:: Le Monde :: Le Continent Akari :: La Forêt des SongesPartagez | 

 Le voyage recommence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 4 Mai - 22:06.

Dernière édition par Miu le Ven 1 Sep - 0:30, édité 1 fois
Skorian s'assit, s'étira, puis dit :

"Je suis heureux de savoir que tu n'aies rien, mais, je crois que c'est surtout Derath qu'on doit remercier, sans lui, je n'aurais pas pu le maîtriser... Je ne sais même pas si je serais arrivé à temps."

Je fis un énorme câlin à Derath, heureuse de le revoir. Il m'avait sauvé la vie tant de fois que je me demande ce que j'aurais fait sans lui. Mais j'étais également profondément reconnaissante envers Skorian. Malgré ce qu'il dit, je pense que sans lui je ne serais plus là, Derath n'est pas le seul à m'avoir aidée.

Il s'arrêta un instant, regarda le cadavre au sol, puis ajouta :

"Il va falloir rester sur nos gardes, il n'était sûrement pas le seul sur nos traces, et si c'est nous qui tombons en embuscade, s'échapper ne sera pas si facile. Mais, au moins, on s'est déjà pas mal éloigné des villes, du moins j'espère."

Il avait raison. Il était évident que j'allais être plus prudente dorénavant. En cas de bruit suspect, je devrais avertir Skorian au lieu de m'aventurer toute seule vers le danger.
Je me sentais encore coupable de mes actions. Derath et Skorian auraient pu se mettre en danger en venant me chercher, et si ça avait été le cas, je n'aurais jamais pu me le pardonner.
Quelques minutes s'écoulèrent, quand Skorian prit soudainement la parole :

"Miu, c'est peut être pas très crédible venant d'un froussard comme moi, mais je te promets que je ne laisserais aucun mal être fait à notre groupe, on restera ensembles, solidaires."

J'étais un peu surprise par ses paroles, mais je répondis calmement :

"Alors là, je tiens à te corriger tout de suite. Premièrement, si tu étais un froussard ne serais pas venu me chercher, Skorian. Et de deux, cette promesse que tu me fais, tu viens de me prouver que tu pouvais la tenir, donc contrairement à ce que tu dis, si, tes paroles sont crédibles. Merci de m'avoir aidée, encore une fois. Je crois que je risque de te le redire très souvent."

Pendant que Skorian se reposait, j'entrepris de fouiller un peu les quelques meubles que contenaient la cabane. Après tout, quoiqu'il y ait ici, l'ange ne risque plus de s'en servir, donc autant en profiter. Après tout, il avait bien fouillé mes poches, lui.
Dans l'un des tiroirs, il y avait quelques vêtements bien pliés. On aurait dit qu'ils n'avaient jamais été portés. Je le laissai entrouvert et regardai dans d'autres meubles. Il y avait des couverts et des ustensiles de cuisine, et je vis une petite jarre avec du liquide dedans, sûrement de l'eau, puisque aucune odeur n'en émanait . Je sortis la jarre, la posai sur la table,attrapai deux verres et les remplis.
Je goûtai une gorgée pour être sûre que ce soit de l'eau, et finit par boire tout le verre. Au moins, j'étais sûre que c'en était.
Je tendis un verre d'eau à Skorian et lui dit avec un léger sourire :

"Tiens, tu dois avoir soif."

Comme il restait de l'eau dans la jarre, je fis boire le reste à Derath.
Je dis ensuite à Skorian :

"J'ai tout fouillé, je n'ai rien trouvé à part des vêtements. On pourrait peut-être s'en servir ?"



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 5 Mai - 8:13.
Miu m'a répondu, catégorique.

"Alors là, je tiens à te corriger tout de suite. Premièrement, si tu étais un froussard ne serais pas venu me chercher, Skorian. Et de deux, cette promesse que tu me fais, tu viens de me prouver que tu pouvais la tenir, donc contrairement à ce que tu dis, si, tes paroles sont crédibles. Merci de m'avoir aidée, encore une fois. Je crois que je risque de te le redire très souvent."

Au fond de moi, je me sentais touché, c'était bien la dernière phrase que je m'entendait à entendre, surtout de la part d'une voyageuse. Miu a commencé à fouiller ma maison de son ravisseur durant de longues minutes, avant de revenir vers moi, un verre de ce qui semblait être de l'eau et des vêtements à la main, tandis que Derath buvait dans une large cruche.

"Tiens, tu dois avoir soif.J'ai tout fouillé, je n'ai rien trouvé à part des vêtements. On pourrait peut-être s'en servir ?"

J'ai prit le verre pour le boire d'une traite, avant de reporter mon attention vers les vêtements, ils devaient appartenir à l'ange, il était à peu près aussi grand que moi, même si il avait plus de carrure.

"Merci, dommage qu'on aie pas put trouver de carte, enfin, bon, pas grave."

J'ai pris une chemise pour tenter de l'enfiler, je me demandais à quoi je pouvais bien ressembler, mais c'était toujours mieux que de me balader torse nu, j'ai ensuite humé l'air de ma langue, à la recherche d'une odeur de gibier, malheureusement, rien.

"On devrait partir, essayer de trouver de quoi manger : Je ne sais pas toi, mais je meurt de faim."




Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 7 Mai - 12:54.
Skorian but tout le verre d'un coup. Il avait manifestement très soif, mais il ne restait plus d'eau.
Il dit :
"Merci, dommage qu'on aie pas put trouver de carte, enfin, bon, pas grave."

Il se leva et inspecta le tiroir dans lequel se trouvaient les vêtements. Il prit une chemise, et l'enfila.
De mon côté, j'essayais de voir s'il n'y avait pas quelque chose de convenable, mais tout était évidement beaucoup trop grand pour moi : les manches étaient bien trop longues, et ses T-shirts m'arrivaient presque aux genoux. Pas très pratique pour me battre, mais bon, c'était toujours mieux que mon T-shirt sale et déchiré.
Skorian se dirigea vers la porte et dit :

"On devrait partir, essayer de trouver de quoi manger : Je ne sais pas toi, mais je meurt de faim."

J'embarquai donc le T-shirt avec moi et suivit Skorian :

"Moi aussi. En plus, on avait des réserves, mais par ma fautes on les a perdues... Bon, bah c'est reparti pour la chasse et la pêche !"

Nous partîmes de la cabane. Respirer l'air frais faisait un bien fou ; l'odeur de cadavre qui régnait dans la cabane était devenue difficilement supportable.
Nous pressions le pas, afin que l'on ne puisse pas nous voir sortir de la cabane.
Nous arrivâmes au fin fond de la forêt, et retrouvâmes la rivière. Ce n'était pas l'endroit où nous avions dormi, mais peu importait. Au moins, nous pouvions pêcher.
Derath huma l'air en quête d'une proie, et finit par s'éloigner un peu. Skorian et moi, de notre côté, nous plaçâmes au bord de la rivière, pour pouvoir pêcher. A force, je commençais à avoir de la technique : je pus attraper deux gros poissons.
Derath revint quelques minutes plus tard, traînant un jeune sanglier au sol. Il se posa pas très loin de Skorian et moi, avec son butin, et commença à le manger. En quelques minutes, il ne restait plus que le squelette du sanglier, ainsi que les parties que Derath ne pouvait pas manger.
Skorian avait attrapé pas mal de poissons, je l'avertis donc :

"On va pas changer les habitudes, je vais chercher de quoi faire le feu ! Mais je ne m'éloignerai pas trop !"

Sur ces mots, je partis chercher le nécessaire pour faire un feu, accompagnée de Derath, en faisant le plus vite possible pour que Skorian ne reste pas seul trop longtemps. J'avais peur qu'il se fasse piéger comme moi, même s'il était sûrement plus sur ses gardes maintenant .
Comme prévu, je ramenai ce que j'avais trouvé vers la rivière. Skorian étai toujours là, il m'attendait. Je fis le feu et commençâmes à faire cuire deux poissons.

"J'espère que ce feu ne va pas trop attirer de gens."



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 8 Mai - 19:58.
Le soleil filtrait à travers l'épais feuillage des grands arbres de cette forêt. Mon paisible sommeil fut interrompu lorsqu'un rayon de lumière passa lentement sur mon visage. J'ouvrai les yeux à grand-peine et cherchai une ouverture dans le plafond vert. J'en trouvai alors une et regardai le ciel; la journée avait bien avancé. Je ferais mieux de partir. Je rassemblai mes affaires, composées uniquement d'un mystérieux instrument à cordes, et surtout, de mes armes, car je ne connais pas grand-chose de cet endroit, et je ne sais pas ce qui pourrait me tomber dessus.

"Meep, nous partons !"

Sur ces mots, le petit carillon me rejoignit, et nous quittâmes les lieux.
Je ne savais pas où j'allais. Je marchais simplement, d'un pas assuré, mais au fond de moi, je savais que j'étais perdue, et que je n'irai pas bien loin car la faim commençait à se faire sentir. Je n'aime pas ça, mais je dois chasser. Je dois manger quelque chose. Je continuai alors de marcher dans l'espoir de trouver une piste, des traces, n'importe quoi qui pourrait me mener à quelque chose à manger.

Je marchais toujours lorsqu'une odeur de poisson grillé vint assaillir mes narines. Du poisson grillé... Cela voudrait dire que je ne suis pas loin d'un feu de camp. J'espérai alors de tout mon cœur que le campement ne soit pas abandonné, car il y aurait alors forcément quelque chose à chaparder, même si l'idée de voler ne me plaisait vraiment pas.
Je montai donc dans un arbre pour avoir une vue d'ensemble sur le campement, je trouvai une branche assez large pour que je puisse m'y tenir sans risque de tomber, et me cachai alors du mieux que je pus. Je me mis alors à observer les deux personnages qui se tenaient près de feu. L'un des deux était un grand saurien, aux mains et pieds palmés se terminant par de courtes griffes. Il avait également des bois de couleur ocre sur la tête, et j'avais peur que ses yeux jaunes ne se posent sur moi. Le deuxième quant à lui était très petit comparé à son compagnon saurien. Ses cheveux écarlate arrivaient au milieu de sa nuque, à l'exception d'une tresse qui lui arrivait à la taille. Elle paraissait très jeune au vu de son visage enfantin. Le feu venait visiblement d'être allumé, et j'entendis alors dire, d'une petite voix:

"J'espère que ce feu ne va pas trop attirer de gens."

