s'étais élancé, mais il était maintenant sur l'ange qui avait étranglé Miu. Derath mordais le bras de sa victime lui faisant pousser des cris à donner la chair de poule. Miu s'étais relevé, rapière à la main. Elle était déterminé à en découdre.

J'essayais de voir Tisei, mais la lumière ne projetais pas assez pour que je le vois clairement. Si l'ange qui étais au sol utilisais de la magie, elle devait demandé de pas mal d’énergie et vu dans quel état il était la lumière ne tardera pas à disparaître. Il fallait donc pas tarder à les mettre hors d'état. Mais Tisei parlait suffisamment fort, surement du à l'alcool dans le sang, pour que je puisse distinguer ces paroles :

« Franchement ton chef c'est pas une lumière, et je riais légèrement. Mais toi tu es le poids plume de l'équipe non ? Et je riais de nouveau devant lui. »

Il semblait s'énerver, il commençait à perdre son sang-froid et serrait ses poings.
« Au fait j'ai une question vous mangez du poulet non ? C'est pas un peu du cannibalisme venant vous ? »

« Ola ! J'ai la chair de poule, tu me terrorises. Regarde, je sortis mon couteau, moi aussi j'en ai un"

« Ah ! Bah maintenant j'en ai plus ! Et puis tu peux toujours m'attaquer mais tu vas y laisser des plumes comme les trois pigeons d'hier. »


« Tu vas passer l'arme gauche l'emplumé. »

Il riait et continuais de provoquer son ennemi avec des blagues douteuses, au point de nous comparer à une vulgaire volaille ce que je n’appréciais guère.  Jusqu’à ce que je n'entendais plus de rire, le premier coup avait surement été donné.

Les deux anges quand a eu avaient reculés, intimider par la présence de Derath et surement par les cris de leur compagnon. Ils allaient abandonner leur camarade, ça je ne les laisserai pas faire. J'encocha une flèche et commença à me placer en position de tir quand une voix attira mon attention.

"Il se passe quoi ici, où suis-je ?!"
Je regarda furtivement d'ou provenait la voix, elle était audible donc le propriétaire de cet voix n'était pas loin. Et je vis une silhouette qui n'avait rien d'un humain ni d'un ange.  On avais de nouveau un témoin, mais pour le moment c'était les deux lâches qui m’intéressait. Je tirai la flèche, mon dos brulait et mon bandage me génait, lorsque que je relacha la corde, la fleche s'enfonça dans la cuisse d'un des deux mais elle n'était pas profondément enfoncé. Mais cela suffit à le faire tomber au sol. Celui encore debout se figea sur place. J'essayai de garder un voix froide et menaçante :

"On attaque, on fait les malins mais des que le vent tourne, on fuis la queue entre les jambes en laissant ses compagnons derrières ?"

Je regarda en direction de la voix nouvelle :
"Tu es la ou tu risques de d'attirer le plus d'ennuies. Tu devrais oublier ce que tu as vu et partir d'ici."
Les anges ne croiront rien de la part d'un être qui n'est pas semblable à eux alors autant l'épargner.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 10 Mar - 21:14.
Je n'obtins pas de réponse de la part des anges. Au moins, ils n'osaient plus bouger, ce qui n'était pas plus mal. En revanche, j'entendis Tisei faire une succession de jeux de mots douteux, et je l'entendis comparer les anges à des poulets. Je veux bien qu'il soit malade, mais il ne devait pas oublier que Pando est aussi un ange...
Soudain, il se baissa pour ramasser quelque chose, et l'ange qui lui faisait face en a profité pour le frapper. Tisei semblait enragé par ce coup bas et le menaça.

Les deux anges qui étaient encore debout reculaient, ils allaient probablement s'enfuir.
J'entendis également quelqu'un parler :

"Il se passe quoi ici, où suis-je ?!"

Lorsque je regardai vers la direction d'où provenait la voix, je distinguais une silhouette qui n'avait pas l'air humanoïde. Il n'avait pas l'air d'être notre ennemi, au contraire je pense que les anges en auront après lui aussi, vu qu'il a l'air étranger à ce village.
Je voulus lui répondre, mais je fus coupée par le tir de Pando : sa flèche s'était plantée dans la cuisse d'un des deux anges, le faisant tomber. Le dernier était figé de surprise.

"On attaque, on fait les malins mais dès que le vent tourne, on fuit la queue entre les jambes en laissant ses compagnons derrière ?"

Pando semblait vraiment menaçante ainsi, elle semblait prête à décocher une deuxième flèche. C'était compréhensible, nous nous sommes fait attaquer deux fois en l'espace de deux jours, et ça joue sur les nerfs. Marre de devoir toujours se justifier de ce que l'on a fait, alors que nous ne sommes pas des criminels. Même si nos actions pouvaient le faire penser, nous ne sommes pas des avides de sang, on a juste envie que l'on nous fiche la paix pour une fois.

"Tu es là où tu risques de d'attirer le plus d'ennuis. Tu devrais oublier ce que tu as vu et partir d'ici."

Elle semblait s'adresser au nouvel arrivant. C'est vrai qu'il devait s'éloigner au vu des circonstances, puis qu'il risque de se faire attaquer, mais je pensais qu'il valait quand même mieux faire de ce nouvel arrivant un allié, ça ferait toujours de la force en plus... Enfin, s'il ne nous prenait pas pour des sanguinaires.
D'un autre côté, je me disais que ma pensée était plutôt égoïste : s'il venait à devenir notre allié, il serait considéré comme notre complice, alors qu'il n'est au courant de rien... Cela l'exposerait à des risques considérables.

