:: Le Monde :: Le Continent Kajitsumi :: Les Terres de Solterhâ :: La Terre de l'OuestPartagez | 

 L'éveil de Morghhur [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membre & Homme-Loup
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
24
Messages :
197
Localisation :
Clermont-Ferrand
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t95-premiers-pas
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t247-le-livre-de-morghhur#2056
Âge de votre personnage :
30
Possessions :
-Epée en argent
- Armure en cuir de bonne qualitée
-Vore
-Pierre Blanche (la lune a un effet positif sur Morghur)
- Slip en cuir de chèvre
- Pendentif en forme de papillon

Savoirs :
- Poisons et antidotes (basique) [http://origin.forumgratuit.fr/t100-trefonds-tenebreux-et-farfelue-foret-morghhur-et-kamyu]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t106-quete-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-morghhur]
- Maîtrise du cuir basique [http://origin.forumgratuit.fr/t126-quete-le-tanneur-et-le-tanne-morghhur]
- Maîtrise du cuir avancée [http://origin.forumgratuit.fr/t204p20-quete-le-saint-plan-morghhur#1768]
- Maîtrise avancée de l\'épée [http://origin.forumgratuit.fr/t222-quete-au-fil-de-l-epee-morghhur-grave]
Niveau :
4
Expérience :
22
Date d'inscription :
01/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asheshead.com
Posté le Sam 2 Mai - 11:36.
Après être sorti de cet œuf mystérieux, Morghhur prit enfin compte de ce qui l'entourait. A perte de vue, des arbres, des plantes inconnues et de minces rais de lumière filtrants à travers le dense filet tissé par la cime des arbres.

*Voila au moins un endroit ou je devrais pouvoir trouver de quoi manger*

Le métamorphe laissa alors petit à petit son côté bestial prévaloir, de nouvelles odeurs envahissaient alors l'espace, une nouvelle perception : des bruits, des mouvements. Il y avait de la vie dans cette forêt.

Il se mit alors en chasse, cherchant des empreintes et sentant les odeurs laissées par les habitants de cette canopée.

Même si l'apparence de Morghhur relevait maintenant plus de celle du loup que de celle de l'homme, une réflexion bien humaine lui vint tout d'un coup : la plus grande probabilité de trouver une proie était près d'un point d'eau.

Cessant de se concentrer sur les odeurs animales, Morghhur se concentra pour trouver des relents d'humidité.

Ce ne fut pas aisé car les arbres et la végétation permettaient de garder une certaine humidité ambiante mais il finit par dénicher un petit point d'eau situé quelques centaines de mètres plus loin.

Il s'embusqua dans les fourrés attendant une proie et c'est au bout de quelques heures qu'un cervidé fit son apparition. Tout d'abord méfiant, il baissa progressivement sa garde pour étancher sa soif. Un massif loup noir se jeta alors sur lui, le lacérant de coups de griffes meurtriers et déchiquetant sa gorge pour achever l'animal.

Une fois la proie achevée, Morghhur reprit le contrôle de son corps : laisser l'animal dominer trop longtemps son esprit pourrait être dangereux et altérer de plus en plus son être.

Il se força  dominer sa faim pour dépecer tout d'abord le corps et pour trouver de quoi faire cuire la viande, vestige d'humanité qu'il ne voulait pas laisser à sa partie animale.

Le bois fut facile à trouver mais il fallut de nombreuses tentatives à Morghhur pour allumer un feu a partir d'une tige de bois et d'une base en bois sec. Après de très nombreuses minutes, une étincelle embrasa le petit bois et il entreprit de faire cuire la carcasse.

Il savait que l'odeur du sang attirerait les prédateurs, c'est pourquoi il n'entreprit de ne faire cuire qu'une partie de la carcasse qui lui permettrait de survivre jusqu’à la prochaine proie et de laisser le reste à même le sol pour occuper d'éventuelles bêtes le temps qu'il puisse s'éloigner.

Il trouva rapidement un arbre, dans lequel il entreprit de se réfugier pour la nuit afin de ne pas être à la merci des prédateurs nocturnes, et s'autorisa enfin un peu de répit , mâchonnant un quartier de viande et réfléchissant à l'avenir.

Même s'il n'aimait pas la civilisation, il lui faudrait trouver quelqu'un ou quelque chose qui lui permettrait de comprendre, qui il était, pourquoi était-il-là et où étaient ses souvenirs ?

Bercé par ses propres questionnements, Morghhur ferma lentement les yeux, et laissa la nuit emporter ses songes agités.

Au fur et à mesure de ses déambulations oniriques, quelque chose le troubla. A tel point qu'il émergea de son rêve avec la certitude que quelque chose l'observait.
Il empoigna son épée et scruta les alentours. Rien, il cru remarquer cependant un léger frémissement dans une direction. Il vit alors un papillon sortir devant lui, voletant. Peut être n'était-ce que ce petit insecte qui avait fait trop de bruit en voletant trop prêt.
Cependant, cette piste s'évanouit bientôt lorsque Morghhur entendit de nouveau un léger crissement.
Il y avait bien autre chose, et l'homme allait l'attendre, l'arme en main.



Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 22 Juin - 18:17.

Dernière édition par Éleïssen le Mer 8 Juil - 14:35, édité 1 fois
La nuit se levait et enveloppait bon nombres d’âmes d’une chape de sommeil tandis que d’autres ne faisaient que commencer leur journée. La forêt grouillait de bruit, d’étrangeté, elle n’était pas rassurante. Pourtant c’était là où elle se sentait le plus en sécurité. Loin des hommes, loin de leurs yeux, là où tous pouvaient oublier son existence. Pourquoi j’existe ? Elle-même ne savait pas comment répondre à cette question.
Le regard plongé dans le ciel étoilé naissant, elle laissait ses oreilles intercepter toute sorte de bruit, de murmure, de bruissement. Les bêtes restaient éloignées, apeurées par son côté humain. Et pourtant les humanoïdes la fuyaient et la chassaient pour son côté animal. Il fallait savoir quand même, elle appartenait à deux peuples mais ne pouvaient faire partie d’aucun. Éleïssen souffla et secoua la tête pour se changer les idées. La solitude n’était pas si mal non ?  Enfin ce n’était pas comme si elle avait le choix de toute manière. Mais elle n’allait tout de même pas faire la difficile hein !