La branche sur laquelle je m'étais installée se trouvait juste au dessus du petit feu de camp, au dessus duquel grillaient deux énormes poissons. Je m'avançais encore un peu, lorsque la branche se mit à grincer et à craquer. Je reculai alors pour que la branche cesse de faire du bruit, et je priai pour ne pas être repérée...


Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 8 Mai - 20:33.
Quand nous sommes partis, Miu a dit, d'un air désolé.

"Moi aussi. En plus, on avait des réserves, mais par ma fautes on les a perdues... Bon, bah c'est reparti pour la chasse et la pêche !"


Nous avons fini par retrouver la rivière et nous sommes installés, Derath est partit chasser seul tandis que Miu et moi avons commencé à pêcher, les prises furent abondantes, Le fauve aussi avat trouvé ses proies, revenant avec un sanglier qu'il a dévoré après être arrivé, et c'est là que mon compagnon de route est partit un instant, me disant.

[color=#ff0000]"On va pas changer les habitudes, je vais chercher de quoi faire le feu ! Mais je ne m'éloignerai pas trop !"[/color

Elle est rapidement revenue, allumant notre feu de camps et y faisant griller des poissons, l'odeur me faisait saliver d'avance quand Miu à de nouveau ouvert la parole.

"J'espère que ce feu ne va pas trop attirer de gens."

Soudain, un craquement se fit entendre au dessus de nous, j'ai relevé la tête en me levant, ma plaçant par instinct devant Miu et ai levé la tête, il m'a semblé apercevoir une faible lueur orange. J'ai dit, restant calme.

"Ca ne va pas recommencer ? Reste sur tes gardes au cas où ils seraient plus d'un."

J'ai donc pris mon élan pour grimper à cet arbre, et arrivé près du sommet, j'ai vu, recroquevillée sur une branche, une jeune femme aux yeux oranges, accompagnée d'une étrange clochette volante, visiblement enchantée, et portant avec elle un étrange instrument de bois, je l'ai observé de haut en bas, et il m'a fallu un court moment pour reprendre mes esprits après avoir remarqué sa paire de bras excédentaire et ses attributs reptiliens, mis à part cela, elle ne semblait pas agressive, mais je devais rester sur mes gardes. J'ai bondit sur sa branche pour me mettre à sa hauteur avant de dire d'un air le plus amical possible.

"Que nous voulez vous, Mademoiselle ? Vous n'avez pas l'air d'être ici à cause de l'avis de recherche, je me trompe ? Quoi qu'il en soit, je préfère ne pas être espionné, si il vous faut quelque chose, demandez le face à face."

J'ai timidement posé ma main sur mon épaule pour tenter de la rassurer, tentant de masquer les doutes que j'avais envers elle.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 9 Mai - 18:47.
Soudain, comme pour illustrer mes doutes, un bruit de craquement résonna. Skorian se leva, en se mettant par réflexe devant moi, pour me protéger. Je me levai aussi, dégainant ma rapière, afin d'apporter mon aide à Skorian en cas d'attaque. Ce dernier semblait avoir vu quelque chose à travers le feuillage.
Il me dit, d'un ton calme :

"Ça ne va pas recommencer ? Reste sur tes gardes au cas où ils seraient plus d'un."

Je hochai la tête, et me plaçai dos à lui, en surveillant, au passage, la cuisson des poissons. Derath était lui aussi sur ses gardes, ils semblait avoir compris que l'on avait repéré quelque chose. Mais étrangement, il n'avait pas un comportement agressif.
Skorian grimpa dans l'arbre. J'espérais qu'il ne se fasse pas attaquer, parce que je ne pourrais pas l'aider immédiatement. Il sauta sur une branche et disparut dans les feuillages.
Je l'entendis néanmoins dire :

"Que nous voulez vous, Mademoiselle ? Vous n'avez pas l'air d'être ici à cause de l'avis de recherche, je me trompe ? Quoi qu'il en soit, je préfère ne pas être espionné, si il vous faut quelque chose, demandez le face à face."

Il y avait donc vraiment une personne perchée dans cet arbre. J'aurais pu l'apercevoir en allant chercher du bois, mais dans l'empressement, je n'ai même pas regardé autour de moi. J'étais vraiment une personne distraite, quand j'y pensais.
Comme je ne voyais personne aux alentours, je m'envolai vers un des arbres pour pouvoir observer plus loin, et il n'y avait en effet personne. Je rangeai ma rapière et redescendis de l'arbre en sautant de branche en branche.
Je dis à voix haute, pour être sûre que Skorian m'entende bien :

"Rien à signaler de mon côté. Je te rejoins !"

Voyant que le poisson qui était sur le feu était assez cuit, je le pris, avant de voler jusqu'à Skorian, pour voir à quoi ressemblait la personne qui nous observait.
C'était une jeune femme, aux vêtements de couleurs vives, qui avait des yeux d'un orange vif. Elle avait une queue de lézard et...quatre bras ? Je me frottai les yeux et regardai à nouveau, mais mon imagination ne me jouais pas de tour, la femme avait bel et bien quatre bras.
Je dis d'une voix hésitante :

"Euh... Bonjour.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 10 Mai - 20:25.
J'étais effrayée et désemparée, il avait fallu que la branche craque et grince à ce moment précis... J'ai été repérée, c'est maintenant une évidence. Comme pour venir endiguer le peu d'espoir de ne pas être repérée qu'il restait en moi, j'entendis soudain une voix, qui pourrait très bien être celle du saurien, dire :

"Ça ne va pas recommencer ? Reste sur tes gardes au cas où ils seraient plus d'un."

Ont-ils l'intention de m'attaquer ? Comme pour répondre à ma question, j'entendis soudain le bruit d'une épée que l'on dégaine de son fourreau. Je commençai alors à avoir peur. J'entendais quelqu'un monter à l'arbre. Je croisai le regard du saurien, qui me faisait si peur quelques secondes plus tôt. Il sauta sur ma branche, j'étais alors recroquevillée contre le tronc de l'arbre, tremblante de peur et de stupéfaction. Qu'allait-il faire de moi ?

"Que nous voulez vous, Mademoiselle ? Vous n'avez pas l'air d'être ici à cause de l'avis de recherche, je me trompe ? Quoi qu'il en soit, je préfère ne pas être espionné, si il vous faut quelque chose, demandez le face à face."


Je fus stupéfaite. Il ne me voulait pas de mal ? J'ai tenté, et ce fus un échec total, de les voler et il ne me voulait pas de mal ? En plus, je suis une yokaï... Et je sais qu'ils ne sont pas très appréciés en règle générale...
C'est alors que sa compagne de route dit:

"Rien à signaler de mon côté. Je te rejoins!"

Elle nous rejoignit donc, elle avait un des deux poissons dans la main, avait rengainé sa rapière, puisque c'en était une, et je remarquai un détail qui m'avait échappé au premier regard. Elle possédait des ailes de corbeau cachées sous sa cape violette... Se pourrait-il qu'elle soit, elle aussi, une yokaï ? Les doutes me rongèrent, et je me demandai comment elle allait réagir en me voyant.
Tout comme le saurien, elle paraissait un peu surprise et elle semblait douter.

"Euh... Bonjour."

Sa voix était nouée et très hésitante. Leur faisais-je peur ? Cela ne m'étonnerait pas. Quatre bras, une queue écailleuse, des yeux orange luisant dans le noir... Cela ne doit pas être habituel.
Je recouvris alors mes esprits, du moins je tentai, et leur répondis.

"Eh bien... Bonjour..."

Je devais être pathétique... Ma voix transpirait la honte et la gêne... Je repris malgré tout.

"Je... Je suis désolée, je ne voulais pas... Vous importuner, je n'ai aucune mauvaise intention, je... Je meurs de faim, je ne sais pas chasser, j'espérais juste pouvoir vous chiper un des magnifiques poissons que vous faisiez griller là, en bas. J'ai été stupide de ne pas vous avoir parlé ou......"

Je m'interrompis. La panique reprenait le dessus. Je n'espérais même plus de pitié de leur part. J'avais été stupide, et en leur parlant, je me sentais complètement lamentable. J'espérais seulement que s'ils devaient mettre fin à mes jours, mes derniers instants ne seraient pas aussi pathétiques que mes paroles...

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 10 Mai - 21:04.
Miu est arrivé après un petit moment, disant.

"Rien à signaler de mon côté. Je te rejoins!"

Elle a ensuite volé jusqu'à ma branche, et, en voyant l'intruse, à bredouillé, aussi surprise que moi.

"Euh... Bonjour."


La jeune femme a répondu d'une voix tremblante et incertaine.

"Eh bien... Bonjour...Je... Je suis désolée, je ne voulais pas... Vous importuner, je n'ai aucune mauvaise intention, je... Je meurs de faim, je ne sais pas chasser, j'espérais juste pouvoir vous chiper un des magnifiques poissons que vous faisiez griller là, en bas. J'ai été stupide de ne pas vous avoir parlé ou......"

Elle semblait prise à un moment de panique, semblant presque prier pour ne pas mourir, je me suis approché d'un pas pour lui dire d'une voix douce et calme.

"Ne t'inquiète pas, on ne va pas te faire de mal, on sais bien ce que tu dois ressentir. Toi aussi tu a été repoussée par les anges ? Ne t'inquiète pas, si nous étions sur nos gardes, c'est justement pour éviter qu'ils ne nous suivent, tu n'a rien à craindre.

Je me suis ensuite relevé pour murmurer quelques mots à l'oreille de Miu.

"Qu'est ce qu'on fait ? Je sais qu'on devrait rester sur nos gardes, mais.....elle ressemble à tout sauf à une chasseuse de prime ? On devrait peut être la laisser nous accompagner, et, peut être qu'elle sera utile."

Je suis ensuite rapidement descendu pour aller chercher un poisson sur le feu, et est remonté sur notre branche, le tendant vers notre nouvelle invitée avec un grand sourire.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 11 Mai - 15:46.
La jeune femme répondit d'un air très embarrassé :

"Eh bien... Bonjour...Je... Je suis désolée, je ne voulais pas... Vous importuner, je n'ai aucune mauvaise intention, je... Je meurs de faim, je ne sais pas chasser, j'espérais juste pouvoir vous chiper un des magnifiques poissons que vous faisiez griller là, en bas. J'ai été stupide de ne pas vous avoir parlé ou..."

