:: Avant toutes choses :: Vos PersonnagesPartagez | 

 Lunard | Prêtre de la Lune [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
6
Possessions :
Vêtements, armes de base et artefact.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
29/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 29 Fév - 17:19.

Lunard

Environs deux Siècles | Vilnès de la Licorne Ailée


Mon armement

Bien que Lunard ai rarement recourt au combat, préférant la connaissance et la magie au Fer et à l'Acier, il possède un bel arsenal, comportant une magnifique armure d'argent, faite sur mesure pour son corps d'étalon. Cette armure couvre de son chanfrein jusqu'au garrot, tel un fier casque. Elle protège son encolure d'un magnifique blason au symbole d'un croissant de lune. Elle possède des protections au niveau des pattes, des sabots jusqu'à ses genoux pour ses pattes avant et des sabots jusqu'au Canon pour ses pattes arrières.

En tant que Licorne ailée, chaque partie de son corps est une arme. De sa corne elle perfore. De ses sabots, elle écrase. De ses ailes elle s'en dégage.

Mais s'il y a bien une chose que Lunard n'est pas capable, c'est de Trancher. Heureusement, alors qu'il apprenait à combattre, Lunard se fit offrir une magnifique faux, Le Croc de la Lune, tel était son nom. Cette faux est d'une splendeur, capable de trancher n'importe qu'elle tête s'opposant à elle. Une arme de métal recouverte d'Argent, lui donnant une brillance sans pareille dans laquelle était incrustée un croissant de lune en diamants.


Mes capacités

{ Magie } Aura Lunaire : La magie de la lune baigne le corps de ce Vilnès, il sera en mesure de maîtriser des sorts sous la bénédiction de celle-ci.

-- { Sort Mineur } Caresse Divine : Du bout de sa corne, la bienveillance de la lune permet à ce Vilnès de soigner les maux, maladies et blessures.

-- { Sort Mineur } Assimilation : Un sort lui permettant par le biais de la magie d'extirper le savoir des livres, tablettes, parchemins et autre types de documents tant qu'il connait l'existence de la langue.

-- { Sort Majeur } Éclat Lunaire : Du bout de sa corne, créait un faisceau d'une douce lumière argentée. Cette lance de Lumière glace tout ce qu'elle touche. Il est capable de contrôler la trajectoire du faisceau.

-- { Sort Majeur } Main Invisible : Une sorte de Télékinésie permettant au lanceur de déplacer tout objets, tant que le sort est actif, il ne peut utiliser aucun autre sort. Il ne peut soulever plus lourd que sa faux.

-- { Sort Majeur } Rêve : Un sort que la licorne ne peut faire que lorsque sa cible dort, lui permettant d'entrer les rêves des gens. Il peut comprendre les rêves prémonitoires, discuter et interagir dans les rêves ainsi que modifier légèrement la tendance du rêve, en l'apaisant, ou en créant un cauchemars.

{ Malus } Cycle Lunaire : Sa force ne dépend que du Cycle Lunaire, en cas de Pleine Lune, Lunard est au maximum de sa puissance, mais en cas de Nouvelle Lune, il n'est plus qu'un simple étalon.



Miroir, quel est ce reflet ?


Lunard est le plus étrange des prêtres, il est ni humain, ni animal. Il est sous une forme d'un équin, possédant une longue corne qui rappelle les licornes et une paire d'ailes qui rappelle les pégase. On ignore s'il est l'un ou l'autre. Un pelage obscure, nocturne, une magnifique chevelure d'un miasme étrange, comme si le sang qui circulait en lui avait cette apparence, comme si ce miasme était son crin. Lunard possède une magnifique armure créé par les humains, mettant en valeur la beauté de la lune, sa sérénité. Avec sa faux, il ressemble à un véritable fils de la nuit, aussi sombre qu'on puisse l'imaginer. Les yeux de Lunard sont étranges, comme les yeux d'une bête sanguinaire, tapis pour vous tuer



Douce âme, quelle est ta saveur ?


Son caractère est sage mais craintif



Petite créature ce n'est pas un cauchemar, c'est la vie

« Lune, mère lune, je vous en supplie, je désire tant un homme voulant m'épouser par amour et non pas pour ma richesse. »

L'histoire raconte qu'il s'agissait d'une jeune et riche humaine, priant la lune toute la nuit, jusqu'à l'aurore, afin qu'un jour, elle puisse avoir l'homme qui l'aimerait. On raconte que lassée, la lune lui promit son mari, en échange du premier de ses enfants.