"Elle a raison, fuis pendant que tu le peux, on n'est pas trop les bienvenus ici, vois-tu. Ne fais pas la même erreur que nous."



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
84
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
10
Date d'inscription :
15/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 10 Mar - 21:44.
"Il se passe quoi ici, où suis-je ?!"

Oh non encore un autre qui viens nous embêter, je vais devoir le tuer si il a tout vu. Après tout une victime de moi ou de plus c'est pas cela qui va me gêner. Le coup que m'avais porté mon opposé m'avait provoqué un mal au ventre horrible. J'avais l'impression que mes intestins essayaient de sortir.

"Tu es là où tu risques de d'attirer le plus d'ennuis. Tu devrais oublier ce que tu as vu et partir d'ici."

"Elle a raison, fuis pendant que tu le peux, on n'est pas trop les bienvenus ici, vois-tu. Ne fais pas la même erreur que nous."

Je me tournai quelque secondes pour voir un être assez étrange qui s'approchait, il n'avait pas l'air très fort mais je ne serais pas aussi clément que les deux autres, je n'y prêtai pas vraiment attention, il fallait que je me concentre juste sur l'ange. Je sentis ma tête tourner je m'appuyais contre un pan de mur. Je sentais que mon estomac se tortillait dans tout les sens. Je ne pouvais plus rien l'inévitable arriva, Je répandis mon repas sur le sol. Devant mon opposant. Je relevais la tête :

« Ah ! Ça va mieux là, je vais pouvoir te détruire vermine ! »

Il ne répondit pas ce qui avait le don de m'agacer encore plus. Je fonçais vers lui et tentai de lui asséner un coup dans la tête mais il l'esquiva de justesse. J'avais beau avoir bu, mes réflexes en combat étaient quand même un peu présents. Je relevai mon coude qui se logea dans sa mâchoire. Il fut propulsé d'un mètre et de multiples dents tombèrent.

« Alors on est pas assez fort pour battre un démon ? Quel dommage ! C'était ta dernière erreur, ta vie va prendre fin ici même ! »

Je le soulevai pas le crâne le levai et le plaquai violemment au sol. Il était bien mort. Je me tournais.

« Maintenant au tour des témoins, j'ai plus envie de courir partout ! »

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 10 Mar - 22:59.
J'observais cette bataille tourner au massacre, l'un des ailés prenant une flèche dans la cuisse, et un autre se retrouvant projeté d'un coup de poing dans le mur d'une maison, et en même temps, j'entendais les phrases lancées à mon égard.

"Tu es là où tu risques de d'attirer le plus d'ennuis. Tu devrais oublier ce que tu as vu et partir d'ici."

"Elle a raison, fuis pendant que tu le peux, on n'est pas trop les bienvenus ici, vois-tu. Ne fais pas la même erreur que nous."

"Maintenant au tour des témoins, j'ai plus envie de courir partout !"

Je fis un pas en arrière, me protégeant le visage avec mes bras, malgré l'obscurité, je voyais que mes écailles avaient pris la couleur de l'os, et je sentais de froides larmes couler sur mes joues.

"J...je ne veux pas de p....problème, je vous promet que j....je ne dirais rien, je veux juste savoir où je suis, et rentrer chez moi, p...pitié, ne me faites pas de mal."

Sur ces mots, mes jambes m'ont lâché, j'observais avec effroi l'homme blond, fermant les yeux dans un sanglot.

*Ma vie allait elle se finir si tôt ? Je venais à peine d'y goûter et voila que j'allais être exécuté à cause d'un malentendu.*



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
88
Localisation :
Quelque part en France
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t377-a-la-decouverte-de-pando#3189
Âge de votre personnage :
20 ans
Possessions :
Chemisier noir, jupe longue noire et short
Arc en bois avec quelques flèches
Amulette Karia
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
03/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 12 Mar - 1:30.
Je fixai, dans les yeux ,le dernier ange debout. Il nous bougeait pas paralysé par la peur. Celui au sol tentait en vain de retirer ma flèche. Et l'ange au sol gémissait toujours la lumière disparaissait peu à peu. Je me tournai vers Miu qui semblait regarder la silhouette
"Elle a raison, fuis pendant que tu le peux, on n'est pas trop les bienvenus ici, vois-tu. Ne fais pas la même erreur que nous."
Le ton qu'elle était plus amicale que le mien. J'espérais qu'il allait suivre nos conseils.
J'entendis un vomissement du coté de Tisei. Je tourna la tête pour voir mais rien je ne voyais quasiment rien. Mais la voix de Tisei se faisait toujours entendre :
« Ah ! Ça va mieux là, je vais pouvoir te détruire vermine ! »

L'ange qui n'avait pas bougé jusque la profita de ce moment d'inattention pour me sauter à la gorge. Le choc de la chute me fit crier, la douleur de mon dos était vive, j'avais l'impression de prendre feu. Et le poids de l'ange ne faisait qu'empirer la situation je tentais de le repousser. Il sorti d'une de ses poches une lame qu'il faisait tourner dans sa main. Un sourire malveillant et sadique apparaissait sur son visage.
Tu sais ce qu'on fait au traître dans ton genre ? Par exemple on pourrai corriger cette horrible couleur de plume, qu'es ce que tu en penses ?
Il commençait à approcher sa lame de mon aile noir et son autre main serrai ma gorge. Je respira et me concentra, et maintenu son regard tout en gardant mon calme et évitant de paniquer. Il fut déconcentrer un instant, j'en profita pour taper sur sa main et lui faire lâcher la lame. Il se pencha pour la récupérer, je me dégagea de son emprise en roulant sur le coté. Je dégagea en vitesse une fleche de ma ceinture et me jeta sur lui. Il ne faisait plus aucun mouvement et plus aucun bruit, j'avais du sang plein les mains et des éclaboussures sur le visage . Je relevais la tête, la fleche s'étais planté dans la nuque de l'ange.