Plongée dans ses pensées, ses oreilles captèrent le bruit d’un cours d’eau ce qui réveilla en elle une sensation de soif. Ni une ni deux elle laissa ses pattes froisser les feuilles sèches à moitiés décomposées et se dirigea vers le ruisseau. Ce n’était pas comme si elle avait grand-chose à faire ou comme si quelqu’un l’attendait. La yokaï était assez seule et grande pour qu’elle puisse faire ce qu’elle voulait quand elle voulait.
Bon ensuite il y avait des limites, elle ne pouvait par exemple, pas s’amuser à débarquer dans la maison du premier venu, poser ses pattes arrière griffues et crochues sur la table et demander si le repas allait mettre encore longtemps à venir. Bon Elle pouvait toujours essayer hein. Mais après elle risquerait d’avoir des problèmes. De gros même.

Le reflet déformé de la lune dans l’onde éclairait les alentours d’une lueur blafarde. Elle se pencha et avala goulument l’eau qu’elle prenait à l’aide de ses mains. Enfin de ces choses qui lui servaient de mains. Maintenant que l’eau fraîche hydratait sa gorge séchée elle se souvenait qu’elle n’avait pas bu de la journée. C’était à peine si elle s’était nourrie aujourd’hui, elle préférait marcher sans but, se fatiguer l’esprit plutôt que de rester sur place, la tête torturée par des questions et la solitude.

Un papillon passa près d’elle, suivit de près par Niri sa petite salamandre qui l’accompagnait partout. L’insecte était grand, coloré, dans des teintes vives et chaudes.
« Laisse le tranquille, tu trouveras bien un autre repas d’ici la fin de la nuit »
Mais il ne l’écouta pas et s’enfonça dans la nuit, espérant attraper son papillon désormais trop haut. Où pouvait-il bien aller ? Curieuse et n’ayant pas vraiment sommeil elle décida de le suivre. Il s’éloigna dans un premier temps de la berge, puis retourna vers le cours d’eau. Il finit par voleter au-dessus de ce dernier et laissa Éleïssen de l’autre côté de la rive, seule, les bras ballant. Qu’allait-elle bien pouvoir faire maintenant ? Dormir peut être ? Oui ça pouvait être une bonne idée.

D’ailleurs il y avait une drôle d’odeur ici. N’avait-elle pas remarqué l’homme tout juste réveillé derrière elle ? Il ne semblerait pas. Ce n’était pas comme si cette forêt était très habitée pourtant non ?




Spoiler:
 


Membre & Homme-Loup
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
24
Messages :
197
Localisation :
Clermont-Ferrand
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t95-premiers-pas
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t247-le-livre-de-morghhur#2056
Âge de votre personnage :
30
Possessions :
-Epée en argent
- Armure en cuir de bonne qualitée
-Vore
-Pierre Blanche (la lune a un effet positif sur Morghur)
- Slip en cuir de chèvre
- Pendentif en forme de papillon

Savoirs :
- Poisons et antidotes (basique) [http://origin.forumgratuit.fr/t100-trefonds-tenebreux-et-farfelue-foret-morghhur-et-kamyu]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t106-quete-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-morghhur]
- Maîtrise du cuir basique [http://origin.forumgratuit.fr/t126-quete-le-tanneur-et-le-tanne-morghhur]
- Maîtrise du cuir avancée [http://origin.forumgratuit.fr/t204p20-quete-le-saint-plan-morghhur#1768]
- Maîtrise avancée de l\'épée [http://origin.forumgratuit.fr/t222-quete-au-fil-de-l-epee-morghhur-grave]
Niveau :
4
Expérience :
22
Date d'inscription :
01/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asheshead.com
Posté le Mer 24 Juin - 19:41.
Alors qu'il scrutait les alentours,  une vision d'effroi s'imposa à Morghhur. Un, ou plus une vu la démarche, être venait de surgir devant lui.
Le terme "être" était le plus correspondant, des écailles, une queue, des cornes et des serres.
Un danger, ce fut la première chose qui traversa l'esprit de l'homme.
Son instinct d'animal lui intimait de lui sauter à la gorge et de répandre son sang sur le sol afin d'éradiquer la menace.
Elle passa devant lui, apparemment sans le remarquer, ce qui lui fit douter d'une réelle menace, cependant, par prudence, il valait mieux se méfier.
Elle lui avait laissé un avantage, et il allait s'en servir.
Le plus silencieusement possible, en tout cas pour un homme de sa stature, il avança jusqu'a n'être plus qu'a quelques centimètres d'elle. Il devait faire attention aux mouvements de sa queue, il la détailla une fois plus proche d'elle : elle n'était au final pas réellement laide, mais elle avait un côté non humain, bestial. Il ne pouvait que comprendre cela, lui en qui sommeillait également une bête, cependant, cette similarité ne le poussait qu'a se méfier encore un peu plus. Elle pouvait être une prédatrice pour lui autant qu'une alliée. L'arme qu'il entrevit ne l'aida pas à lui faire confiance et il redoubla d'adresse pour s'approcher alors que la queue était maintenant inoffensive, du moins assez pour qu'il ait le temps d'agir.
Avant qu'elle n'ait pu se retourner il saisit son bras et le lui colla dans le dos, à la limite de la rupture de l'os. De son autre main, il glissa la lame froide et argentée, qui reposait quelques instants plus tôt dans son fourreau, contre la gorge de l'inconnue.

Bonsoir, plutôt tard pour se balader ! Surtout avec une telle arme. Qui es-tu ? Tu me cherchais ? Je suis peut être nouveau dans ce monde mais sois en sur, je n'hésiterai pas à te trancher la tête.

Morghhur se rendait bien compte que cet accueil était pour le moins brutal, et qu'il n'allait surement pas se faire une amie, mais dans un tel monde, nouveau et regorgeant de dangers, il ne pouvait pas se permettre d'être amical envers la première créature qu'il croisait.
Il espérait d'ailleurs que cette bête allait le comprendre, sans quoi il devrait surement la tuer pour ne courir aucun risque.



Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 25 Juin - 13:43.
Elle entendit le froissement derrière elle. Ce fut déjà trop tard. Son bras droit fut saisie à une vitesse fulgurante, ramené dans son dos, tordu, elle émit un crie de surprise et de douleur. Allait-il lui rompre le bras ? L’odeur de l’acier lui arriva à ses narines en même temps qu’elle ressentait une lame froide et tranchante sur sa gorge. Totalement prise par surprise, distraite par ce fichu papillon elle n’avait rien vu venir. Je suis dans de beaux draps moi.