D'un gitan cannelle, naquit l'enfant, pas plus gros qu'un bébé, il re-vêtait la forme d'un poulain. Son corps était aussi sombre que la nuit et ses yeux argentés, il était l'enfant de la lune. Le gitan se croyant déshonoré, d'un couteau en main, blessa à mort sa femme. Puis il partit, l'enfant dans ses bras, l'abandonnant dans une forêt.

On raconte que c'est la lune elle-même qui aurait guidé un vieux prêtre trouver le petit poulain et que ce fut la lune elle-même qui quémanda le prêtre de s'occuper, d'apprendre et d'aimer ce petit étalon au grand futur.

« Donc la Lune est ma mère, et c'est elle qui t'as demandé de venir t'occuper de moi? »

« Je ne sais pas vraiment Lunard, ce ne sont que des légendes, je t'ai trouvé par hasard, toi un petit poulain, si innocent, si mignon. Je n'ai pas pu résister et c'est pour cette raison que j'ai pris soin de toi. Était-ce peut être l'oeuvre de la Lune elle-même. Il n'en reste pas moins qu'à mes yeux tu es l'enfant de la lune et que tu as le talent. Cette corne qui s'est mise à pousser sur ta tête, et ses ailes qui sont apparus depuis que tu maîtrise la magie que je t'ai enseigné... »

Le vieil homme avait posé un livre écrit par lui, posant sa main sur la tête de la licorne, couchée au sol, la tête redressée vers l'homme. Il s'abaissa pour se mettre à sa hauteur et lui offrit un chaleureux sourire.

« Je t'ai enseigné tout ce que je savais Lunard, il est temps pour toi de me faire honneur et de dépasser ton maître, trouver de nouveau magiciens et en apprendre leur connaissances. Il est temps Lunard. »

« Je ne veux pas vous quitter... »

« Lunard... »

Au fond de lui, la licorne savait très bien la raison pour laquelle le vieil homme désirait le départ de l'étalon, maintenant adulte. Lunard ressentait la fin de vie de son maître qui lui enseigne tout depuis sa naissance, il était temps pour lui de lui dire adieu. Le soir même le vieil homme se coucha dans son lit, ayant laissé la maigre bûche dans la cheminée.

Lunard, paniqué, contât une histoire à son maître qui aimait tant lire et écrire. Lors que le maigre feu fini par s'éteindre, alors que l'aurore se levait, Lunard rabattit la couverture sur son maître, pour ne pas qu'il prenne froid, puis sortit de la maisonnette, les larmes gouttant, tel des cristaux, de ses yeux blancs.

L'étalon ne revint plus jamais dans ce lieu, il avait prit avec lui quelques livres, quelques savoirs de son maître. Le magnifique cheval au pelage obscure traversa ainsi le monde, faisant des connaissances, enrichissant les livres de son maître, partageant ses histoires et ses contes. Inconsciemment, il rendit sa propre histoire connue.

Parfois, dans son périple, il rencontrait des personnes dans le besoin. Il ne put alors s'empêcher de les aider, c'était ainsi, c'était son caractère. Il se souvint alors d'un forgeron et de sa femme malade. Lunard avait veillé sur la femme, usant de ses connaissances et de son énergie vital pour sauver la pauvre mourante. Alors qu'elle allait mieux, l'étalon était exténuer de son effort.

Si heureux et affligé de l'état de la Licorne qui avait tant donné pour sa femme et lui, le forgeron lui forgea une magnifique armure à la Licorne afin qu'elle soit protégée des attaques dans son périple. Lunard était si surpris de ce présent qu'il en pleura. Il garda et soigna cette armure autant qu'il le pouvait.

À la quête du savoir, les personnes qu'il croisaient l'identifiait souvent à une créature équine rare et enclin à un grand savoir, les Licornes. Lunard ignorait qu'elle était cette espèce, mais si elle pouvait seulement si il était une fameuse Licorne, ça le rendrait heureux de savoir qui est sa mère.

Ainsi son périple continua, suivant les écrits de son maître et les paroles des gens qu'il pouvait rencontrer. Un jour, alors qu'il s'aventurait dans un village peuple de diverses espèces, un enfant le pointa du doigt en disant : « Regarde maman, un pégase. » C'est ce jour-là que la Licorne découvrit l'origine de ses ailes.

Enjoué à l'idée de découvrir ces fameux étalons ailés, il se hâta d'aller rejoindre la prairie où régnaient les pégase afin de se joindre à eux. Malgré son savoir et sa différence de langage, Lunard était capable de parlementer avec les seigneurs du ciels. Bien qu'il était rare que ceux-ci volent, ils lui apprirent à battre les ailes et s'envoler haut dans le ciel, tel un ange noir.