J'entendais au loin Tisei :
"Maintenant au tour des témoins, j'ai plus envie de courir partout !"
Quel témoin ? Parlait il de l’étrange silhouette ? Et puis de nouveau cette voix :

"J...je ne veux pas de p....problème, je vous promet que j....je ne dirais rien, je veux juste savoir où je suis, et rentrer chez moi, p...pitié, ne me faites pas de mal."
Il avait l'air très intiimidé par Tisei, au moins il ne chercherai pas à retourner sa veste contre nous mais que Tisei l'achève ne me faisait pas envie.

Tisei, déjà que l'on nous accuse de meurtres, c'est inutile d'en avoir un de plus sur le dos.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 12 Mar - 17:34.
Après ça, j'entendis Tisei vomir, puis menacer l'ange qui lui faisait face, avant de le tabasser. Il avait beau être malade, quand il s'agissait de combat, il était toujours en forme.
Au même moment, le dernier ange qui était en forme bondit sur Pando et s'apprêtait à lui trancher une aile. Je m'approchai pour l'aider, mais elle réussit à se dégager, et j'entendis un bruit, comme si elle avait planté quelque chose dans l'ange. Comme la lumière qui émanait du leader diminuait, il m'était difficile de savoir ce que Pando avait fait. En tout cas, son assaillant devait être mort, puisque je ne l'entendais plus.
De mon côté, je regardais le leader souffrir de sa morsure au bras. Ce n'était pas une blessure mortelle, il fallait donc que je le finisse moi-même. Je fis signe à Derath de s'éloigner pour que j'approche plus facilement de l'ange. La faible lumière qui l'entourait me laissait voir son regard noir.
Il tenta de me frapper, mais il était devenu tellement faible que je l'interceptai facilement. Je plaça ma main sur sa bouche pour étouffer ses plaintes, fermai les yeux pour ne pas le regarder en face, et planta la dague que j'avais ramassé en plein dans son cœur.
La lumière qui l'entourait finit par complètement s'effacer.
Soudain, j'entendis Tisei dire :


"Maintenant au tour des témoins, j'ai plus envie de courir partout !"

Les témoins ? Parlait-il du nouvel arrivant ?
Ce dernier répondit en pleurant, il avait l'air terrifié :

"J...je ne veux pas de p....problème, je vous promet que j....je ne dirais rien, je veux juste savoir où je suis, et rentrer chez moi, p...pitié, ne me faites pas de mal."

Pando intervint :

"Tisei, déjà que l'on nous accuse de meurtres, c'est inutile d'en avoir un de plus sur le dos."

Elle voulait éviter le meurtre mais n'avait pas pour autant l'air d'avoir envie d'aider le nouveau venu. Bon, il est vrai qu'il n'avait pas choisi le meilleur moment ni le meilleur endroit pour nous rencontrer, mais ce n'était en rien sa faute, il n'était pas au courant.
Et puis, c'était le seul être qu'on a rencontré qui ne cherchait pas à nous tuer ou à nous piéger, ce qui était en soi un véritable exploit, même si c'était sûrement plus pas peur que par simple sympathie.
Je m'avança entre Tisei et l'inconnu, et m'adressai à Tisei :

"Bon écoute, Pando a raison. Inutile de s'en prendre à lui, il ne nous a pas attaqué. Je ne te laisserai pas faire ça, tu ne ferais que confirmer les rumeurs que diffusent ces enfoirés. Laisse-moi au moins le temps de lui expliquer ce qui se passe, tu veux ?"

Je me tournai ensuite vers l'inconnu :

"Je suis désolée que tu aies vu ce carnage, tu n'es vraiment ps arrivé au bon moment. Pour te répondre, ici, nous sommes chez les anges, et il se trouve que ceux-ci n'aiment pas les étrangers et ils nous attaquent sans arrêt. Par contre, je ne sais pas comment te faire rentrer chez toi, puisque je ne sais pas où tu habites et je ne connais pas bien l'endroit où nous sommes actuellement. Et, dernière chose, je te conseille de ne pas venir avec nous, mais si tu décides quand même de nous suivre, prépare-toi à devoir tuer et fais-toi à l'idée que tu peux mourir n'importe quand."

Bon, là, je crois qu'il ne devrait pas trop avoir envie de venir avec nous...



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
84
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
10
Date d'inscription :
15/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 12 Mar - 18:00.
J'avançais vers cet être qui était plutôt étrange. Je vis Pando tuer un ange et Miu achever l'autre.

"J...je ne veux pas de p....problème, je vous promet que j....je ne dirais rien, je veux juste savoir où je suis, et rentrer chez moi, p...pitié, ne me faites pas de mal."

Il avait l'air complètement terrorisé par mon approche.

"Tisei, déjà que l'on nous accuse de meurtres, c'est inutile d'en avoir un de plus sur le dos."