Elle s'interrompit, elle avait l'air paniqué, comme si elle s'attendait à ce qu'on l'abatte.
Skorian s'approcha et lui dit d'une voix rassurante :

"Ne t'inquiètes pas, on ne va pas te faire de mal, on sait bien ce que tu dois ressentir. Toi aussi tu as été repoussée par les anges ? Ne t'inquiètes pas, si nous étions sur nos gardes, c'est justement pour éviter qu'ils ne nous suivent, tu n'as rien à craindre.


Il recula ensuite vers moi, pour me demander, à voix basse :


"Qu'est ce qu'on fait ? Je sais qu'on devrait rester sur nos gardes, mais.....elle ressemble à tout sauf à une chasseuse de prime ? On devrait peut être la laisser nous accompagner, et, peut être qu'elle sera utile."


Je fis un « oui » de la tête pour manifester mon accord à Skorian. De toute façon, la jeune femme semblait être une Yokai, nous avions donc un ennemi commun. Autant la laisser venir avec nous, un camarade de plus, ce n'est jamais négligeable, et puis elle n'était pas vraiment en position de nous attaquer de toute façon.
Skorian s'absenta un instant, il descendait chercher un poisson, sûrement pour le donner à la jeune femme. Je comptais lui donner celui que je tenais, mais il avait un peu refroidi, il valait mieux qu'elle mange celui que Skorian allait apporter.
En attendant le retour de Skorian, je dis d'une voix calme à la jeune femme :

"Rassure-toi, on n'a aucune raison de te faire du mal. Si tu le souhaites, tu pourras rester avec nous quelques temps. Notre comportement dépendra de toi, mais si tu ne tentes rien contre nous, on devrait bien s'entendre."

Skorian arriva ensuite avec le poisson dans les mains, et le tendit, comme je m'y attendais, à la jeune femme.
Je dis, en riant légèrement :

"Ça vous dirait pas de manger directement en bas, plutôt qu'aller chercher les poissons un par un ? Ce sera plus rapide et plus simple !"

Je m'éloignai un peu, et sautai de la branche, en déployant mes ailes pour ralentir ma chute. Une fois près du feu, je mis deux poissons à griller, en attendant les deux autres.
Derath, quant à lui, dormait paisiblement contre un arbre.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 11 Mai - 19:45.
Le saurien s'avança d'un pas et vint me dire, d'une voix douce :

"Ne t'inquiète pas, on ne va pas te faire de mal, on sais bien ce que tu dois ressentir. Toi aussi tu a été repoussée par les anges ? Ne t'inquiète pas, si nous étions sur nos gardes, c'est justement pour éviter qu'ils ne nous suivent, tu n'a rien à craindre."

Je ne croyais pas ce que je venais d'entendre. Ils étaient comme moi, rejetés par les anges. Cette révélation me détendit quelque peu, mais au fond, je doutais toujours... Ils avaient l'air de se méfier.
Ils avaient raison, ils étaient tranquillement en train de faire cuir leurs poisson, et d'un coup une branche craquait, ils me découvraient... Ce genre d'histoire devait être très inhabituel.
Puis, sans attendre ma réponse, le saurien se releva et alla murmurer quelque chose à l'oreille de sa compagne Yokaï.

Je ne perçus rien, sinon très peu de choses, mais rien d'alarmant. Elle fit "oui" de la tête, puis il descendit de l'arbre. Elle continua donc.

"Rassure-toi, on n'a aucune raison de te faire du mal. Si tu le souhaites, tu pourras rester avec nous quelques temps. Notre comportement dépendra de toi, mais si tu ne tentes rien contre nous, on devrait bien s'entendre."

Sa voix était calme et... Rassurante. Je me sentais pardonnée. Je n'y croyais toujours pas. Mais, ils me laissent vivre, autant en profiter !
Le saurien remonta bientôt avec un poisson dans les mains. Il me le tendit. Je l'acceptai en le regardant d'un air avide, je m'efforçai alors de cacher ma satisfaction pour ne pas passer pour une morfale qui n'avait pas mangé depuis trois jours... Même si, je savais que c'était la vérité.
La jeune fille dit alors :

"Ça vous dirait pas de manger directement en bas, plutôt qu'aller chercher les poissons un par un ? Ce sera plus rapide et plus simple !"

Elle sauta de l'arbre et déploya ses ailes pour ne pas s'écraser par terre, car, je ne m'en étais pas rendu compte mais, nous étions haut. Elle se posa près du feu et remis deux poissons à griller. Je me débrouillai pour "ranger" le poisson quelque part sur moi, et me mis à descendre en m'aidant de mes quatre bras pour mieux m'accrocher. J'arrivai en bas, et dis, encore un peu intimidée :

"Je... Je vous remercie infiniment. Et je m'excuse de vous avoir... Dérangés. Je ne tenterai plus rien de stupide ou d'insensé désormais, j'ai été aveuglée par mon avidité et je n'ai pas réfléchi avant de mettre au point ce plan idiot."

Je sortis une de mes dagues, et découpai proprement le poisson. Je me sentis alors cernée, comme observée. Ils ont du voir que j'étais armée... J'espère qu'ils ne reviendront pas sur leur décision de me laisser en vie. J'ignorai cette sensation et continuai de dépecer et de couper les parties immangeables de mon poisson.
Je brisai le silence, une fois encore.

"Pour répondre à vos questions et aux doutes qui vous rongent, je suis Aessena, jeune yokaï, effectivement rejetée par les anges. Je me suis cachée dans cette forêt pour tenter de les fuir, avant de réaliser que je ne savais ni chasser, ni m'orienter, ni... Survivre tout simplement. Je suis restée trois jours ici, à errer sans réel but. Jusqu'à ce que je tombe sur vous."

Je relevai la tête pour les regarder, puis poursuivis.

"Je ne sais pas si je risque quoi que ce soit ou si je dépasse les bornes en vous demandant cela mais, à qui ai-je l'honneur ?"

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 11 Mai - 20:07.
Miu a hoché la tête avant de parler calmement à la jeune femme.

"Rassure-toi, on n'a aucune raison de te faire du mal. Si tu le souhaites, tu pourras rester avec nous quelques temps. Notre comportement dépendra de toi, mais si tu ne tentes rien contre nous, on devrait bien s'entendre.Ça vous dirait pas de manger directement en bas, plutôt qu'aller chercher les poissons un par un ? Ce sera plus rapide et plus simple !"


Son idée n'était pas stupide, je suis donc descendu en sautant de branche en branche, m'assurant que notre nouvelle compagne de route descende sans difficulté, ce qui a été le cas. Une fois arrivés au feu de camp, elle a dit d'une voix fluette.

"Je... Je vous remercie infiniment. Et je m'excuse de vous avoir... Dérangés. Je ne tenterai plus rien de stupide ou d'insensé désormais, j'ai été aveuglée par mon avidité et je n'ai pas réfléchi avant de mettre au point ce plan idiot."


Elle a ensuite commencé à dépecer son poisson, comme quoi, affamée et vivant dans la foret, elle était déjà plus raffinée que moi, cette pensée m'attira un rire intérieur, tandis qu'elle réouvrit la parole.

"Pour répondre à vos questions et aux doutes qui vous rongent, je suis Aessena, jeune yokaï, effectivement rejetée par les anges. Je me suis cachée dans cette forêt pour tenter de les fuir, avant de réaliser que je ne savais ni chasser, ni m'orienter, ni... Survivre tout simplement. Je suis restée trois jours ici, à errer sans réel but. Jusqu'à ce que je tombe sur vous.Je ne sais pas si je risque quoi que ce soit ou si je dépasse les bornes en vous demandant cela mais, à qui ai-je l'honneur ?"

Elle ne semblait pas à l'aise dans ses dires, bien que cela se comprenait aisément, j'ai mordu un grand coup dans un poisson grillé avant de dire.

"Je suis pour ma part Skorian Strekzan, fils adoptif du tailleur Arnold Strekzan de Trèv'Hulg, mais, tu peux m'appeler Sko', c'est plus simple.J'ai commencé une vie d'aventure......euh .....avant hier

Je ne savait pas quoi penser de cette phrase, et je me sentait plus ridicule qu'autre chose, je me suis donc rassis pour manger en silence, les écailles du visage rougies d'embarras.





Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 12 Mai - 18:29.
Suite à ma proposition, les deux autres me suivirent, et mirent un peu plus de temps que moi à descendre, puisqu'ils n'étaient pas dotés d'ailes .
En arrivant en bas, la jeune femme s'excusa encore, l'air toujours embarrassé :

"Je... Je vous remercie infiniment. Et je m'excuse de vous avoir... Dérangés. Je ne tenterai plus rien de stupide ou d'insensé désormais, j'ai été aveuglée par mon avidité et je n'ai pas réfléchi avant de mettre au point ce plan idiot."

Elle prit ensuite le poisson, sortit une dague et le découpa soigneusement, en triant les parties qu'elle n'allait pas manger. Elle avait des manières plutôt délicates, contrairement à moi qui avait pour habitude de manger directement le poisson et de jeter ensuite les restes dans les buissons. Enfin, bien sûr, les rares moments où j'ai des compagnons de route, j'essaie d'être un peu plus propre.
Tout en continuant son découpage de poisson, la jeune femme reprit la parole :

"Pour répondre à vos questions et aux doutes qui vous rongent, je suis Aessena, jeune yokaï, effectivement rejetée par les anges. Je me suis cachée dans cette forêt pour tenter de les fuir, avant de réaliser que je ne savais ni chasser, ni m'orienter, ni... Survivre tout simplement. Je suis restée trois jours ici, à errer sans réel but. Jusqu'à ce que je tombe sur vous.Je ne sais pas si je risque quoi que ce soit ou si je dépasse les bornes en vous demandant cela mais, à qui ai-je l'honneur ?"

Skorian répondit, avec un air gêné :

"Je suis pour ma part Skorian Strekzan, fils adoptif du tailleur Arnold Strekzan de Trèv'Hulg, mais, tu peux m'appeler Sko', c'est plus simple.J'ai commencé une vie d'aventure......euh .....avant hier."