Et sa seule réaction dans tout cela ? Elle aurait pu s’enfuir en utilisant pas mal de son énergie, en dématérialisant son cou et son poignet, mais elle préféra, dans la précipitation des choses, fermer les yeux afin d’observer son agresseur. Elle distingua une masse imposante juste derrière elle, le tout dans les tons gris foncés. Quoi que de temps à autre un filament tirant vers le blanc venait déranger la silhouette. Bon ce n’était pas gagné gagné. Elle tirait les oreilles en arrière et grognait, sur le qui-vive prête à utiliser pour la première fois sa magie qu’elle semblait connaître depuis toujours. Cet inconnu empestait l’humain à plein nez, mais il portait également une autre odeur, qui lui était familière, presque rassurante. Celle d’un animal, proche d’elle en quelque sorte. Oui un loup !

« Bonsoir, plutôt tard pour se balader ! Surtout avec une telle arme. Qui es-tu ? Tu me cherchais ? Je suis peut être nouveau dans ce monde mais sois en sûr, je n'hésiterai pas à te trancher la tête. »

Nouveau ? Lui aussi ? Une multitude de question traversa son esprit. N’était-elle donc pas la seule à être naît ainsi ? Enfin c’était stupide voyons, pourquoi aurait-elle ce privilège-là ? Même si cela lui semblait plus de l’ordre de la punition qu’autre chose. Pourquoi n’avaient-ils pas le droit à une famille ? Une mère ? Un père ? Ou encore à un peuple qui leurs ressemblaient ? La pression sur son poignet et sur sa gorge se fit plus forte. Elle retint un jappement de douleur et se dit qu’il fallait répondre. Répondre quoi ? Commencer une causette sur leurs origines ? C’était sûr que l’inconnu semblait très enclin à se taper une conversation. Non autant être succin et, tiens un peu d’ironie pour aggraver son cas, c’était bien non ?

« Te chercher ? Si je te cherchais je ne te serais pas passée devant sans te voir… Tard pour se balader, mais c’est aussi un lieu étrange pour un humain que de dormir là. D’habitude ils restent agglomérés entre eux loin des forêts. »



Spoiler:
 


Membre & Homme-Loup
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
24
Messages :
197
Localisation :
Clermont-Ferrand
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t95-premiers-pas
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t247-le-livre-de-morghhur#2056
Âge de votre personnage :
30
Possessions :
-Epée en argent
- Armure en cuir de bonne qualitée
-Vore
-Pierre Blanche (la lune a un effet positif sur Morghur)
- Slip en cuir de chèvre
- Pendentif en forme de papillon

Savoirs :
- Poisons et antidotes (basique) [http://origin.forumgratuit.fr/t100-trefonds-tenebreux-et-farfelue-foret-morghhur-et-kamyu]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t106-quete-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-morghhur]
- Maîtrise du cuir basique [http://origin.forumgratuit.fr/t126-quete-le-tanneur-et-le-tanne-morghhur]
- Maîtrise du cuir avancée [http://origin.forumgratuit.fr/t204p20-quete-le-saint-plan-morghhur#1768]
- Maîtrise avancée de l\'épée [http://origin.forumgratuit.fr/t222-quete-au-fil-de-l-epee-morghhur-grave]
Niveau :
4
Expérience :
22
Date d'inscription :
01/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asheshead.com
Posté le Ven 26 Juin - 21:02.
« Te chercher ? Si je te cherchais je ne te serais pas passée devant sans te voir… Tard pour se balader, mais c’est aussi un lieu étrange pour un humain que de dormir là. D’habitude ils restent agglomérés entre eux loin des forêts. »

Elle avait dit cela avec un ton ironique, et cela plaisait bien au métamorphe. Elle n'était absolument pas une bête, elle était capable d'utiliser l'ironie et donc elle était bien plus dangereuse qu'un simple animal ou qu'un mercenaire idiot.
Morghhur fit appel à ses sens animaux et ses pupilles devinrent jaunes, il sentit que la créature devant lui était, en quelque sorte, familière, il n'aurait pas su dire pourquoi cependant. Il sentait également plusieurs sentiments qui se mêlaient, notamment un qu'il reconnu facilement car il était un des plus puissant au monde : la peur !
Il laissa l'animal se calmer et reprit le dessus pour pouvoir continuer la conversation avec sa prisonnière.

Les lieux peu peuplés me sont les plus agréables, vois-tu, tu n'es pas la seule à n'avoir d'humain que la forme.As-tu vu d'autre personnes ? Que sais-tu ? Je suis sur que ce monde aussi t'effraies. J'ai cru voir une forme immense dans le ciel mais je ne sais pas réellement si je n'ai pas rêvé.

Morghhur commençait à relâcher la pression sur le bras de l'inconnu. Il prenait peut être un risque mais dans le pire des cas, il la combattrait à l'aide de sa fidèle épée. Il prêta une plus grande attention à son équipement au cas ou il aurait du la défaire : elle était armé d'une lance étrange à deux extrémités tranchantes. S'il devait la combattre, il devrait faire attention à ne pas rester trop proche d'elle, l'allonge que lui conférait son arme était supérieure, mais il pourrait tirer parti de la nature même de l'arme : s'il arrivait à trancher le manche il pourrait rendre son arme bien moins dangereuse.

Je vais te lâcher, j'espère pouvoir te faire confiance, ne m'oblige pas à le regretter.

Morghhur baissa sa lame et recula d'un pas tout en empoignant fermement le manche de son arme et en se préparant au combat. Il avait auparavant, à l'aide de ses sens animaux détecté de la peur chez l'inconnue. Un prédateur n'a jamais peur de sa proie, elle devait donc dire la vérité, leur rencontre n'était que purement fortuite.



Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 27 Juin - 23:15.
« Les lieux peu peuplés me sont les plus agréables, vois-tu, tu n'es pas la seule à n'avoir d'humain que la forme. As-tu vu d'autres personnes ? Que sais-tu ? Je suis sûr que ce monde aussi t'effraies. J'ai cru voir une forme immense dans le ciel mais je ne sais pas réellement si je n'ai pas rêvé. »

Elle sentit la pression sur son bras se faire moins forte. Cela l’apaisa tout comme la sensation d’agressivité qui planait dans l’air qui s’amenuisait. Elle resta silencieuse, toujours sur le qui-vive pour un quelconque retournement de situation. Allait-il finir par la lâcher ? Elle ne le savait pas mais elle aimerait bien. Ce n’était pas que c’était désagréable. Mais en fait si. Ca l’était.