Je la regardai et dis :

« J'en ais rien à faire que c'est idiots me traitent de meurtrier sans preuve ou pas. Tôt ou tard de toute façon ils vont quand même m'accuser pour une chose bidon. »

Et je continuais mon avancée. Mais Miu s'intercala sur mon chemin pour me stopper :

"Bon écoute, Pando a raison. Inutile de s'en prendre à lui, il ne nous a pas attaqué. Je ne te laisserai pas faire ça, tu ne ferais que confirmer les rumeurs que diffusent ces enfoirés. Laisse-moi au moins le temps de lui expliquer ce qui se passe, tu veux ?"

J'allais pas attaquer Miu, ça faisait un moment que j'étais dans ce groupe donc je n'allais pas me mettre à les tuer. Enfin par pour une telle raison. Elle se retourna vers lui et dit :


"Je suis désolée que tu aies vu ce carnage, tu n'es vraiment ps arrivé au bon moment. Pour te répondre, ici, nous sommes chez les anges, et il se trouve que ceux-ci n'aiment pas les étrangers et ils nous attaquent sans arrêt. Par contre, je ne sais pas comment te faire rentrer chez toi, puisque je ne sais pas où tu habites et je ne connais pas bien l'endroit où nous sommes actuellement. Et, dernière chose, je te conseille de ne pas venir avec nous, mais si tu décides quand même de nous suivre, prépare-toi à devoir tuer et fais-toi à l'idée que tu peux mourir n'importe quand."

Je gloussais un peu et dis :

« De toute façon regarde-le. Il n'a rien d'un combattant. Quand il tombera sur le moindre ange sachant manier une arme, ne serais-ce qu'un peu, il se fera découper. Et si il nous suit, ils vont l'attaquer en premier car il à l'air le plus faible. Et sans vouloir être offensant envers toi Miu mais, même toi tu as l'air plus dangereuse. »

Et je baillais assez fort après ces dires. Je commençais à avoir sommeil. Je tournai le dos à cette personne et commençai à me diriger vers l'auberge.

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 12 Mar - 18:15.
J'écoutais attentivement leurs dires, me redressant.

"Tisei, déjà que l'on nous accuse de meurtres, c'est inutile d'en avoir un de plus sur le dos."

"J'en ais rien à faire que c'est idiots me traitent de meurtrier sans preuve ou pas. Tôt ou tard de toute façon ils vont quand même m'accuser pour une chose bidon."

"Bon écoute, Pando a raison. Inutile de s'en prendre à lui, il ne nous a pas attaqué. Je ne te laisserai pas faire ça, tu ne ferais que confirmer les rumeurs que diffusent ces enfoirés. Laisse-moi au moins le temps de lui expliquer ce qui se passe, tu veux ?"

"Je suis désolée que tu aies vu ce carnage, tu n'es vraiment ps arrivé au bon moment. Pour te répondre, ici, nous sommes chez les anges, et il se trouve que ceux-ci n'aiment pas les étrangers et ils nous attaquent sans arrêt. Par contre, je ne sais pas comment te faire rentrer chez toi, puisque je ne sais pas où tu habites et je ne connais pas bien l'endroit où nous sommes actuellement. Et, dernière chose, je te conseille de ne pas venir avec nous, mais si tu décides quand même de nous suivre, prépare-toi à devoir tuer et fais-toi à l'idée que tu peux mourir n'importe quand."

"De toute façon regarde-le. Il n'a rien d'un combattant. Quand il tombera sur le moindre ange sachant manier une arme, ne serais-ce qu'un peu, il se fera découper. Et si il nous suit, ils vont l'attaquer en premier car il à l'air le plus faible. Et sans vouloir être offensant envers toi Miu mais, même toi tu as l'air plus dangereuse."

Je me suis donc adressé au dénommé Tisei, le suivant.

"Tu me crois incapable de me battre ? Je suis, pour ta gouverne, capable de me défendre, et puis, je crois bien que vous êtes mon seul espoir de rentrer chez moi à Trev'Hulg, vu que selon vos dire les autochtones ne sont pas très amicaux, je propose de refaire les présentations de manière plus usuelle."

J'ai porté mon regard vers le groupe, mes écailles reprenant leur couleur verte habituelle, avant de reprendre.

"Je suis Skorian Strekzan, fils adoptif d'un tailleur de Trèv'Hulg, et, même si notre rencontre ne s'est pas déroulée de manière classique, je suis ravi de faire votre connaissance."[/i]

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
88
Localisation :
Quelque part en France
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t377-a-la-decouverte-de-pando#3189
Âge de votre personnage :
20 ans
Possessions :
Chemisier noir, jupe longue noire et short
Arc en bois avec quelques flèches
Amulette Karia
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
03/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 14 Mar - 20:06.
La lumière avait maintenant disparu l'ange était donc mort. Mais ça signifiait que Miu avait du l'achever, car il n'avait pas pu décéder suite à une morsure d'un fauve. Je ne voyais rien mais je me laissa guider par la voix de Tisei :

"J'en ais rien à faire que c'est idiots me traitent de meurtrier sans preuve ou pas. Tôt ou tard de toute façon ils vont quand même m'accuser pour une chose bidon."
Tisei peut être sous l'effet de l'alcool, avait des paroles égoïstes et Miu alors ? Elle n'avait pas envie d’être accusé de meurtrière elle. Mais pourtant ces propos était vrai les anges ne supporteront pas les étrangers et Tisei étant un démon notre ennemi naturel, les anges feront tout pour l'exterminer.