Ses écailles devinrent rouges, il avait l'air un peu honteux. C'est sûr que dit comme ça, ça ne le mettait pas vraiment en avant, alors que, bon, j'ai quand même pu constater qu'il était un précieux allié. Il ne parla plus après cette intervention. Au vu de sa gêne, j'essayai de changer le sujet en me présentant à mon tour :

"Moi je m'appelle Miu, je suis moi aussi une Yokai. Et apparemment, je suis la seule d'entre nous à errer depuis un an. En revanche, cela ne fait que quelques jours que je suis dans cette...euh...région ? Enfin, je ne sais pas comment appeler ça, mais là où je voyageais avant, les villageois étaient des humains, et pas des anges. J'ai d'ailleurs visité une fois la ville de Skorian, mais bien avant qu'il n'y habite. Et euh, je pense pas non plus que je vais trop raconter ma vie plus longtemps, ça risquerait d'être beaucoup trop long. Sinon, le gros fauve qui dort pas loin c'est Derath, il est avec moi."

Ne sachant plus comment combler le silence, je me tus et je terminai mon poisson.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 12 Mai - 20:24.
J'eus un peu peur en posant cette question, je ne m'attendais même pas à une réponse à vrai dire. Je rabaissai la tête, et la relevai à peine une seconde plus tard en entendant la réponse du saurien.

"Je suis pour ma part Skorian Strekzan, fils adoptif du tailleur Arnold Strekzan de Trèv'Hulg, mais, tu peux m'appeler Sko', c'est plus simple.J'ai commencé une vie d'aventure......euh .....avant hier."

Suite à ces mots, les écailles de Skorian abandonnèrent leur teinte verte que j'avais pu voir jusque là, pour prendre une couleur rouge. Peut-être est-ce une de ses caractéristiques, changer de couleur tel un caméléon. Il avait l'air gêné. Sa compagne brisa le silence, pour lui laisser le temps de se remettre de ses émotions, et se présenter à son tour.

"Moi je m'appelle Miu, je suis moi aussi une Yokai. Et apparemment, je suis la seule d'entre nous à errer depuis un an. En revanche, cela ne fait que quelques jours que je suis dans cette...euh...région ? Enfin, je ne sais pas comment appeler ça, mais là où je voyageais avant, les villageois étaient des humains, et pas des anges. J'ai d'ailleurs visité une fois la ville de Skorian, mais bien avant qu'il n'y habite. Et euh, je pense pas non plus que je vais trop raconter ma vie plus longtemps, ça risquerait d'être beaucoup trop long. Sinon, le gros fauve qui dort pas loin c'est Derath, il est avec moi."

Miu et Skorian... Voici mes hôtes. Plusieurs questions me vinrent à l'esprit en entendant leur présentation. Miu erre depuis un an ? Skorian a... Une famille ? Pourquoi a t-il quitté sa ville ? Trèv'Hulg ? Où est-ce ? Des questions que je n'allais pas toutes leur poser.
Je portai alors mon regard sur Derath, le fauve qui dormait contre son arbre. Il était gros effectivement. Voilà donc le compagnon de Miu. Une autre question me vint donc à l'esprit : Skorian a t-il lui aussi un compagnon de route ?
Je sortis enfin de mes pensées, et leur dis :

"Merci pour vos réponses, Miu et Skorian, je ne m'y attendais pas. J'aurais aimé pouvoir dire cela dans de meilleures circonstances, mais je suis enchantée de vous connaître. Et... Je vous demande encore une fois pardon d'avoir fait irruption pendant votre repas..."

Je terminai mon poisson, et les regardai. La gêne se fit encore ressentir, et je demandai :

"Euh... Puis-je... Puis-je vous rejoindre dans votre aventure ? J'ai envie de vivre avec quelqu'un, je me sens seule dans cette forêt, sans personne à qui parler, sans personne avec qui passer du temps... Je ne m'en sortirai jamais seule..."

Je regardai Skorian, et me sentis aussitôt envahie par un sentiment de gêne, mais pas la gêne d'il y a quelques secondes, non, mais bien une autre gêne. Je baissai la tête et rougis. Puis je me débarrassai, ou du moins j'essayai de me débarrasser de l'idée que Skorian m'intriguait, qu'il... M'attirait d'une certaine manière, et regardai alors Miu. Elle avait terminé son poisson. Je repris la parole, comme pour faire cesser ce sentiment handicapant.

"Je... Je ne sais pas si vous aurez besoin de moi, si je vous serai d'une quelconque aide. Mais si vous m'acceptez, je vous jure fidélité et service, demandez-moi ce que vous voudrez."

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 12 Mai - 20:53.
Miu s'est présenté avant de terminer son poisson.

"Moi je m'appelle Miu, je suis moi aussi une Yokai. Et apparemment, je suis la seule d'entre nous à errer depuis un an. En revanche, cela ne fait que quelques jours que je suis dans cette...euh...région ? Enfin, je ne sais pas comment appeler ça, mais là où je voyageais avant, les villageois étaient des humains, et pas des anges. J'ai d'ailleurs visité une fois la ville de Skorian, mais bien avant qu'il n'y habite. Et euh, je pense pas non plus que je vais trop raconter ma vie plus longtemps, ça risquerait d'être beaucoup trop long. Sinon, le gros fauve qui dort pas loin c'est Derath, il est avec moi."

J'ai levé les yeux vers Aessena, son esprit semblait traversé de milles questions, elle finit cependant par dire en finissant elle aussi son poisson.

"Merci pour vos réponses, Miu et Skorian, je ne m'y attendais pas. J'aurais aimé pouvoir dire cela dans de meilleures circonstances, mais je suis enchantée de vous connaître. Et... Je vous demande encore une fois pardon d'avoir fait irruption pendant votre repas..."Euh... Puis-je... Puis-je vous rejoindre dans votre aventure ? J'ai envie de vivre avec quelqu'un, je me sens seule dans cette forêt, sans personne à qui parler, sans personne avec qui passer du temps... Je ne m'en sortirai jamais seule..."

Elle a croisé mon regard avant de baisser la tête, rouge comme une cerise, et de s'adresser à Miu d'une voix tremblante.

"Je... Je ne sais pas si vous aurez besoin de moi, si je vous serai d'une quelconque aide. Mais si vous m'acceptez, je vous jure fidélité et service, demandez-moi ce que vous voudrez."

Elle semblait encore plus troublée qu'avant, et, de mon coté, je ne savais pas quoi penser, je ne savais même pas si j'allais un jour pouvoir rentrer chez moi, alors, penser à un futur simple semblait utopique, d'un autre coté, j'avais peut être enfin trouvé une personne qui me ressemblait, quoi qu'il en soit, je devais encore réfléchir.J'ai ensuite dit, tentant de me calmer et de redonner à mon visage une teinte normale.

"Ne t'inquiète pas, il n'y a aucune raison de ne pas te laisser nous accompagner, de toute façon, comme dit l'adage, plus la troupe est nombreuse, plus la fête est animée, alors, tu peux te considérer comme des nôtres.

J'ai ensuite levé le regard vers le ciel : Midi était passé depuis un moment, mais il faisait toujours bon, la douce sensation de la chaleur sur mes écailles m'arracha un sourire béat et un soupir de bien être.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 16 Mai - 17:43.
Aessena parut être perdue dans ses pensées après ma réponse. Après quelques secondes, elle sembla en sortir, puis prit la parole :

"Merci pour vos réponses, Miu et Skorian, je ne m'y attendais pas. J'aurais aimé pouvoir dire cela dans de meilleures circonstances, mais je suis enchantée de vous connaître. Et... Je vous demande encore une fois pardon d'avoir fait irruption pendant votre repas..."

Après sa réponse, j'observai une réaction plutôt étrange de sa part : elle regarda Skorian un court instant, puis baissa la tête en rougissant. Ce n'était sûrement pas quelque chose qui me regardait, alors je fis comme si je n'avais rien vu.
Aessena reprit la parole :

"Je... Je ne sais pas si vous aurez besoin de moi, si je vous serai d'une quelconque aide. Mais si vous m'acceptez, je vous jure fidélité et service, demandez-moi ce que vous voudrez."

Skorian répondit alors, un peu plus calme que lors de sa précédente intervention :

"Ne t'inquiète pas, il n'y a aucune raison de ne pas te laisser nous accompagner, de toute façon, comme dit l'adage, plus la troupe est nombreuse, plus la fête est animée, alors, tu peux te considérer comme des nôtres."

Il acceptait bien vite, tout de même. Aessena n'était pas au courant de tout, et je refusais de la laisser nous accompagner sans qu'elle soit au courant de notre situation, ce serait vraiment hypocrite de notre part. Elle était sûrement rassurée par le fait qu'on l'accepte comme membre de notre groupe, car elle se sentait sûrement plus en sécurité en groupe, cependant, cela l'exposait à des dangers non négligeables, dont je comptais bien l'informer.
Je pris donc la parole à mon tour :

"Moi, je suis parfaitement d'accord pour que tu nous accompagnes. Cependant, ne te réjouis pas trop vite. Tu as certes été rejetée par les anges, tout comme nous, mais notre situation à Skorian et moi est bien pire qu'un simple rejet de leur part, vois-tu... Je crois qu'il y a deux-trois trucs qu'il faut que tu saches sur nous avant de nous accompagner. Ne m'en veux pas Skorian, mais il faut bien que l'un de nous deux lui dise."

Je m'interrompis, mal à l'aise. Raconter tous nos actes à une parfaite inconnue me faisait peur. En particulier les miens, qui étaient bien pires et plus nombreux que ceux de Skorian. Je n'avais pas envie de me remémorer les détails, et je ne pense pas qu'Aessena veuille connaître ces détails, d'ailleurs. Je me contenterai d'abréger, en espérant de tout cœur que Skorian ne m'en voudrait pas. Il était maintenant trop tard pour faire marche arrière, je devais tout lui dire, maintenant.
Je me raclai la gorge pour pouvoir amorcer ma prise de parole :

"Bon, de toute façon, tu aurais fini par l'apprendre tôt ou tard, mais au point où j'en suis, autant te le dire maintenant : Je me suis fait attaquer par des anges et je n'ai pas eu d'autre choix que d'en tuer. Et pareil pour ceux qui essaient de se venger ou d'obtenir une prime par la suite. Je tiens à souligner que c'était par nécessité et pas par volonté, c'était eux ou moi. Mais ça ne change pas mon statut de criminelle, évidemment. Maintenant, tu sais pourquoi c'est dangereux de venir avec nous. J'espère que tu comprendras et que tu accepteras toujours d'être notre camarade."

"J'espère que tu comprendras et que tu accepteras toujours d'être notre camarade." Quelle abrutie ! Pourquoi je lui dis ça ? Elle va jamais vouloir nous accompagner après ça. Ou alors, si elle nous accompagne, ce sera sûrement parce qu'elle a peur qu'on la tue si elle accepte pas, mais pas par confiance. Je viens de ruiner une possible amitié avec quelqu'un. Et encore, peut-être qu'elle va craindre aussi Skorian par ma faute...