« Je vais te lâcher, j'espère pouvoir te faire confiance, ne m'oblige pas à le regretter. »

Il la libéra enfin. Éleïssen respira une grande goulée d’air, comme rassurée. Plus à l’aise maintenant qu’elle était moins proche de cet homme, elle se retourna rapidement afin de faire face à celui qui l’avait menacé. Les oreilles toujours étirées à l’arrière, elle avait cessé de grogner. Elle observait son opposant qui était, il fallait l’avouer, imposant. Grand, plutôt costaud, il avait de longs cheveux emmêlés et une barbe fournie. Vêtu de ce qui semblait être des haillons elle constata avec l’odeur forte qui s’en dégageait que c’était des peaux de bêtes raccommodées entre elles. Il était plus proche de l’homme sauvage et que des ces humains qu’elle n’avait cessé de croiser jusqu’à maintenant. Et l’odeur canine qui collait à sa peau n’arrangeait pas les choses. Mais elle appréciait ça, cette présence animale et réconfortante.
Gênée qu’elle puisse être vue et observée aussi facilement, mal à l’aise à cause de son apparence, elle alla à l’ombre d’un arbre afin de pouvoir répondre à cet être. Sa voix était clair, posée, voir presque, comment dire, mélancolique ? Oui voilà une légère tristesse était imprégnée par sa parole.

« Tu trouveras un multitude de villages et d’agglomérations d’humains en sortant de cette forêt. Ce monde ne m’effraie pas. J’essaie juste de le comprendre… Et comprendre qui… »

Elle s’arrêta. Pouvait-elle parler de son apparition si soudaine ? Non ce n’était pas normal, elle le savait, c’était inscrit au fond d’elle. On n’apparaissait pas ici par miracle. On devait d’abords naître, à l’état de nourrisson. Puis grandir, apprendre, et laisser le temps sculpter le corps. Il allait la prendre pour une folle, ou encore pire, essayer d’éradiquer cette monstruosité aberrante. La jeune yokaï observa l’horizon, pensive, elle sentait qu’elle devait finir sa phrase, ou essayer d’enchaîner sur autre chose.

« Tu pourrais pourtant te mêler à eux. Ils ne semblent se soucier que des apparences. J’en ai croisé des biens pires que toi, qui avaient une famille, des enfants, une maison. Je ne vous comprendrai jamais je crois bien. »

Elle soupira, et esquissa un léger sourire ironique. Quand elle parlait on voyait ses crocs aiguiser luire à la lumière sélénite. Oui il fallait bien être que chaque personne et son monstre. Elle était celui de tous, et tous étaient le sien. Équitable non ? Elle continuait de l’observait, elle n’avait plus vraiment peur de lui, maintenant qu’elle lui faisait face, et qu’elle le voyait, elle saurait être plus amène de prévoir un quelconque retournement de situation.



Spoiler:
 


Membre & Homme-Loup
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
24
Messages :
197
Localisation :
Clermont-Ferrand
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t95-premiers-pas
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t247-le-livre-de-morghhur#2056
Âge de votre personnage :
30
Possessions :
-Epée en argent
- Armure en cuir de bonne qualitée
-Vore
-Pierre Blanche (la lune a un effet positif sur Morghur)
- Slip en cuir de chèvre
- Pendentif en forme de papillon

Savoirs :
- Poisons et antidotes (basique) [http://origin.forumgratuit.fr/t100-trefonds-tenebreux-et-farfelue-foret-morghhur-et-kamyu]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t106-quete-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-morghhur]
- Maîtrise du cuir basique [http://origin.forumgratuit.fr/t126-quete-le-tanneur-et-le-tanne-morghhur]
- Maîtrise du cuir avancée [http://origin.forumgratuit.fr/t204p20-quete-le-saint-plan-morghhur#1768]
- Maîtrise avancée de l\'épée [http://origin.forumgratuit.fr/t222-quete-au-fil-de-l-epee-morghhur-grave]
Niveau :
4
Expérience :
22
Date d'inscription :
01/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asheshead.com
Posté le Mar 30 Juin - 23:13.
« Tu trouveras un multitude de villages et d’agglomérations d’humains en sortant de cette forêt. Ce monde ne m’effraie pas. J’essaie juste de le comprendre… Et comprendre qui… »

Son interlocutrice s'arrêta au plein milieu de sa phrase et sembla réfléchir. Morghhur en profita pour l'observer maintenant qu'elle lui faisait face. Son visage était assez proche de celui d'une humaine tout à fait normale.
Le fait qu'elle réfléchisse ainsi trahissait une pensée importante, sûrement en rapport avec ce dont elle parlait précédemment. Elle disait vouloir comprendre ... Cela devint plutôt clair pour Morghhur : elle était tout aussi perdue que lui. Elle aussi avait du sortir d'une de ces étranges sphères. Il décida cependant de ne pas révéler tout de suite ses suppositions : il ne lui faisait pas confiance, la confiance dans un monde hostile était synonyme de mort. Il la laissa donc continuer de parler.

« Tu pourrais pourtant te mêler à eux. Ils ne semblent se soucier que des apparences. J’en ai croisé des biens pires que toi, qui avaient une famille, des enfants, une maison. Je ne vous comprendrai jamais je crois bien. »

Elle sourit en prononçant cette phrase, un sourire amère qui trahissait quelque chose qu'elle avait toujours du chercher : l'acceptation.
Il la regarda puis décida de lui répondre

Tu sais, ce n'est pas par désespoir que je ne veux pas me mêler à mes semblables. Les hommes sont des créatures cruelles, ils rejettent tous les êtres, et même les leurs. Ils s’amassent dans des villes qui ne sont que le reflet de leur faiblesses, le besoin de ne pas être seul pour combattre l'ennui, mais aussi pour avoir quelqu'un à écraser, pour se sentir supérieurs. Je préfère l'appel de la nature, la solitude m'est réconfortante, malheureusement, je ne suis jamais réellement seul...

Ces dernières paroles résonnèrent dans son esprit, et comme en réponse à ces mots, ses pupilles jaunirent et le goût du sang commença à pointer sans sa bouche alors que ses dents perçaient à travers ses gencives pour s’allonger et se transformer en crocs. Il refréna cet élan de bestialité et se força a regarder l'inconnue dans les yeux.