En me déplaçant quelques choses m’agrippa la cheville manquant de me faire tomber. Je venais de me rappeler qu'un ange était toujours en vie. Il serait fort ma cheville et ne semblait pas avoir abandonné. J'arrivais à peine à distinguer sa silhouette,je m'abaissa. Je distinguais sa tête je la toucha et laissa glisser ma main mais il l'a dégagea d'un mouvement bref. Je chuchota pour que personne n'entende :
Tu aurais du rester dans l'ombre, mais tu as au moins l'honneur de ne pas être lache. Repose en paix.
Maintenant que je savais la position de sa nuque il était vulnérable, j'avais encore la flèche rempli de sang de l'autre l'ange. Je ferma les yeux et frappa le plus fort possible au niveau de sa nuque. Plus de bruit de respiration, et je pouvais dégager ma cheville facilement. Je chercha mes flèches et me releva, mon dos me brulait j'avais qu'une envie c'était dormir. Chaque pas me semblait sur-humain, sur le coup de la pression j'avais forcer et mon dos n'était plus maintenu par le bandage. Mais ce n'était pas le moment, il restait encore ce dernier témoin qui était surement aussi apeuré que je l'avais été à ma rencontre avec Tisei, voir beaucoup plus. Tisei était surement quelqu'un de très gentil mais son agressivité pouvait faire peur. Grace à la voix de Miu je réussi à les rejoindre:

"Bon écoute, Pando a raison. Inutile de s'en prendre à lui, il ne nous a pas attaqué. Je ne te laisserai pas faire ça, tu ne ferais que confirmer les rumeurs que diffusent ces enfoirés. Laisse-moi au moins le temps de lui expliquer ce qui se passe, tu veux ?"
Elle se tourna vers l'inconnu :
"Je suis désolée que tu aies vu ce carnage, tu n'es vraiment ps arrivé au bon moment. Pour te répondre, ici, nous sommes chez les anges, et il se trouve que ceux-ci n'aiment pas les étrangers et ils nous attaquent sans arrêt. Par contre, je ne sais pas comment te faire rentrer chez toi, puisque je ne sais pas où tu habites et je ne connais pas bien l'endroit où nous sommes actuellement. Et, dernière chose, je te conseille de ne pas venir avec nous, mais si tu décides quand même de nous suivre, prépare-toi à devoir tuer et fais-toi à l'idée que tu peux mourir n'importe quand."
Tisei ne semblait pas convaincu :
"De toute façon regarde-le. Il n'a rien d'un combattant. Quand il tombera sur le moindre ange sachant manier une arme, ne serais-ce qu'un peu, il se fera découper. Et si il nous suit, ils vont l'attaquer en premier car il à l'air le plus faible. Et sans vouloir être offensant envers toi Miu mais, même toi tu as l'air plus dangereuse."
Je comprenais Tisei, je ne connaissais pas cet être et l'idée qu'il nous suive ne me plaisait pas tellement. Il pouvait parfaitement être un bandit ou un voleur souhaitant profiter de notre gentillesse. Mais Tisei faisait l'erreur de le sous estimer.
"Tu me crois incapable de me battre ? Je suis, pour ta gouverne, capable de me défendre, et puis, je crois bien que vous êtes mon seul espoir de rentrer chez moi à Trev'Hulg, vu que selon vos dire les autochtones ne sont pas très amicaux, je propose de refaire les présentations de manière plus usuelle."
A Trev'Hulg ? Je ne connaissais pas, en faite je ne connais rien de ce monde. L'etre eu un comme un changement de couleur de peau, si s'en était mais il faisait si noir que je ne voyais rien.
"Je suis Skorian Strekzan, fils adoptif d'un tailleur de Trèv'Hulg, et, même si notre rencontre ne s'est pas déroulée de manière classique, je suis ravi de faire votre connaissance."

Enchantée Skorian je suis Pando. Je ne sais pas où se situe Trèv.. je ne sais quoi, la seule chose que je peux te dire ici on est sur un territoire peuplé uniquement d'ange, mes semblables. Je te préviens toute suite notre trajet est rempli d'embuche et la mort nous coure aux trousses. Sur cela je vais trouver ou dormir.
Tisei baillai et nous avait tourner le dos et avait commencer à avancer. Je lui emboîta le pas, j'avais l'impression que mes jambes allait me lâcher et que je prenais feu. On marcha pas très longtemps avant de voir un bâtiment avec des fenêtres illuminées, on pouvait discerner une inscription au dessus de la porte : Auberge.
J'entrais, il y avait une ange plutôt ronde derrière un comptoir entrain de broder une sorte de chiffon. Je fis un pas vers elle et lui demanda :
Excusez-moi, vous reste-t-il des chambres ?
Non, aucune je suis désolé.
La femme se méfia surement à la présence de Skorian. Mais plutôt que de l'agresser je préférai rentrer dans son jeu.
Meme le grenier, nous ira ainsi vous n'aurez pas de soucis avec votre clientèle si c'est le problème.
La femme sembla reflechir et se leva et me fis signe de la suivre. On pris les esclavier pour arriver au dernier étage. A l'aide d'une barre elle fit descendre une echelle et attendis que nous soyons tous montés pour fermer derrière.

La salle était poussiéreuse mais surtout petite ce qui me gênait énormément. Je sentais la panique me recouvrir. Il me fallait de l'air, une ouverture. Je vis une fenêtre, elle semblait pouvoir s'ouvrir. Je m'elança pour l'ouvrir. L'air frais de la nuit était reposant. Une fois calmée je fis le tour de la pièce, je vis plusieurs matelas sans sommiers en mauvais état mais c'était déjà ça, j'avais déjà dormi dehors alors je n'allait pas me plaindre, et puis en fouillant à tout les coups on trouverai des draps. Je me tourna vers les autres :
Attendez vous à un reveil matinal, il faut mieux quitter la zone rapidement.Et on reprendra les recherches demain.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 15 Mar - 21:21.