"Pardon, je n'aurais peut-être pas dû dire tout ça. Je vais m'éloigner quelques minutes."

Je m'éloignai d'un pas rapide du campement, puis volai jusqu'à un arbre, assez haut pour que je puisse garder un œil sur le camp, au cas où un ennemi arriverait. Parce que je voulais me cacher de mes camarades à cause de la honte, mais si jamais il leur arrivait quelque chose parce que j'étais partie, je ne me le pardonnerais pas. Alors je restai sur ma branche.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 17 Mai - 17:00.
J'étais encore troublée, et j'appréhendais la réponse à ma question. Peut-être avais-je été trop confiante en la posant, lorsque j'avais voulu me débarrasser de mon sentiment de gêne... Je n'avais jamais ressenti cela, et je ne pensais pas le ressentir un jour. Mais quoi qu'il en soit, la question était posée, et soit la réponse était positive, soit négative. Dans les deux cas, je me promets que je m'en sortirai... Même si cela sera certainement bien plus difficile dans le deuxième cas.
C'est alors que Skorian répondit :


"Ne t'inquiète pas, il n'y a aucune raison de ne pas te laisser nous accompagner, de toute façon, comme dit l'adage, plus la troupe est nombreuse, plus la fête est animée, alors, tu peux te considérer comme des nôtres."

La réponse était donc positive. Tant mieux. Du moins, elle était positive pour Skorian, mais je ne connaissais pas encore le point de vue de Miu. Je pensai à cela lorsqu'elle répondit à son tour :

"Moi, je suis parfaitement d'accord pour que tu nous accompagnes. Cependant, ne te réjouis pas trop vite. Tu as certes été rejetée par les anges, tout comme nous, mais notre situation à Skorian et moi est bien pire qu'un simple rejet de leur part, vois-tu... Je crois qu'il y a deux-trois trucs qu'il faut que tu saches sur nous avant de nous accompagner. Ne m'en veux pas Skorian, mais il faut bien que l'un de nous deux lui dise."


Alors... Elle était d'accord, mais je devais savoir quelque chose... La peur revint brièvement avec la pensée que cela pourrait être moi même qui ne rejoindrai pas le groupe, ce que serait assez stupide et décevant, après ce qu'il s'est passé... Elle s'interrompit, elle n'avait pas l'air très bien. Elle se racla la gorge et continua :

"Bon, de toute façon, tu aurais fini par l'apprendre tôt ou tard, mais au point où j'en suis, autant te le dire maintenant : Je me suis fait attaquer par des anges et je n'ai pas eu d'autre choix que d'en tuer. Et pareil pour ceux qui essaient de se venger ou d'obtenir une prime par la suite. Je tiens à souligner que c'était par nécessité et pas par volonté, c'était eux ou moi. Mais ça ne change pas mon statut de criminelle, évidemment. Maintenant, tu sais pourquoi c'est dangereux de venir avec nous. J'espère que tu comprendras et que tu accepteras toujours d'être notre camarade."


Elle a donc déjà tué des anges... Et bien cela ne me choque pas le moins du monde ! Je pense que j'aurais fait la même chose si j'avais pu, si j'en avais eu le courage, et si je n'étais pas seule au moment où je me suis rendue à l'évidence : Il était inutile d'essayer de s'intégrer dans la société ange, ce sont des racistes, des... Des... Je fus extirpée de mes pensées lorsque Miu poursuivit :


"Pardon, je n'aurais peut-être pas dû dire tout ça. Je vais m'éloigner quelques minutes."

Mais... Qu'avait-elle dit mal ? Elle paraissait extrêmement gênée et honteuse. Toujours est-il qu'elle s'éloigna et alla se percher dans un arbre, non loin du camp. Je me retrouvai donc seule avec Skorian... Je ne savais pas quoi dire. Ce que Miu venait de dire... Etait-ce si mal ? Peut-être devrais-je les craindre un peu plus que je ne les crains déjà... Peut-être devrais-je m'éloigner... Non, je ne suis pas allée si loin pour partir sans rien dire. Et puis... Skorian m'attire... Il me paraît... Je ne sais pas comment le dire. J'aimerais bien le connaître un peu mieux... Je vais les rejoindre, ils sont tous les deux d'accord, alors je ne gâcherai pas cette chance qui m'est offerte de me lier d'amitié avec deux personnes qui ont les mêmes objectifs que moi, d'après ce que j'ai compris. Je trouvai alors quelque chose à dire, je me sentis rougir encore une fois... Je relevai la tête et regardai Skorian, avant de lui demander :

"Skorian... Pourrais-tu m'en dire un peu plus sur Miu et toi ? Je suis curieuse, et... J'ai envie d'en savoir plus sur vous... J'ai l'impression de vivre pour les mêmes choses que vous deux, et..."

Raaaah ! Je me suis encore interrompue dans ma lancée... Cette gêne... C'est embêtant... Je voudrais être plus proche de lui, ainsi je n'aurais plus honte... Mais à quoi pensé-je ?... Pourquoi voudrait-il de moi en particulier et pas de quelqu'un d'autre ? En plus, il a peut-être déjà quelqu'un dans sa vie...

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 17 Mai - 17:20.
Miu prit la parole, gênée.

"Moi, je suis parfaitement d'accord pour que tu nous accompagnes. Cependant, ne te réjouis pas trop vite. Tu as certes été rejetée par les anges, tout comme nous, mais notre situation à Skorian et moi est bien pire qu'un simple rejet de leur part, vois-tu... Je crois qu'il y a deux-trois trucs qu'il faut que tu saches sur nous avant de nous accompagner. Ne m'en veux pas Skorian, mais il faut bien que l'un de nous deux lui dise."

Elle avait raison, il valait mieux être tout de suite transparents avec elle, Miu a alors continué, de plus en plus mal à l'aise.

"Bon, de toute façon, tu aurais fini par l'apprendre tôt ou tard, mais au point où j'en suis, autant te le dire maintenant : Je me suis fait attaquer par des anges et je n'ai pas eu d'autre choix que d'en tuer. Et pareil pour ceux qui essaient de se venger ou d'obtenir une prime par la suite. Je tiens à souligner que c'était par nécessité et pas par volonté, c'était eux ou moi. Mais ça ne change pas mon statut de criminelle, évidemment. Maintenant, tu sais pourquoi c'est dangereux de venir avec nous. J'espère que tu comprendras et que tu accepteras toujours d'être notre camarade."

Elle a ensuite terminé en s'éloignant.

"Pardon, je n'aurais peut-être pas dû dire tout ça. Je vais m'éloigner quelques minutes."

Elle s'est envolée jusqu'à un arbre plus loin, je l'ai suivi du regard, inquiet, avant de m'apercevoir qu'elle restait dans mon champs de vision, et que la voix d'Aessena ne me sorte de mes rêveries. Elle ne semblait pas troublée par ces nouvelles, mais son visage avait gardé des tons écarlates.

"Skorian... Pourrais-tu m'en dire un peu plus sur Miu et toi ? Je suis curieuse, et... J'ai envie d'en savoir plus sur vous... J'ai l'impression de vivre pour les mêmes choses que vous deux, et..."

Elle n'a pas fini sa phrase, baissant les yeux, j'ai attendu un court moment qu'elle n'ouvre de nouveau, avant de m'approcher d'elle, relevant son menton pour capter son regard, mon coeur battant la chamade et ma face prenant un couleur s'accordant à la sienne, je lui ai demandé, timidement.

"Tout va bien ? Tu semble bizarre depuis que tu es avec nous. Sinon, pour répondre à ta question, je ne sais pas si je pourrais te dire grand chose sur Miu, ça ne fait que deux jours que je la connait, moi, par contre, je peux te conter mon histoire.
Ca va peut être te sembler fou, mais, je suis né il y a à peine quelques mois dans une espèce de cocon, perdu en plein milieu de la forêt, avec pour seules possessions une épée, des vêtements et ce pendentif.


J'ai prit mon collier pour le porter au niveau de sa vue.

"J'ai été recueilli par un vieil humain du nom d'Arnold, qui a fait de moi son apprenti, son fils en quelque sorte, c'est il y a seulement quelques jours que je me suis retrouvé ici je ne sais comment, loin de ma terre natale."

Je me suis stoppé pour la regarder dans les yeux, un magnifique spectacle auquel je ne saurais trouver de mots pour le décrire, mais je me suis vite ravisé : Elle a l'air presque humaine, alors que moi..... je suis à la limite de l'animal, je ne devais pas me faire d'illusion, je n'avais aucune chance avec elle.



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 18 Mai - 17:50.
Skorian et Aessena me regardèrent m'éloigner sans rien dire. Je m'allongeai sur une branche épaisse, tout en regardant ce qui se passait du côté d'Aessena et Skorian.
Aessena regarda Skorian, toujours en rougissant, et lui demanda :

"Skorian... Pourrais-tu m'en dire un peu plus sur Miu et toi ? Je suis curieuse, et... J'ai envie d'en savoir plus sur vous... J'ai l'impression de vivre pour les mêmes choses que vous deux, et..."

J'étais bien curieuse de la réponse qu'allait donner Skorian. Celui-ci s'approcha d'Aessena, et lui releva le menton, tout en rougissant. Je ne sais pas ce qu'ils avaient tous les deux à rougir comme ça, ils allaient bientôt être encore plus rouges que mes cheveux.
Leurs visages étaient proches l'un de l'autre, j'ai bien cru qu'ils allaient s'embrasser. Quand même, être amoureux au bout de quelques minutes de rencontre, ils ne perdaient pas leur temps ! Cela me fit sourire malgré moi. Ils me rappelaient Tisei et Pando, mais en beaucoup plus démonstratifs. Je pense que le voyage va être drôle.

"Tout va bien ? Tu sembles bizarre depuis que tu es avec nous. Sinon, pour répondre à ta question, je ne sais pas si je pourrais te dire grand chose sur Miu, ça ne fait que deux jours que je la connais, moi, par contre, je peux te conter mon histoire.
Ça va peut être te sembler fou, mais, je suis né il y a à peine quelques mois dans une espèce de cocon, perdu en plein milieu de la forêt, avec pour seules possessions une épée, des vêtements et ce pendentif."