Il est préférable d'être dans ta situation que dans celle d'un faible humain, tu semble apte à survivre ici sans avoir besoin de te cacher derrière des murs. A vrai dire je suis heureux de ne pas t'avoir tranché la gorge. Je vais te dire quelque chose qui te semblera peut être étrange mais, je sors tout droit d'une sphère, je ne sais rien de ces contrées et même si j'ai l'impression de connaître certaines choses, je ne saurais te dire d'où cela me viens. Je sais que ça peut te sembler bizarre mais c'est la vérité. J'aurais bien besoin qu'une native de ce monde m'en dise plus. Accepterais-tu de m'aider ?

Il espérait de par cette question l'inciter à lui révéler qu'elle était dans la même situation. Cela pouvait paraître idiot mais ... il en avait besoin. Il avait l'espoir qu'il trouverait d'autres "nouveaux" car être seul, même si cela lui était agréable, était risqué dans un monde inconnu tel que celui dans lequel il se trouvait actuellement.



Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 2 Juil - 21:12.
« Tu sais, ce n'est pas par désespoir que je ne veux pas me mêler à mes semblables. Les hommes sont des créatures cruelles, ils rejettent tous les êtres, et même les leurs. Ils s’amassent dans des villes qui ne sont que le reflet de leurs faiblesses, le besoin de ne pas être seul pour combattre l'ennui, mais aussi pour avoir quelqu'un à écraser, pour se sentir supérieurs. Je préfère l'appel de la nature, la solitude m'est réconfortante, malheureusement, je ne suis jamais réellement seul... »

L’odeur de l’homme changea légèrement et son aura également. Éleïssen commença à placer discrètement sa main dans son dos, ressentant de l’agressivité venant de lui. Puis tout redevint à la normale. Il avait en lui un côté animal, mais aussi cruel. Qui était-il ? Cet homme si étrange ? Pourquoi portait-il l’odeur du loup sur lui ? Il était paradoxal, son côté humain semblait l’accepter, mais son côté animal semblait agressif. Normalement c’était l’inverse non ? Bon les autres créatures non humanoïdes la fuyaient également, mais c’était normal, c’était instinctif pourtant lui, il avait quelque chose de différent. D’inquiétant. Cet homme dont elle ne connaissait toujours pas le nom semblait lui aussi avoir quelques rancunes contre les humains. À moins que ce n’était son côté bestial qui le poussait à réfléchir ainsi ? Trop de questions se bousculaient dans sa tête, et elle s’enfonça un peu plus dans l’ombre de l’arbre. Il n’attendit pas qu’elle réponde, cela tombait bien elle ne savait pas trop quoi répondre à cet homme.

« Il est préférable d'être dans ta situation que dans celle d'un faible humain, tu sembles apte à survivre ici sans avoir besoin de te cacher derrière des murs. A vrai dire je suis heureux de ne pas t'avoir tranché la gorge. Je vais te dire quelque chose qui te semblera peut être étrange mais, je sors tout droit d'une sphère, je ne sais rien de ces contrées et même si j'ai l'impression de connaître certaines choses, je ne saurais te dire d'où cela me viens. Je sais que ça peut te sembler bizarre mais c'est la vérité. J'aurais bien besoin qu'une native de ce monde m'en dise plus. Accepterais-tu de m'aider ? »

Il la fixait dans ses yeux luisants et écarlates avait-il espérer la faire réagir en disant cela ? Elle ne voulait pas qu’il sache, elle ne voulait rien laisser paraître, depuis le début. Elle soutint son regard un instant, ses yeux étaient grands ouverts, fixes, ils décrivaient un sentiment indescriptible. Un mélange entre l’inexistence, la froideur et le désespoir. La jeune yokaï baissa la tête, se tourna et alla derrière un arbre, il ne pouvait plus la voir comme ça. Elle colla son dos à l’arbre, observa le ciel parmi les branchages. Il en était comme craquelé, brisé. Pourtant il attendait une réponse, il fallait qu’elle lui dise quelque chose non ? Elle était perdue. Elle répondit d’une voix presque monotone sans timbre ni émotion.

« Ne ressens-tu pas ces désirs contradictoires toi aussi ? Le besoin de vivre reclus de tout, au plus profond d’une forêt, mais aussi le besoin de trouver ses semblables. Ses griffes grattèrent l’écorce de l’arbre. Tu n’es pas un yokai, mais tu sembles à un humain maudit. Maudit par cette sphère qui t’a offert ce corps et des connaissances. Et rien d’autres. Elle baissa la tête, sourit tristement, toujours cachée derrière son arbre. Les connaissances que j’ai sur ces lieux et ce monde me sont limitées. Je ne peux apprendre ni de l’histoire ni des sciences qui gèrent ces terres. Je ne pense pas t’être d’une grande aide malheureusement. »

Pourquoi ne lui disait-elle pas qu’elle aussi était nait d’une sphère ? Elle ne le savait pas mais quelque chose dans son instinct lui disait que cela ne ferait rien avancer, ne changerait rien, et qu’elle n’avait pas à le dévoiler. Ce n’était pas en regardant derrière soit qu’on éclairait les zones d’ombres qui nous hantaient. Non il fallait se tourner vers l’avant, chercher cette lanterne, trouver le feu et le combustible, et enfin on pouvait illuminer les mystères qui nous côtoyaient.



Spoiler:
 


Membre & Homme-Loup
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
24
Messages :
197
Localisation :
Clermont-Ferrand
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t95-premiers-pas
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t247-le-livre-de-morghhur#2056
Âge de votre personnage :
30
Possessions :
-Epée en argent
- Armure en cuir de bonne qualitée
-Vore
-Pierre Blanche (la lune a un effet positif sur Morghur)
- Slip en cuir de chèvre
- Pendentif en forme de papillon

Savoirs :
- Poisons et antidotes (basique) [http://origin.forumgratuit.fr/t100-trefonds-tenebreux-et-farfelue-foret-morghhur-et-kamyu]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t106-quete-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-morghhur]
- Maîtrise du cuir basique [http://origin.forumgratuit.fr/t126-quete-le-tanneur-et-le-tanne-morghhur]
- Maîtrise du cuir avancée [http://origin.forumgratuit.fr/t204p20-quete-le-saint-plan-morghhur#1768]
- Maîtrise avancée de l\'épée [http://origin.forumgratuit.fr/t222-quete-au-fil-de-l-epee-morghhur-grave]
Niveau :
4
Expérience :
22
Date d'inscription :
01/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asheshead.com
Posté le Sam 4 Juil - 23:50.
Ne ressens-tu pas ces désirs contradictoires toi aussi ? Le besoin de vivre reclus de tout, au plus profond d’une forêt, mais aussi le besoin de trouver ses semblables.  Tu n’es pas un yokai, mais tu sembles à un humain maudit. Maudit par cette sphère qui t’a offert ce corps et des connaissances. Et rien d’autres. Elle baissa la tête, sourit tristement, toujours cachée derrière son arbre. Les connaissances que j’ai sur ces lieux et ce monde me sont limitées. Je ne peux apprendre ni de l’histoire ni des sciences qui gèrent ces terres. Je ne pense pas t’être d’une grande aide malheureusement.