Dernière édition par Miu le Jeu 17 Mar - 19:25, édité 1 fois
Tisei me répondit avec un ton sarcastique :

" De toute façon regarde-le. Il n'a rien d'un combattant. Quand il tombera sur le moindre ange sachant manier une arme, ne serais-ce qu'un peu, il se fera découper. Et si il nous suit, ils vont l'attaquer en premier car il à l'air le plus faible. Et sans vouloir être offensant envers toi Miu mais, même toi tu as l'air plus dangereuse."

D'une part, il était peut-être un peu tôt pour juger le nouvel arrivant, il était paniqué, et on est rarement dans son état normal en état de panique. Et deuxièmement "Même toi tu as l'air plus dangereuse."... Comment étais-je censée le prendre ?
Bon, en même temps, venant de Tisei, cela ne m'étonnait pas vraiment, il n'était pas du genre à mâcher ses mots.
Il se mit à bailler, et partit devant.
Le nouvel arrivant n'avait pas l'air d'apprécier les paroles de Tisei, et il se défendit :

"Tu me crois incapable de me battre ? Je suis, pour ta gouverne, capable de me défendre, et puis, je crois bien que vous êtes mon seul espoir de rentrer chez moi à Trev'Hulg, vu que selon vos dire les autochtones ne sont pas très amicaux, je propose de refaire les présentations de manière plus usuelle. Je suis Skorian Strekzan, fils adoptif d'un tailleur de Trèv'Hulg, et, même si notre rencontre ne s'est pas déroulée de manière classique, je suis ravi de faire votre connaissance."

Trèv'Hulg ? Il venait donc de la ville qui avait été attaquée par les dragons ? Moi qui pensait que tous les habitants avaient fini par déserter cette ville, je m'étais peut-être trompée... A moins que ce fameux Skorian soit arrivé ici en désertant sa ville.
Pando répondit avant que je ne puisse parler :

"Enchantée Skorian je suis Pando. Je ne sais pas où se situe Trèv.. je ne sais quoi, la seule chose que je peux te dire ici on est sur un territoire peuplé uniquement d'ange, mes semblables. Je te préviens toute suite notre trajet est rempli d'embûches et la mort nous court aux trousses. Sur cela je vais trouver où dormir."

Elle s'empressa de suivre Tisei. Je fis donc de même en vérifiant que Skorian nous suivait bien.
Au bout d'un moment, nous arrivâmes devant un bâtiment sur lequel il était écrit "Auberge".
Nous y entrâmes, et Pando demanda à une femme :

"Excusez-moi, vous reste-t-il des chambres ? "

La femme répondit, d'un air méfiant :

"Non, aucune je suis désolée."

Il était évident qu'elle mentait. Et encore, elle n'était pas au courant du carnage d'il y a quelques minutes. Elle aurait été encore plus réticente sinon.

"Même le grenier, nous ira ainsi vous n'aurez pas de soucis avec votre clientèle si c'est le problème."

La femme nous conduit donc jusqu'au fameux grenier,à l'aide d'une échelle. Derath ne pouvait pas monter, je me demandais où il allait dormir...
La salle était petite, poussiéreuse et plutôt désagréable. Pando s'empressa d'ouvrir la fenêtre. La femme s'en alla en déposant une bougie pour éclairer la chambre.
Pando trouva plusieurs matelas, pendant que je cherchais des draps.

"Attendez vous à un réveil matinal, il faut mieux quitter la zone rapidement. Et on reprendra les recherches demain."

Elle avait raison. Il faut qu'on parte le plus vite possible d'ici. J'aimerais tellement pouvoir quitter ce territoire plein d'anges, je voulais revenir là où j'étais avant, c'était tellement plus calme.
Une fois les matelas installés et entourés des draps, je m'installai sur le mien.
Je repensai à ce que Skorian avait dit, comme quoi il venait de Trèv'Hulg. Il fallait que je lui demande.

"Skorian, tu viens bien de Trèv'Hulg, c'est ça ? J'y suis déjà allée, mais je crois qu'ici nous en sommes très très loin. Tu vas pas rentrer chez toi demain la veille..."



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
84
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
10
Date d'inscription :
15/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 16 Mar - 15:10.
"Tu me crois incapable de me battre ? Je suis, pour ta gouverne, capable de me défendre, et puis, je crois bien que vous êtes mon seul espoir de rentrer chez moi à Trev'Hulg, vu que selon vos dire les autochtones ne sont pas très amicaux, je propose de refaire les présentations de manière plus usuelle. Je suis Skorian Strekzan, fils adoptif d'un tailleur de Trèv'Hulg, et, même si notre rencontre ne s'est pas déroulée de manière classique, je suis ravi de faire votre connaissance."

Je fis un petit rire sarcastique l'ignorai et dis bas :

« Bah j'aurais l'occasion de le voir plus tard. »

On entra dans une auberge et Pando pris la parole :

"Excusez-moi, vous reste-t-il des chambres ? "

"Non, aucune je suis désolée."

"Même le grenier, nous ira ainsi vous n'aurez pas de soucis avec votre clientèle si c'est le problème."

Une ange nous guida jusqu'à l'endroit pour dormir. Une fois dedans Pando se dirigea vers la petite fenêtre et l'ouvris.