Lorsque le temps décida de dire adieu aux Pégases, Lunard re-partit en quête, il lui fallait trouver les Licornes, l'origine même de son exigence. Lunard devait savoir ce qu'il était, il devait comprendre pourquoi il était là. Il traversa de nombreux chemin, croisant des voyageurs, échangeant avec. Lunard leur offrait des services, eux l'aidaient à trouver les Licornes.

Ce qu'il était fut même un grand mystère pour ceux qui le croisait, il fascinait tant de monde, tant lui voulurent du mal, mais fort heureusement Lunard était fort et maniait plutôt bien sa magie. Pourtant, alors qu'il se pensait assez fort face à des bandits, ceux-ci réussirent à enchaîner l'équin et en faire une vulgaire monture.

Lunard pensait que ce n'était qu'un simple rêve, mais malheureusement pour lui tout ceci était bien réel. Il avait beau utiliser sa magie, hennir et donner des coups de sabots, d'ailes ou de cornes, il n'arrivait pas à se libérer. Il sentait la selle l'étouffer, l'a bride le coller et le mors lui faire du mal à la mâchoire. Il n'arrivait plus à supporter cet enfer qui dura bien deux longues semaines. Fort heureusement pour lui les bandits finirent par se prendre un assaut d'aventuriers qui les mirent en défaite.

Enfermé dans son box, à se battre contre le verrou et le cadenas qui l'empêchait de partir, c'est à ce moment que l'un des aventuriers, un garde de Trèv'Hulg qui avait accompagné les humains pour défaire ces fâcheux bandits. Lunard pu parler longuement avec ce garde qui fini par lui proposer de l'accompagner trouver ses Licornes. C'est ainsi et après un arrêt de service forcé qu'il partit sur le dos de l'Alicorne à la recherche des Licornes.

Le chemin fut rude, mais les deux compagnons purent trouver un petit groupe composés de 5 Licornes. Bien que farouches, la vue de l'étrange être interloqua les Licornes qui finirent par accepter leur présence. L'humain et Lunard apprirent énormément des Licornes, leur mode de vie, leur rareté, qui elles sont. Lunard put même améliorer ses connaissances en Magie. Quand le temps fut arrivé, les deux voyageurs finirent par partir, laissant les Licornes tranquille.

Lunard raccompagna l'humain à Trèv'Hulg où celui-ci lui demanda de rester quelque jours en villes. Le lendemain, alors que l'humain avait logé l'Alicorne dans une grange, le roi en personne accueille le magnifique étalon. Ce fut après de longues discussion que Lunard devenu l'invité du roi au Palais et put apprendre à se battre avec son ami humain. Le roi fut alors construire une magnifique faux argentée que Lunard apprenait à manier grâce à sa magie.

L'Alicorne logea un moment aux écuries du palais, avant qu'on ne lui offre une chambre aménagée. Malgré tout ce que le roi pouvait lui offrir, l'étalon ne se sentait toujours pas bien. Il ne savait toujours pas qui il est était, ce qu'il était. Les Licornes ne l'avaient pas aider à en découvrir.

Il pensait que rien n'avancerait jusqu'au jour où un homme arriva, ayant entendu parler de l'étalon, il demanda de pouvoir le prendre sous son aile. Cet homme était un prêtre, un prêtre de la Lune. Lunard reçu ainsi cette proposition, le vieux fou affirmait qu'il pourrait l'aider à éclaircir sur ce qu'il était. Il n'eut pas besoin d'argumenter plus, le simple fait de découvrir ce qu'il était suffisait à convaincre Lunard qu'il partit de la Cité pleins d'ambitions.

Dans ce nouveau périple, Lunard découvrit de fabuleuses terres, enrichissant ses connaissances, le prêtre lui apprit tout ce qu'il avait besoin de transmettre. Puis un jour il partit, sans prévenir Lunard, ne lui laissant que pour seul souvenir l'héritage de son titre, confiant à son apprenti le tire d'un prêtre de la lune.

Voilà plusieurs années que Lunard continue de voyager, toujours plus en quête de savoir, se promettant qu'un jour il retournerais voir le roi de Trèv'Hulg.


Et vous dans tout ça ?


Les Codes
: J'ai mangé tous les n'yeux ! Comment ça ? Des codes ? C'est quoi ?
Votre PUF
: Daisukai.
Où avez-vous trouvé le forum ?
: En cherchant.
Qu'en pensez-vous ?
: Sympa.
D'autres choses à ajouter ?
: Comme vu par micro avec Kam, voici ce que ça donne quand j'essaie un truc stylée à pas d'heure ! =D





Lunard | Prêtre de la Lune [UC]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir de pleine lune
» Les taches de la lune
» Comprendre la lune
» Un Haitien sur la Lune
» Chaleur estivale | Pv Nuage de Lune | - The End -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin :: Avant toutes choses :: Vos Personnages-