Alors qu'elle parlait, il entendait des bruits de raclement. Comme si elle grattait le bois. Ce bruit s’intensifiait et, ayant déjà du mal à se contrôler, Morghhur sentit la bête affluer en lui.
Cette discussion durait trop longtemps, et le sentiment qu'elle lui cachait quelque chose depuis le début de leur dialogue n'avait pas arrangé les choses. La bête qui l'habitait n'était pas habituée aux discours, aux cachotteries et elle avait besoin d'action et de loyauté.
Alors qu'elle continuait de gratter le bois, le bruit devient insupportable et, alors que son ouïe s'affinait, il se précipita vers elle et fit un geste à son encontre pour qu'elle arrête de gratter le tronc de l'arbre.
Il ne voulait à la base que la pousser légèrement, mais il se rendit compte que la force procurée par la transformation imminente et le manque de concentration lui firent se jeter littéralement contre la jeune femme.
Il perdit lui aussi l'équilibre alors que son interlocutrice fut violemment projetée dans une petite rivière qu'il n'avait pas remarqué précédemment. Il roula avec elle et sentit l'eau refroidir sa colère. De manière insignifiante certes, mais assez pour qu'il eut le temps de prononcer encore quelques mots avant que la bête ne l'emporte.

Merci... et pardon ... fuis je suis désolé... j'aurais préférRRRRRRRRRRRRRRR

Ces derniers mots se muèrent en un hurlement rauque alors que ses muscles enflaient et que sa mâchoire dégoulinait de son propre sang, les canines effilées remplaçant les autres dents.
De la fourrure recouvrait maintenant son corps et ses yeux luisirent d'un regard jaune et mauvais.

RIVAL DOIT MOURIR, SON SANG SERA EXQUIS, TEL EST LA VOLONTÉ DU CHASSEUR.

L'imposante silhouette se redressa sur ses deux pattes arrières et se tourna lentement en grognant de manière sourde, vers sa future proie.
Quelque part dans les limbes de la conscience de cet être bipolaire, un homme luttait pour essayer de sauver la jeune femme qu'il était arrivé à apprécier.



Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 7 Juil - 19:19.
L’odeur de son interlocuteur changeait. Quelle chose ne sembla pas aller, et nerveuse, elle ferma un instant les yeux afin d’observer la couleur de ses intentions. Elle ne vit qu’une teinte parfaitement grise, prise de soubresauts entre le noir et le blanc. Quelque chose n’allait pas, non vraiment.
Puis tout se passa très vite. Juste le temps qu’elle ouvre les yeux en fait. Un bruit de feuilles foulées raisonna à ces oreilles en même temps qu’elle se tourna et vit l’homme la percuter de plein fouet comme enragé par quelque chose.

Le choc fut tel qu’elle fut propulsée dans la rivière, l’eau glacée l’accueillit et lui coupa le souffle. Elle n’était pas profonde, mais son corps était maintenu sous l’eau à cause du corps de l’humain dérangé et elle paniqua. Agitant ses bras et ses jambes dans tous les sens elle parvint à déplacer le corps de l’inconnu avec ses pattes arrières, lui tailladant au passage légèrement le torse avec ses griffes acérées. Non que c’était voulu hein, mais tout se passait trop vite pour qu’Éleïssen n’ait le temps de réfléchir à quoi que ce soit, seul son instinct la mouvait. Elle issa enfin sa tête hors de l’eau, et avala frénétiquement de grandes goulées d’air, le souffle encore en partie coupé.

« Merci... et pardon ... fuis je suis désolé... j'aurais préférRRRRRRRRRRRRRRR »

Malgré cette satanée eau qui masquait les odeurs, elle sentit un parfum fort, animal lui monter aux narines au fur et à mesure qu’elle l’entendait bafouer ces quelques paroles d’une voix rauque. Son sixième sens lui hurla qu’elle devrait s’éloigner de l’homme, qui allait devenir vraiment dangereux, elle commença à essayer de fuir de la rivière qui lui arrivait jusqu’aux épaules. Elle entendit des grognements et vit l’homme transformé en un mélange de loup et d’humain. L’agressivité et le désir de sang et de mort émanait de tout son être et l’horreur la frappa. Cet homme qui semblait à tous les autres humains était désormais un monstre comme elle. Alors c’était ce genre de sentiment qu’elle inspirait à tous les autres ? Le dégoût de sa propre existence la frappa tout comme la patte de l’homme-loup qui frappa son épaule.
Heureusement l’eau avait ralenti son mouvement et sa peau écailleuse et solide avait limité les dégâts et elle s’en sortie avec juste des griffures superficielles. Cela finit par la sortir de sa trance elle se mit à nager rapidement vers la rive voisine. C’était étrange comme son corps connaissait les mouvements à faire, l’aisance qu’elle possédait à se déplacer dans ce milieu où elle n’avait jamais été auparavant mise à part pour se laver. Derrière elle la bête se précipitait aussi, elle pataugeait tentait désespérément d’atteindre sa proie.  Elle tenta de lui parler, peut-être cela aurait-il effet ?