"Attendez vous à un réveil matinal, il faut mieux quitter la zone rapidement. Et on reprendra les recherches demain."

Même si le fait de devoir chercher un ange qui se baladait dans la zone ne m'enchantais guère mais je devais le faire pour être un peu tranquille dans ce peuple.

"Skorian, tu viens bien de Trèv'Hulg, c'est ça ? J'y suis déjà allée, mais je crois qu'ici nous en sommes très très loin. Tu vas pas rentrer chez toi demain la veille..."

Je répondis tout de suite en m'adressant à Pando et Miu :

« Au fait pourquoi vous le laissez nous suivre, on connaît rien de lui et contrairement à la fois où on s'est rencontré il a aucune raison. C'est peut-être un brigand ou quelque chose et il a inventé cette histoire pour nous faire croire qu'il est une bonne personne. »


Je me tournai vers Skorian et dis :

« Je te tiens à l'oeil toi, tu auras probablement jamais ma confiance. Bon sur ce bonne nuit. »

Et je me laissai tomber sur mon lit et m'endormis.

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 16 Mar - 17:46.
Le blond m'ignora avec dédain, mais au moins, j'en savais un peu plus, j'étais en terre des anges.J'ai conclut que c'étais le nom de ces hommes ailées et ai suivi l'ange aux ailes étrange jusqu'à une sorte d'auberge, et j'écoutais d'une oreille les discussions entre elle et la tenancière.

"Excusez-moi, vous reste-t-il des chambres ? "

"Non, aucune je suis désolée."

"Même le grenier, nous ira ainsi vous n'aurez pas de soucis avec votre clientèle si c'est le problème."

Suite à ça, nous avons été guidés dans un grenier sombre et poussiéreux, équipé de lits en mauvais états. La fillette aux ailes noires s'adressa à moi.

"Skorian, tu viens bien de Trèv'Hulg, c'est ça ? J'y suis déjà allée, mais je crois qu'ici nous en sommes très très loin. Tu vas pas rentrer chez toi demain la veille..."

Je lui ai répondu dans un soupir, tentant malgré tout de garder le sourire.

"Oui, c'est ça, Trèv'Hulg, et, bah, même si je ne rentre pas chez moi, je pourrais peut être vous aider."

Le blond s'est ensuite adressé à ses compagnons à voix basse avant de me lancer.

"Je te tiens à l'oeil toi, tu auras probablement jamais ma confiance. Bon sur ce bonne nuit."

Je préférais ne pas tenter d'argumenter avec lui, et, voyant la pauvreté des draps, j'ai détaché timidement mon manteau pour le tendre à la jeune fille.

"Ce n'est pas grand chose, mais au moins, tu n'auras pas trop froid, dormez bien."

Sur ces mots, je me suis allongé sur l'un des matelas, me recroquevillant sur moi même et finissant par m'endormir.





Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
88
Localisation :
Quelque part en France
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t377-a-la-decouverte-de-pando#3189
Âge de votre personnage :
20 ans
Possessions :
Chemisier noir, jupe longue noire et short
Arc en bois avec quelques flèches
Amulette Karia
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
03/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 16 Mar - 22:46.
[Attention Skorian, si je ne m'abuse les ailes de Miu sont cachés sous sa cape tu n'es pas censé les avoir vu enfin bref je chipote XD ]

On installa les matelas et on trouva quelques draps mais ils étaient fins et sales. Miu s'insta sur un d'eu et demanda à Skorian :
"Skorian, tu viens bien de Trèv'Hulg, c'est ça ? J'y suis déjà allée, mais je crois qu'ici nous en sommes très très loin. Tu vas pas rentrer chez toi demain la veille..."
Au moins il avait un chez lui et un objectif, ce qui n'était pas mon cas je ne considérais pas l'homme en fuite vraiment comme un objectif.
Tisei repondit de suite avant que Skorian n'ai eu le temps d'ouvrir la bouche.
« Au fait pourquoi vous le laissez nous suivre, on connaît rien de lui et contrairement à la fois où on s'est rencontré il a aucune raison. C'est peut-être un brigand ou quelque chose et il a inventé cette histoire pour nous faire croire qu'il est une bonne personne. »
Je pensais exactement la même chose je m’apprêtais à lui repondre quand  skorian souffla et souris, son sourire était crispé :
"Oui, c'est ça, Trèv'Hulg, et, bah, même si je ne rentre pas chez moi, je pourrais peut être vous aider."
Nous aider ? On avait rien demandé nous. On s'étais plutôt bien débrouillé jusqu'ici et puis il me paraissait de plus en plus louche il semblait pourtant vouloir y retourner, à sa maison, mais il choisissait de rester avec des inconnus ? Tisei sembla rester également sur ses gardes :
"Je te tiens à l'oeil toi, tu auras probablement jamais ma confiance. Bon sur ce bonne nuit."

Tisei s’étala sur son matelas et s'endormis très rapidement.

Skorian retira son manteau et le tendis à Miu en lui disant :
"Ce n'est pas grand chose, mais au moins, tu n'auras pas trop froid, dormez bien."
J'observais ses écailles c'était jolie, vraiment beau. Elle brillait et était d'un joli vert. Il se posa à son tour sur un matelas et se recroquevilla avant de sombrer dans le sommeil.