La remarque comme quoi Skorian trouvait le comportement d'Aessena bizarre me fit sourire ; parce que lui aussi agissait bizarrement par rapport à d'habitude. Et moi, n'en parlons pas. Péter un plomb et se réfugier dans un arbre, j'ai déjà vu plus normal comme attitude.
Par contre, la partie sur le cocon a retenu mon attention. Il n'y a jamais fait allusion avant, et cela m'intriguait. Il était donc né comme moi ! Je me demande combien d'autres personnes sont nées comme ça. Peut-être même qu'à part Skorian, j'aurais croisé des gens comme moi, sans le savoir ?
Je ne m'étais jamais posé la question.
Skorian prit son pendentif pour qu'Aessena le voie de plus près, et dit :

"J'ai été recueilli par un vieil humain du nom d'Arnold, qui a fait de moi son apprenti, son fils en quelque sorte, c'est il y a seulement quelques jours que je me suis retrouvé ici je ne sais comment, loin de ma terre natale."

Je ne savais pas si on était réellement loin de Trèv'Hulg. Sans carte, comment le savoir ? Mais, la question était plutôt de savoir comment on avait pu atterrir ici. Je sais juste que je suis sortie de la forêt bizarre et que l'environnement avait changé. Peut-être Skorian aussi était-il passé par cette forêt ? Mais comment une forêt pourrait-elle nous avoir transporté autre part, ça n'a pas de sens...
Je me sortis de mes pensées pour m'intéresser de nouveau à mes camarades : Skorian regarda un moment Aessena dans les yeux, mais les détourna, il semblait perdu dans ses pensées.
C'est en regardant machinalement aux alentours que je vis quelqu'un, un ange, caché derrière les buissons, qui observait Skorian et Aessena. Je ne savais même pas depuis combien de temps il était là. Pas longtemps, en tout cas, je ne l'avais pas remarqué avant. Il semblait lui aussi intéressé par les interactions de mes compagnons, à la seule différence qu'il avait un arc, et qu'il semblait prêt à tirer.
Derath dormait toujours profondément, il n'avait donc pas pu détecter la présence d'un ennemi et encore moins nous alerter.
Heureusement, l'ange était tellement concentré sur Skorian et Aessena qu'il ne m'avait pas vue. Tout en rentrant dans une sorte d' "état second", je déployai donc mes ailes silencieusement, et fondit sur lui pour le surprendre et le désarmer. Par réflexe, il décocha une flèche, mais celle-ci se planta dans un tronc d'arbre, tout en étant passée très près de mes compagnons, ce qui me provoqua une frayeur.
Une fois sur lui, il tomba, et laissa tomber son arc, et ses flèches se renversèrent de son carquois.
Cet ange était facile à maîtriser, il était beaucoup plus frêle que ses confrères, ce qui expliquait sûrement qu'il se battait avec un arc. Je posai la lame de ma dague sur sa gorge en lui demandant :

"T'as une explication à nous fournir avant que je t'ouvre la gorge ?"

En me voyant ainsi, il écarquilla les yeux, - peut-être m'avait-il reconnue – et répondit, d'un ton faussement assuré :

"Haha ! Très drôle ! C'est à moi de fournir une explication de ma présence ici ? Je suis pourtant chez moi, contrairement à vous."

"Je voulais te laisser une chance de t'expliquer, mais si tu insistes, c'est à six pieds sous terre que tu seras chez toi."

"Eh oh, du calme ! Et puis, je viens de t'expliquer, j'élimine les parasites. Vous n'êtes pas chez vous ici, alors vous devez disparaître."

Il semblait vraiment croire à ce qu'il disait. Il était vraiment aussi limité d'esprit que ses congénères. Au final, ils veulent qu'on parte de chez eux, et nous avons précisément le même but. Pourquoi pas nous donner une carte ? Cela arrangerait tout le monde. Mais bon, il fallait que les gens d'ici soient des abrutis sanguinaires et qu'ils nous empêchent de repartir...
Plus je regardais mon ennemi, plus j'avais envie de lui faire du mal. Pourtant, il ne m'avait pas personnellement attaquée, mais... c'est comme si je voulais me venger de ce nous avions subi, mes compagnons et moi-même, en le tuant de sang-froid. C'est presque comme si je devenais à mon tour une sanguinaire décérébrée. Mais je me dis qu'en le tuant, je sauverais Skorian et Aessena. Skorian avait bien tué l'ange qui m'avait emmenée, il fallait que je lui rembourse ma dette.
Je commençai à lever ma dague pour pouvoir la planter correctement dans la gorge de l'ange, mais celui-ci m'interrompit dans mon geste, l'air effrayé :

"Hé oh ! Qu'est-ce que tu fais ?"

Je lui répondis instinctivement :

"Bah j'élimine les parasites."

Sur ces mots, je lui enfonçai la dague dans la gorge. Il mourut sur le coup. C'est génial ce genre d'événement pour faire bonne impression auprès de gens qu'on vient de rencontrer, ça donne vraiment envie de me faire confiance.
Je jetai un coup d’œil vers mes compagnons, ce qui me ramena à la réalité. J'avais encore tué quelqu'un de sang-froid. Encore une mort qui, même méritée, allait me peser longtemps sur la conscience. Encore une personne qui aura comme première image de moi une personne qui tue un ange. Encore un acte qui me rapproche de ces barbares d'anges.
Je me levai néanmoins pour m'écarter de l'ennemi, puis demandai d'une voix tremblante à mes compagnons :

"V-Vous allez bien ? Il ne vous a pas fait de mal ?"

Je n'osai néanmoins pas approcher du campement, de peur de les effrayer.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 19 Mai - 15:34.
J'avais encore raté mon approche, ce sentiment de gêne commençait sérieusement à m'embêter. Je baissai encore la tête, mais, chose que je n'aurais jamais imaginé, Skorian se rapprocha et, avec une délicatesse absolue, releva mon menton et plongea son regard dans le mien. N'avait-il pas peur de moi, de mes apparences animales et de mes yeux presque... Surnaturels ? Il n'en avait pas l'air. Il rougit à son tour, les écailles de son visage prirent une couleur rouge vif. Presque aussi rouge que les cheveux de Miu, pensais-je en riant intérieurement.
Skorian finit par dire timidement :


"Tout va bien ? Tu semble bizarre depuis que tu es avec nous. Sinon, pour répondre à ta question, je ne sais pas si je pourrais te dire grand chose sur Miu, ça ne fait que deux jours que je la connait, moi, par contre, je peux te conter mon histoire.
Ca va peut être te sembler fou, mais, je suis né il y a à peine quelques mois dans une espèce de cocon, perdu en plein milieu de la forêt, avec pour seules possessions une épée, des vêtements et ce pendentif."


Il me montra alors ledit pendentif. Il était beau, il avait la forme d'un saule pleureur retourné, les racines vers le ciel. Mais quelque chose m'interpella; il s'était réveillé dans un cocon, avec des vêtements, une arme, et un... Objet spécial ? Cela me rappelle étrangement mon réveil, quasiment similaire.
Skorian continua :


"J'ai été recueilli par un vieil humain du nom d'Arnold, qui a fait de moi son apprenti, son fils en quelque sorte, c'est il y a seulement quelques jours que je me suis retrouvé ici je ne sais comment, loin de ma terre natale."

C'est étrange quand j'y pense. Je n'étais donc pas la seule à m'être réveillée de cette manière, dans un cocon avec des vêtements, des armes, et un objet... Je ne sais pas comment appeler ça. Un artefact ? Un objet rare ?
Quoi qu'il en soit je devais en apprendre plus à ce sujet. Skorian s'arrêta et me regarda de nouveau dans les yeux. Il avait l'air... Captivé par mon regard, et plongé dans ses pensées... Il n'avait donc pas peur de moi. Ceci dit, je le regardais aussi, je ne savais pas de quoi j'avais l'air, mais je devais aussi être perdue dans son regard, regard qu'il détourna d'un coup. Il avait maintenant l'air gêné...
Mais je fus brutalement rappelée à la réalité quand quelque chose passa très rapidement entre nos deux visages... Nous étions si proches l'un de l'autre ?
Je regardai alors tout autour de moi, je vis une flèche plantée dans le tronc d'un arbre proche, et... Un ange... Et Miu, qui le maîtrisait avec une facilité remarquable, sa dague sous la gorge de celui-ci.


"T'as une explication à nous fournir avant que je t'ouvre la gorge ?"


Je voyais maintenant Miu sous un nouvel angle. Et je ne pense pas être au bout de mes surprises.
L'ange répondit alors, d'un ton qui se voulait certainement assuré :


"Haha ! Très drôle ! C'est à moi de fournir une explication de ma présence ici ? Je suis pourtant chez moi, contrairement à vous."

"Je voulais te laisser une chance de t'expliquer, mais si tu insistes, c'est à six pieds sous terre que tu seras chez toi."

"Eh oh, du calme ! Et puis, je viens de t'expliquer, j'élimine les parasites. Vous n'êtes pas chez vous ici, alors vous devez disparaître."

Miu avait été perspicace et avait tenu tête à l'ange... Jusqu'à cette phrase. Elle paraissait maintenant plongée dans ses pensées. Cela ne dura qu'un court instant, elle leva sa dague, et... Fut arrêtée par l'ange, qui avait maintenant réellement peur.

"Hé oh ! Qu'est-ce que tu fais ?"

Ce à quoi Miu répondit :

"Bah j'élimine les parasites."

Elle plongea alors sa dague dans la gorge de l'ange qui mourut sur le cou. Je... Je n'avais jamais vu quelqu'un se faire tuer si brutalement... Je n'avais même jamais vu quelqu'un se faire tuer tout court.
Je n'en attendais pas moins de Miu, elle n'avait apparemment pas peur de ces choses là, mais ne les aimait pas pour autant. Et moi... Je devrai apprendre à faire ces choses là... Je devrai apprendre à tuer...
Miu se retourna et balbutia à notre intention, d'une voix nouée :


"V-Vous allez bien ? Il ne vous a pas fait de mal ?"

Elle ne s'approcha pas, comme je l'attendais plus ou moins. De quoi avait-elle peur ? Avait-elle honte de ce qu'elle venait de faire ? Elle ne devrait pas. Je ne pense pas que j'aurais été capable de tuer cet ange si j'avais été à sa place. Même s'il menaçait mes compagnons... Et je devrai un jour être capable de le faire. Pour mon bien, comme pour celui de mes nouveaux... Amis. Je devrai être capable de les protéger si je veux vraiment être utile au groupe, je ne devrai pas juste servir à attirer le regard de Skorian, malgré moi... Mais... Pourquoi...
Miu nous a posé une question, il faut répondre.