« Reprends tes esprits, t’es u humain !
-RIVAL DOIT MOURIR, SON SANG SERA EXQUIS, TEL EST LA VOLONTÉ DU CHASSEUR.
- Quelle rivale c’est absurde ! »

Cela ne semblai servir à rien, elle préssentait qu’elle devrait plutôt chercher à s’enfuir que de parler.
Eux deux étaient des monstres. Eux deux étaient issus de ses étranges sphères. Qui pouvait bien s’amuser à créer telle abomination ? Qui ? La yokaï se issa  sur la berge, trempée, et empoigna sa lance dans sa main, prête à se défendre. L’homme-loup était proche, il était imposant et menaçant. Elle sentait bien que ce n’était pas le même homme avec qui elle avait parlé, à qui elle aurait aimé poser d’autres questions. Peut-être même demander son nom d’ailleurs. Cela n’aurait pas été une  mauvaise idée.
Elle n’avait pas envie de le blesser, non il ne le méritait pas. Il lui ressemblait au fond, et elle-même détester ce comportement. Enfin là il essayait de la tuer quand même. Son corps puissant et sa personnalité erratique lui permettrait-il un déplacement rapide dans la forêt ? Elle pourrait peut-être se jouer de ça. Tant dit que son adversaire remontait lui aussi sur la berge, Éleïssen lui tourna le dos et décampa aussi vite qu’elle le pouvait, ses pattes survolaient le sol, prenant appuie un très court instant juste assez pour se propulser un peu plus en avant. Il fallait avouer que ses pattes animales étaient très utilises pour se déplacer en forêt, éviter de se prendre les branches, ne pas craindre les éraflures des  ronces et du houx. Dans sa cavale elle percevait clairement le bruit de l’homme-loup qui la poursuivait, tentait désespérément de la rattraper pour la déchiqueter vivante. Elle n’arrivait pas à le semer, combien de temps cela allait durer comme ça ?



Spoiler:
 


Membre & Homme-Loup
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
24
Messages :
197
Localisation :
Clermont-Ferrand
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t95-premiers-pas
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t247-le-livre-de-morghhur#2056
Âge de votre personnage :
30
Possessions :
-Epée en argent
- Armure en cuir de bonne qualitée
-Vore
-Pierre Blanche (la lune a un effet positif sur Morghur)
- Slip en cuir de chèvre
- Pendentif en forme de papillon

Savoirs :
- Poisons et antidotes (basique) [http://origin.forumgratuit.fr/t100-trefonds-tenebreux-et-farfelue-foret-morghhur-et-kamyu]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t106-quete-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-morghhur]
- Maîtrise du cuir basique [http://origin.forumgratuit.fr/t126-quete-le-tanneur-et-le-tanne-morghhur]
- Maîtrise du cuir avancée [http://origin.forumgratuit.fr/t204p20-quete-le-saint-plan-morghhur#1768]
- Maîtrise avancée de l\'épée [http://origin.forumgratuit.fr/t222-quete-au-fil-de-l-epee-morghhur-grave]
Niveau :
4
Expérience :
22
Date d'inscription :
01/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asheshead.com
Posté le Mer 8 Juil - 13:47.
Une odeur de peur. Des battements de cœur, du sang, une forêt. Je n'avais que de brèves visions de ce qui se passait. Une lutte avait lieu, et la bête me dominait. Je sentais tout sa rage, une rage d'être enfermée et maîtrisée, un rage d'être rejetée.
Et cette rage me contaminait et s'insinuait dans mon propre esprit. J'arrivais presque à approuver cette bête. La seule chose qui m'empêchait de la laisser faire était le fait qu'elle veuille s'en prendre à une inconnue qui était de plus fort sympathique et non hostile.
Je me vis la poursuivre, inexorablement. Écartant les buissons, fendant l'air nocturne sur quatre pattes puissantes.
Je me vis la rattraper lentement, ne gagnant que quelques centimètres de terrain, mais me rapprochant quand même.
Puis vint le moment que je redoutais : ma patte avant droite se tendit et couvrit le peu de distance restante entre moi et la jeune fille, ouvrant de larges sillons de sang dans son dos et la projetant à terre.
De toutes mes forces je luttais pour arrêter cette folie, mais la bête enragée ne me laissait pas reprendre le dessus.
Impuissant , je la vis essayer de se retourner pour me faire face, mais mes pattes la plaquèrent contre le sol, alors ma gueule, suintante d'une bave abondante, se rapprocha d'elle et, malgré tous mes efforts , mes crocs se plantèrent profondément dans sa hanche droite.
Le goût du sang envahit ma bouche. Son sang. Cela effaça tout et je sentit la bête faiblir une petite seconde. J'en profitais pour lancer une puissante offensive mentale.
Je réussi à reprendre le dessus. Mon corps redevint normal et je m'écartais en hurlant de la pauvre yokaï allongée.
Elle ne semblait pas profondément blessée mais ce que je venais de faire était horrible.
Je plongeais mon regard dans le sien et y vit de la peur mêlée à autre chose que je n'arrivait pas à définir ... De la compassion peut être ? C'était insupportable et je dû baisser les yeux.
Je tombais à la renverse contre un tronc d'arbre situé dans mon dos et essayais de prononcer des mots d'excuses mais je ne parvenais qu'à bégayer quelques sons incohérents.
Ma bouche tâchée de sang traduisait le chaos qu'étais maintenant mon esprit.
Je pris ma tête entre mes mains, conscient que je devais faire quelque chose pour aider cette pauvre jeune fille mais mon corps ne me répondait plus.
Ce conflit cérébral avait eu une profonde répercussion et mon être entier semblait rejeter toute sorte de contrôle à présent. La bête enrageait mais elle non plus ne parvenait à rien.
Je prenais conscience du danger que je représentais maintenant et me jurais d'essayer de laisser l'animal sortir de temps en temps, de ne plus lui imposer cette cage psychique qui avait failli faire de moi un meurtrier.
Un mélange de peur et de dégoût m'envahissait. Comment pourrais-je essayer de laisser de la liberté à un monstre pareil tout en sachant que si je n'arrivais pas à le faire, il finirai par sortir de nouveau, peut être encore plus enragé ? Comment pourrais-je un jour accepter que ce monstre était en quelque sorte moi ? Peut être n'était-il qu'une partie de ma personnalité, ou alors quelque jeu divin visant à détruire ma santé mentale.
Mon regard se porta à nouveau sur la yokaï qui se relevait maintenant péniblement.
Je n'arrivais pas à savoir quoi lui dire. Quels mots futiles pourrait bien transcrire ce que je ressentais à présent ? Quelles expressions pourraient essayer de lui faire comprendre que j'avais tout fait pour éviter cela ?
Je ne fis que la regarder, incapable d'exprimer ce que je pensais à ce moment.



Co-Fonda Psychy & Yokaï rejetée
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
22
Messages :
190
Localisation :
Derrière toi
Fiche de présentation :
http://origin.forumgratuit.fr/t114-eleissen-la-chute-du-yokai#1122
Livre du destin :
http://origin.forumgratuit.fr/t221-livre-de-eleissen
Âge de votre personnage :
19
Compagnon :
Une salamandre : Niri
Possessions :
-Deux poignards pouvant se rejoindre en une lance de 1m50. Elle l'attache dans son dos en forme de lance

-Cape chaude gagnée dans la quête brise casserole.