Tout le monde s'endormi assez rapidement mais je ne trouvais pas le sommeil sur ce matelas je me sentais mal à l'aise sous ce toit. J'en profita pour refaire mon bandage qui s'étais bien desserée et j'observais le groupe :Miu dans son sommeil avait perdu sa couette, je lui remis. Tisei surement du à l'alcool bougeait énormément, si il continuait ainsi il finirait par réveiller tout le monde. Je me déplaçais doucement et m'agenouilla près de son matelas et j'allais le secouer pour le réveiller mais il semblait s’être calmé juste avant que je ne le touche. J'observa attentivement Skorian, j'avais peur d'une attaque pendant notre sommeil. Il semblait bien dormir mais il pouvait etre bon comédien. Je pris mon drap et chercha quelques oreillers et m'en fis un nid douiller sous la fenetre encore ouverte. Je me sentais plus à l'aise sous une ouverture et puis les rayons du soleil ferrait un excellent réveil. Je gardais Aysui près de moi au cas ou, Skorian tentait quelques choses mais la fatigue m'emporta à mon tour.

Je fis réveillée par une douce lumière, le soleil commençait à se lever. Les autres dormaient encore, je reveilla Miu tout doucement en lui faisant signe d'etre discrete. Tisei semblait bien dormir également, je m'agenouilla et le seccoua doucement puis un peu plus fortement. J'esperais qu'il n'aurai pas trop la gueule de bois



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 17 Mar - 20:14.
Tisei protesta :
Au fait pourquoi vous le laissez nous suivre, on connaît rien de lui et contrairement à la fois où on s'est rencontré il a aucune raison. C'est peut-être un brigand ou quelque chose et il a inventé cette histoire pour nous faire croire qu'il est une bonne personne.

Certes, son apparition dans le groupe était un peu étrange, il nous suivait alors qu'on avait tué plusieurs personnes sous ses yeux, et ce, sans la moindre hésitation.
Mais je voyais mal pourquoi il essaierait de nous piéger. S'il était du côté des anges, il aurait cherché de l'aide au lieu de nous regarder faire. Et en plus, on était quatre, et il était seul, il n'aurait donc aucun intérêt à nous attaquer ou à nous piéger. Dans tous les cas, il fallait garder un œil sur lui.
Skorian sembla ignorer Tisei et répondit à ma question :

"Oui, c'est ça, Trèv'Hulg, et, bah, même si je ne rentre pas chez moi, je pourrais peut être vous aider."

Nous aider ? Nous n'avions pas vraiment besoin d'aide... Enfin, j'aurais bien aimé retourner à l'endroit dans lequel j'étais avant d'atterrir chez les anges, mais Skorian ne semblait pas pouvoir m'aider pour ça, vu qu'il cherchait à y retourner aussi.
Tisei intervint :

"Je te tiens à l’œil toi, tu auras probablement jamais ma confiance. Bon sur ce bonne nuit."

Après avoir dit ça, il s'écroula sur son matelas et s'endormit aussitôt. Je me demande bien qui il va pouvoir surveiller en dormant...
Soudain, Skorian me dit, en tendant son manteau :

"Ce n'est pas grand chose, mais au moins, tu n'auras pas trop froid, dormez bien."

J'étais étonnée par son geste : j'avais une cape et une écharpe, et lui, il n'avait que son manteau, pourquoi ne le gardait-il pas pour lui ? Il risquait d'en avoir plus besoin que moi.
Néanmoins, il aurait été malpoli de refuser, j'acceptai donc le manteau. Je le remerciai timidement :

"Merci."

Je plaçai le manteau par-dessus le drap, et il tenait chaud, c'était assez agréable. Malgré moi, je m'endormis assez rapidement.

Le lendemain, je fus réveillée par quelqu'un qui me secouait : c'était Pando, qui me fit comprendre que je devait être discrète. Elle alla ensuite voir Tisei.
Je me demandais si elle allait réveiller Skorian, et si elle comptait partir sans lui. Dans le doute, je me levai doucement, pliai le manteau de Skorian, et le déposai discrètement à côté de lui.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
84
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
10
Date d'inscription :
15/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 17 Mar - 21:46.
Je le sentais, mon sommeil était assez agité. Je me réveillais de temps en temps et le lit était sans dessus-dessous. C'est sans doute cet alcool qui me fait réagir comme ça. Cela m'apprendrai, je ne boirai plus autant à l'avenir. Pendant les minces instant où je me réveillais, je voyais Pando, qui faisait de petit va et viens dans la salle. Elle ne devait pas avoir sommeil, ou elle se méfiait de Skorian, ce qui était une bonne chose en soit.

Quand vint le matin, je fus réveillé par Pando qui commençait à me secouer. Ma vision était un peu trouble et j'avais un peu mal à la tête. Je vis Miu déposer le manteau de Skorian juste à côté de lui. Il ne devait pas être réveillé. La lumière commençait à emplir la salle et il n'allait pas tarder à se réveiller. Pando avait l'air de vouloir faire le moins de bruit possible. Je me levai sans aucun bruit et m'adossais contre un des murs du grenier. Je restais comme ça un petit moment, le temps de me réveiller totalement.

Et une idée me vint à la tête. Hier dans la nuit nous avons combattu et tué des anges. Nous avons laissé les cadavres au sol ! Et les habitants allaient vite faire le rapprochement entre notre arrivé et ces morts. Je me levai brusquement :

« Bon faut qu'on bouge rapidement c'est une question de minute avant de voir débarquer les paysans pour nous tuer. »
Contenu sponsorisé


Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Posté le .
Promenons nous dans les bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin :: Le Monde :: Le Continent Akari :: La Forêt des Songes-