"Je... Je suis encore un peu perdue, je n'ai pas tout suivi, mais... Je vais bien, merci"


Miu s'inquiète pour moi ? Pour Skorian, je comprends mais... Pour moi aussi ?... Je dois arrêter de me poser des questions stupides, je les ai rejoins, il va falloir que je m'habitue à ce que quelqu'un se soucie de moi. Ca va faire bizarre, mais, c'est ça la vie en groupe, et je préfère cela à être seule à errer dans une forêt que je ne connais pas, sans aucune aide extérieure.

"Et merci d'être intervenue, tu as été si efficace, je suppose que tu n'as rien. Sans toi je pense que... Skorian et moi y serions passés. D'ailleurs, Skorian, tu vas bien ?"

C'était maintenant à moi de m'inquiéter pour eux. Eh bien, ce voyage commence bien... Au moins, ce qui vient de se passer me permettra peut-être de me rapprocher de Skorian et de nouer un lien d'amitié avec Miu...

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 19 Mai - 16:23.
Elle semblait aussi pensive que moi, quand soudain, une flèche vint se planter dans un arbre pas loin, tandis que la voix de Miu a résonné, assez proche.

"T'as une explication à nous fournir avant que je t'ouvre la gorge ?"

J'ai tourné la tête vers elle, qui était en train de maîtriser un ange, le menaçant de sa dague.

"Haha ! Très drôle ! C'est à moi de fournir une explication de ma présence ici ? Je suis pourtant chez moi, contrairement à vous."

"Je voulais te laisser une chance de t'expliquer, mais si tu insistes, c'est à six pieds sous terre que tu seras chez toi."

"Eh oh, du calme ! Et puis, je viens de t'expliquer, j'élimine les parasites. Vous n'êtes pas chez vous ici, alors vous devez disparaître."

Elle a ensuite levé sa dague vers l'ange, qui a demandé, apeuré.

"Hé oh ! Qu'est-ce que tu fais ?"

Elle a répondu, lui enfonçant la dague dans la gorge et le tuant sur le coup.

"Bah j'élimine les parasites."

Elle a ensuite lancé à notre égard, gênée par son acte.

"V-Vous allez bien ? Il ne vous a pas fait de mal ?"

Aessena lui a d'abord répondu, l'air pas vraiment choquée par la mort de cette ange, apparemment, elle semblait se faire à l'idée que nous soyons obligés de tuer pour survivre.

"Je... Je suis encore un peu perdue, je n'ai pas tout suivi, mais... Je vais bien, merci.Et merci d'être intervenue, tu as été si efficace, je suppose que tu n'as rien. Sans toi je pense que... Skorian et moi y serions passés. D'ailleurs, Skorian, tu vas bien ?"

J'ai répondu, tentant de me remettre de ce flot d'émotions.

"O-oui, je vais bien, heureux de savoir que vous aussi.

J'ai regardé tout autours de moi avant de reprendre.

"Je crois qu'il vaudrait mieux lever le camps pour l'instant, c'est plus sûr.

Suite à ces mots, j'ai commencé, avec leur aide, à ranger les provisions, avant que nous ne nous mettions en route, nous avons longtemps marché à travers la forêt, suivant le cours de la rivière, et nous sommes arrêtés peu avant le crépuscule. Comme d'habitude, j'ai laissé à Miu le soin de s'occuper du feu tandis que je me suis penché vers l'eau.

"Aessena ? Tu saurais venir un instant ? Je vais t'apprendre à pêcher.

Après avoir capté son attention et qu'elle se soit approchée, j'ai continué.

"D'abord, tu observe l'eau, et, quand tu trouve ta prise, tu frappe d'un coup sec, vise la tête, normalement, ça devrait l'assommer, et tu pourra l'attraper.

J'ai joint le geste à la parole en attrapant au bout d'un cours instant une truite d'assez belle taille, que j'ai ensuite tendu vers elle. A ce moment, mon regard à croisé le sien, ce qui m'a presque fait perdre mes moyens, rendant de nouveau ma face écarlate.

"V-voila.... à t-ton tour d'essayer."




Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Ven 20 Mai - 18:05.
Mes interlocuteurs mirent un certain temps avant de me répondre. En tout cas, assez de temps pour qu'un certain nombre de pensées négatives me traversent l'esprit. Je me demandais si mes compagnons allaient changer d'opinion sur moi ou pas. Enfin, ce serait plutôt bizarre dans le cas de Skorian, qui nous a rencontrés, Tisei, Pando et moi, pendant que nous tuions des anges sous ses yeux, et qui a tout de même demandé à rejoindre le groupe. Mais Aessena, qui ne me connaissait pas, pensait-elle que j'étais une sanguinaire qui se faisait passer pour une personne normale ?
Aessena prit finalement la parole :

"Je... Je suis encore un peu perdue, je n'ai pas tout suivi, mais... Je vais bien, merci. Et merci d'être intervenue, tu as été si efficace, je suppose que tu n'as rien. Sans toi je pense que... Skorian et moi y serions passés. D'ailleurs, Skorian, tu vas bien ?"

Elle avait un ton étrangement calme, comme si ce que je venais de faire ne la choquait pas tant que ça. Et... elle me remerciait ? J'avais pourtant tué une personne sous ses yeux. Certes, cette personne aurait pu les blesser si je ne n'étais pas intervenue, mais bon, je n'aime pas vraiment donner cette image monstrueuse de moi, sachant que je n'ai tué que pour me défendre...
Skorian répondit à son tour, un peu chamboulé :

"O-oui, je vais bien, heureux de savoir que vous aussi."

Il reprit ensuite la parole :

"Je crois qu'il vaudrait mieux lever le camps pour l'instant, c'est plus sûr."

Nous partîmes en portant les quelques provisions restantes comme on le pouvait. Nous marchâmes pendant de longues heures, jusqu'à que le soleil se couche. Nous nous arrêtâmes. Je vis Skorian se diriger vers la rivière, je me dirigeai donc vers les bois pour chercher de quoi faire le feu.
Lorsque je revins, je vis Skorian tendre un poisson vers Aessena, en la regardant d'un air gêné.

"V-voilà.... à t-ton tour d'essayer."

Aessena apprenait donc à pêcher ! Des bras en plus pour la chasse, c'est toujours ça de pris, sans mauvais jeu de mot. J'allumai le feu et commençai à faire griller les poissons que l'on avait en réserves, car ils commençaient à vraiment sentir mauvais. Derath, lui, venait de revenir de sa séance de chasse. Il n'avait pas rapporté sa proie jusqu'au camp, mais je vis qu'il avait bien mangé vu qu'il lui restait un peu de sang autour de la gueule, comme d'habitude.
Deux poissons avaient bien cuit, je les retirai du feu et vint voir mes deux compagnons, et leur tendis :

"Tenez, faites une pause !"



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 21 Mai - 19:31.
Skorian paraissait un peu dépassé lui aussi, il me répondit :

"O-oui, je vais bien, heureux de savoir que vous aussi."

Il regarda brièvement autour de lui avant de reprendre :

"Je crois qu'il vaudrait mieux lever le camps pour l'instant, c'est plus sûr."

Nous commençâmes alors à ranger les provisions, puis nous partîmes en longeant la rivière. Nous marchâmes pendant un bon bout de temps, si bien que lorsque nous nous arrêtâmes, le soleil était en train de se coucher. Ses rayons filtraient à travers le plafond vert, comme j'aime bien appeler le feuillage des grands arbres. Cela me rappela mon réveil ce matin, c'était tout aussi beau. Ce matin, je ne me doutais encore absolument pas que j'allais partir à l'aventure avec deux personnes me ressemblant dans le sens où, comme moi, ils n'aimaient pas les anges et ne voulaient que survivre.
Skorian s'approcha de la rivière et se pencha au dessus de son court, pendant que Miu allait chercher de quoi faire un feu. Skorian m'appela alors :


"Aessena ? Tu saurais venir un instant ? Je vais t'apprendre à pêcher."

Un cours de pêche avec Skorian ? Pourquoi pas. Encore quelque chose qui pourrait nous rapprocher l'un de l'autre, pensai-je en souriant. Je m'approchai donc et le laissai m'apprendre son art.

"D'abord, tu observe l'eau, et, quand tu trouve ta prise, tu frappe d'un coup sec, vise la tête, normalement, ça devrait l'assommer, et tu pourra l'attraper."


Il me montra donc comment il faisait, et au bout d'un court moment, il finit par attraper une belle truite qu'il me tendit aussitôt. À ce moment là, son regard croisa le mien, et il perdit de nouveau les pédales, ses écailles reprirent une teinte rouge. Il est trop mignon !
Cette pensée ne me fit pas rougir comme je m'y attendais, et je continuai de le regarder sans problème. Serais-je en train de tomber sous le charme et, par conséquence, de ne plus être gênée en sa présence ? Dans un sens cela m'arrangeait, et dans un autre... Comment est-il possible de craquer pour quelqu'un en si peu de temps ? Je ne m'imaginais pas tomber amoureuse un jour, mais je dois bien me rendre à l'évidence... Je l'aime beaucoup. Le voyage va être... Animé. Skorian me fit sortir de mes pensées en me disant, gêné :


"V-voilà.... à t-ton tour d'essayer."

Miu revint à ce moment là. Elle revient au moment où Skorian est perturbé par ma présence... Ou juste mon regard, je ne sais pas. Elle doit bien se douter de ce qu'il se passe entre nous. Elle mit deux poissons à griller et regarda Derath qui revenait de la chasse, du sang sur les babines. Je regardais ce qu'il se passait autour de moi et n'essayais même pas de pêcher. Je m'en rendis compte, et vis que Miu nous amenait deux poissons bien grillés...

"Tenez, faites une pause !" Nous dit-elle, en nous tendant les poissons.

J'espère ne pas avoir vexé Skorian en n'essayant même pas de pêcher... Je suis désolée pour lui. Mais il fallait bien manger maintenant.


"Merci, Miu, et... Désolée Skorian, je pensais à... Quelques choses, je ne me suis pas rendue compte que le temps passait..."

Je rougis de nouveau... Peut-être qu'en fait, je ne prenais pas confiance et j'étais toujours aussi timide. Peu importe, j'arriverai à me contrôler et à me rapprocher encore de Skorian, car... J'en ai vraiment envie. Il m'attire.

Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Messages :
51
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t395-skorian-vagabond-saurien
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t412-le-livre-de-skorian#3592
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Le vieux tailleur Arnold Strekzan
Possessions :
Pantalon de toile et chemise de lin adaptés à sa morphologie, manteau de soie rouge, lame de pierre, le coeur du marais.
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
05/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 21 Mai - 19:57.
Aessena semblait perdue dans ses pensée, quand soudain, Miu nous a interpellé en nous tendant à chacun un poisson grillé.

"Tenez, faites une pause !"

Nous les avons pris, tandis qu'Aessena a bafouillé une excuse.

"Merci, Miu, et... Désolée Skorian, je pensais à... Quelques choses, je ne me suis pas rendue compte que le temps passait..."


Ses joues à elle aussi prenaient des couleurs, cet écarlate qui la rendait encore plus craquante que d'habitude, je sentais mon coeur marteler mon torse, tandis que je lui répondais.

"Oh, ce n'est rien, on aura bien tout le temps de t'apprendre quelques trucs, enfin, surtout Miu, pour être franc, disons que je sais pas faire grand chose à part pêcher. Enfin, bref, je m'égare, tout ça pour dire que l'heure est aux victuailles.

J'ai alors mordu à pleine dents dans un poisson, me dirigeant vers le feu pour m'asseoir à coté, j'ai alors ouvert la parole, un grand sourire au visage.

"Même si ça peut sembler utopique, je tiens à dire une chose, le jour où je rentre chez moi, je vous confectionne à chacune le plus beau vêtement que puisse offrir la maison Strekzan, taillé de mes mains."

Je ne savais pas vraiment pourquoi j'avais dit ça, mais ça importait peu, la conversation s'est lancée, jusqu'à ce que la nuit tombe pour de bon, j'ai alors commencé à grimper à un arbre en disant.

"Bon, il se fait tard, moi je vais dormir, à demain vous deux."

J'ai alors terminé mon ascension pour m'allonger sur une branche en hauteur tentant de trouver le sommeil.
J'avais beau m'efforcer de vider mon esprit, il n'y avait rien à faire, une heure avait dut passer et je ne trouvais pas le sommeil, je me suis alors redressé et ai regardé autours de moi, Miu et Aessena s'étaient posées sur des branches plus basses et semblaient à première vue dormir, j'ai contemplé un instant la beauté endormie pour qui mon coeur semblait vouloir vivre avant de me rendre compte d'une chose : Si je voulais lui avouer mes sentiments, il n'y aurait pas de meilleure occasion.
Je suis alors descendu silencieusement jusqu'à elle et ai timidement posé ma main sur son épaule, la secouant délicatement pour tenter de la réveiller. En la voyant ouvrir les yeux, ces deux joyaux où semblaient danser des esprits du feu, je ne pût empêcher mes écailles de rougir, et ai murmuré à son égard.


"A-aessena ? Je peux.....te parler un instant ? Je sais que ce n'est peut être pas le meilleur moment mais......c'est important."



Membre & Tengû inexpressif
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
18
Messages :
255
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t56-presentation-de-miu
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t228-le-livre-de-miu#1862
Âge de votre personnage :
13 (début) 14 (actuellement)
Compagnon :
Derath,un fauve
Possessions :
Vêtements ( Heureusement :'D ), son artefact (Kaifuku) une rapière et une dague.
Savoirs :
- Maîtrise du cuir : basique [http://origin.forumgratuit.fr/t83-le-tanneur-et-le-tanne-miu#728]
Niveau :
3
Expérience :
42
Date d'inscription :
16/08/2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 22 Mai - 16:33.
Aessena et Skorian prirent les poissons. Aessena bafouilla :

"Merci, Miu, et... Désolée Skorian, je pensais à... Quelques choses, je ne me suis pas rendue compte que le temps passait..."

Skorian répondit, l'air complètement hypnotisé par Aessena :

"Oh, ce n'est rien, on aura bien tout le temps de t'apprendre quelques trucs, enfin, surtout Miu, pour être franc, disons que je sais pas faire grand chose à part pêcher. Enfin, bref, je m'égare, tout ça pour dire que l'heure est aux victuailles."

Lui apprendre des choses ? Mis à part faire un feu, je vois pas ce que je pourrais bien lui apprendre de très utile.
Nous nous installâmes ensuite autour du feu, je pris un poisson qui finissait tout juste de cuire, et le mangeai.
Skorian prit la parole, et dit d'un air enjoué :

"Même si ça peut sembler utopique, je tiens à dire une chose, le jour où je rentre chez moi, je vous confectionne à chacune le plus beau vêtement que puisse offrir la maison Strekzan, taillé de mes mains."

Ah, c'est sûr que ce ne serait pas de refus, vu l'état des miens. Suite à cette remarque s'ensuivit une longue conversation, qui dura jusqu'à la tombée de la nuit.
Skorian commença à se diriger vers un arbre et dit :

"Bon, il se fait tard, moi je vais dormir, à demain vous deux."

Je me dirigeai à mon tour vers un arbre, pour me poser sur une branche, suivie de Derath, qui s'était manifestement réveillé uniquement pour monter dans l'arbre, puisque celui-ci s'endormit instantanément une fois arrivé sur la branche.
Je tentais de m'endormir, par tous les moyens, mais je n'y arrivais pas, à cause de ce qui s'était passé aujourd'hui. Le moindre moment d'inattention pouvait nous être fatal, et cette idée m'empêchait de fermer l'œil, bien que j'étais extrêmement fatiguée.
Soudain, j'entendis Skorian bouger sur sa branche, mais je n'en tins pas compte, après tout, il avait peut-être juste besoin de se soulager.
Il se passa ensuite plusieurs secondes sans que je n'entende aucun bruit, puis j'entendis une voix, celle de Skorian, justement :

"A-aessena ? Je peux.....te parler un instant ? Je sais que ce n'est peut-être pas le meilleur moment mais......c'est important."

Est-ce que ce j'ai bien entendu ? Est-ce que le fameux moment était bien entrain d'arriver ? J'espérais qu'ils ne s'éloigneraient pas pour discuter, je devais absolument assister à ça ! Ce serait vraiment dommage de louper ça !

Je me tournai légèrement en feignant de dormir, pour pouvoir mieux entendre la scène qui se passait quelques mètres à côté. C'était vraiment dommage qu'il fasse trop sombre pour que je puisse voir, j'aurais bien voulu voir leurs têtes. Mais bon, la scène risquait d'être assez amusante rien qu'en écoutant, alors ce n'était pas si grave.



Nouveau venu
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
16
Messages :
18
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t410-aessena-arrive
Âge de votre personnage :
20 ans
Compagnon :
Meep, un petit carillon flottant.
Possessions :
Un pantalon de soie rouge et or, une sorte de paréo (Ce n'en est pas un) blanc cassé/crème, un haut court rouge et or, son artefact, Sérénité, et enfin, quatre dagues, une pour chacune de ses 4 mains (puisque quatre bras).
Niveau :
1
Expérience :
0
Date d'inscription :
06/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 22 Mai - 18:06.
Skorian me regardait rougir. On aurait dit qu'il me trouvait attirante moi aussi, comme s'il avait lui aussi l'envie de se rapprocher de moi, comme s'il était réellement attiré... C'est amusant ! Et c'est un bon signe.
Il n'avait d'ailleurs pas l'air gêné, et il me répondit :


"Oh, ce n'est rien, on aura bien tout le temps de t'apprendre quelques trucs, enfin, surtout Miu, pour être franc, disons que je sais pas faire grand chose à part pêcher. Enfin, bref, je m'égare, tout ça pour dire que l'heure est aux victuailles."

Cela ne m'étonne pas vraiment que Miu aie plus de choses à m'apprendre, après tout elle erre depuis un an. Mais de toute façon, tout le monde apprendra des choses de tout le monde pendant ce voyage. Skorian croqua dans son poisson et se rapprocha du feu. Miu et moi fîmes de même et Skorian continua :

"Même si ça peut sembler utopique, je tiens à dire une chose, le jour où je rentre chez moi, je vous confectionne à chacune le plus beau vêtement que puisse offrir la maison Strekzan, taillé de mes mains."

D'accord, je n'ai pas vraiment besoin de vêtements mais ça ne me dérange pas. Et puis si cela lui fait plaisir, tant mieux.
Nous nous lançâmes dans une discussion qui dura jusqu'à ce que la nuit tombe. Puis, la discussion terminée, Skorian se releva et se dirigea vers un arbre en nous disant :


"Bon, il se fait tard, moi je vais dormir, à demain vous deux."

Miu monta elle aussi dans un arbre et je fis de même. Ca ne doit pas être mal de dormir dans un arbre. En tout cas, ce sera toujours mieux que le petit camp de fortune que je m'étais fait à peine un jour plus tôt. Je m'allongeai et me mettait bien pour dormir. Puis lentement le sommeil vint et je m'endormis.
Je fus réveillée par un contact direct sur mon épaule. J'ouvrai les yeux, il faisait encore nuit et... Skorian se tenait devant moi et me regardait d'un air passionné, mais néanmoins gêné. Il paraissait hypnotisé par mon regard. Ses écailles rougirent et il me dit, la voix nouée :


"A-aessena ? Je peux.....te parler un instant ? Je sais que ce n'est peut-être pas le meilleur moment mais......c'est important."

Une pensée me traversa l'esprit. Pour venir me réveiller à une heure pareille, d'un air aussi gêné et pour me parler de quelque chose d'important, ça ne pouvait pas être pour n'importe quelle raison. Est-il venu pour... Ce que je pense ?
Je le fixai alors d'un air qui se voulait rassurant et attendrissant, s'il venait me voir pour ça, il fallait bien le mettre en confiance. Je ne pus malgré tout m'empêcher de rougir légèrement.
Je lui dis alors, pas vraiment en confiance moi non plus :


"Bien sûr que tu peux me parler, et ne t'en fais pas pour l'heure, cela ne me dérange pas."

Vu le ton rassurant et amical emprunté j'eus un peu peur de le faire complètement craquer, ce n'était pas volontaire, mais c'était amusant. Je lui souris et continuai :

"De quoi veux-tu me parler de si important ?"
Contenu sponsorisé


Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Posté le .
Le voyage recommence.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin :: Le Monde :: Le Continent Akari :: La Forêt des Songes-