- Des touffes de poil de manticore

- Un bocal (1L) remplit de Salpêtre (gagné lors de la quête le siège).

- La pierre d'âme d'Utopie.
Savoirs :
Chasse (Pister, pièges, traque..).
Soins légers.
Construction d'un campement/ refuge
Cuisine (+ fabrication de bougie d'anniversaire)
Conservation de la nourriture
Poisons et antidotes mineurs
Niveau :
3
Expérience :
85
Date d'inscription :
31/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mer 8 Juil - 15:51.
Son souffle saccadé raisonnait de plus en plus à ses oreilles, elle le sentait, la bête se rapprochait. Inexorablement, elle sentait son souffle et sa rage toujours un peu plus proche. NON ! Dans un ultime effort, s’essoufflant face à cette courses interminable elle essaya d’accélérer et se pris les pattes dans un branchage. Éleïssen manqua de tomber, elle se rattrapa à temps et voulu reprendre sa course, mais c’était trop tard. Il était sur elle et elle poussa un cri quand elle sentie ses griffes lacérer son dos. La douleur lui cuisait la peau et le sang suintait et s’écoulait de ses plaies. Ce n’était pas profond, mais elle sentait qu’elle en garderait longtemps la marque.

La jeune fille était à genoux sur le sol, tombée à cause du choque, elle se retourna, sans se relever et pointait son arme vers l’homme loup.

« Arrête ! Je ne veux pas te faire du mal, tu ne le mérites pas ! »

Pour toute réponse il tenta de se jeter sur elle, la jeune fille parvint à le repousser dans un premier temps, mais il envoya valser son arme non loin. Il expédia sa patte sertie de griffes énormes sur elles, vers son visage. Cela pouvait être fatal non ? Elle fut prise par l’horreur, et son instinct la poussa à user de sa magie, à dématérialiser son crâne. La patte lui passa à travers, soulagée un bref instant, concentrée sur sa magie elle ne put empêcher la bête, ivre de rage lui sauter dessus, la plaquer au sol.

« ARRETE »

Elle hurla, elle grognait, tentait de donner des coups de dents, des coups de griffes. Elle aussi n’avait plus que d’humain son apparence, elle laissait son instinct la guider, l’aider à survivre, désespérément. Elle sentait les griffes de l’homme s’enfonçaient dans sa chaire pour l’empêcher de se lever. Il était lourd, il était fort, que pouvait-elle faire ? Tout semblait désespéré et la peur l’envahissait. Elle tenta de le frapper avec sa seule patte qui n’était pas maintenue, celle arrière droite, les griffes de la yokaï lacérèrent l’épaule de l’animal. Mais au lieu de le faire reculer, il devint encore plus enragé, et il planta ses crocs profondément dans sa hanche. La douleur lui coupa le souffle, elle cria, écarquillant les yeux, n’espérant qu’une chose, que tout cela s’arrête. Son vœux sembla exaucé quand elle sentit que quelque chose changea, la bête n’était plus, elle faisait à nouveau face à cet homme, il venait de se relever, de reculer, la tête entre les mains.
Elle observa cet humain terrorisé. Il ne se contrôlait pas, il ne voulait pas la blesser, ça se voyait. Le regard encore choqué, marquée par la douleur, elle n’arrivait à lui en vouloir pour ce qu’il avait fait.
Il essaya de parler, seuls quelques gargarismes sortirent de sa gorge. Et elle, elle restait muette, interdite face à ce qui venait de se passer. Tout avait était si rapide, elle recula, se rappelant de ses blessures. Elle avait mal, mais il fallait qu’elle se lève.
Devait-elle lui parler ? Lui dire quoi ? Son nom peut être, pour qu’il ne l’oublie pas. Qu’il n’oublie pas les horreurs que la bête qui sommeillait en lui avait commis, avait failli commettre.

« Éleïssen… C’est mon prénom. Tu n’es pas le seul à être sortit des sphères. Adieux… »

Sa voix était saccadée, sèche, elle parlait vite, sans émotion. La jeune fille se leva, son visage se déforma sous la douleur quand elle prit appuie sur sa jambe blessée. Elle boitait, elle était épuisée, éreintée, mais elle voulait partir. Elle devait partir. Éleïssen ne laissa pas le temps à l’homme de répondre, elle lui tourna le dos et partit sans dire quoi que ce soit de plus. Lourdement, elle avançait dans la forêt, il ne lui restait plus maintenant qu’à soigner ses blessures.



Spoiler:
 


Modo orthographe & Démon infirme
avatar
Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Age réel :
17
Messages :
305
Compagnon :
- Un staïpil aveugle et sans nom.
Possessions :
-Une plume obtenue d'un Griffon durant une quête. (Et ouais, une plume, qui dit mieux ?!)

Savoirs :
- Cartographie [http://origin.forumgratuit.fr/t19-quand-il-s-agit-de-retrouver-son-chemin-utopie]
- Chasse [http://origin.forumgratuit.fr/t48-et-avec-cette-corde-je-fais-quoi-utopie]
Niveau :
4
Expérience :
65
Date d'inscription :
26/06/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 1 Aoû - 18:31.
Oy ! L'heure de vos récompenses a sonné, mes amis. C'est un très beau RP que nous avons là, très bien écrit, avec vos deux styles différents qui s'harmonisent bien. Pas ou très peu de fautes pour chaque post, une compréhension globale des situations facile pour le lecteur, que demander de plus ? Attention cependant aux ponctuations, Eleïssen, n'hésite pas à rajouter quelques virgules Wink

Il n'y a pas eu de réel combat dans ce RP, qui reste très court, vos deux personnages ont surtout dialogué de façon ouverte.

Vingt-neuf Oris vous seront donc attribués, ainsi que quarante-cinq points d'expérience.

Bisous, et amusez vous bien sur Origin ~


La raison du plus fort est toujours la meilleure, sans force aucun rêve ne se réalise.



C'est pourquoi je dois être le plus fort, pour détruire leur raison avec mes rêves.
Contenu sponsorisé


Afficher les informations sur le joueur et le personnage
Masquer les informations sur le joueur et le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Posté le .
L'éveil de Morghhur [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Le réveil du chat
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin :: Le Monde :: Le Continent Kajitsumi :: Les Terres de Solterhâ :: La Terre de l'Ouest-